Francy, le testament : nouvelle saison

Tout le monde espionnait tout le monde. Tout en jouant la comédie de la courtoisie. C'est là ce que révélait l'éducation catholique qu'ils partageaient.
James Ellroy - Perfidia
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 décembre

Contenu

Roman - Thriller

Francy, le testament : nouvelle saison

Mafia MAJ jeudi 24 janvier 2013

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

Amanda Lind
Francys testamente - 2011
Traduit du suédois par Carine Bruy
Paris : Les Escales, novembre 2012
344 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-36569-004-1
Coll. "Les Escales noires"

Actualités

  • 11/10 Édition: Parutions de la semaine - 11 octobre
  • 07/12 Édition: Parutions de la semaine - 7 décembre
    "Noël en approche, romans en berne !" aurait-on envie de dire, et ce d'autant plus que les romans proposés et qui sont peu nombreux sont loin d'être affriolants. Il y a bien sûr ce Toi de Zoran Drvenkar et cette Maison assassinée de Pierre Magnan, il y a aussi cette Morte des tourbières de Jean-Louis Nogaro et ce Crime du 14 juillet de Pierre Mazet avec un héros dont on peut également suivre d'autres péripéties en un roman-feuilleton sur la toile chaque samedi (cf. sur la page de Pierre Mazet ce Bal tragique à la Bastoche) sans compter les rééditions toujours plaisantes de San-Antonio et Frédéric Dard, mais... Alors pourquoi ne pas se plonger dans les nouvelles toujours délectables ou détestables de Jan Thirion ? Le sinistre individu qui nous propose déjà chaque mardi ses "Ma vie des autres" s'intéresse plus particulièrement à Autant d'ennemis terrassés en autant de nouvelles noires. Quant au reste, il est surtout orienté super-héros (mais notons la présence d'un premier tome intégral de Jazz Maynard) en bande dessinée, et Barbouzes et Gabin en essais et documents cinématographiques...

    Fiction adulte grand format :
    Toi, de Zoran Drvenkar (Sonatine)
    Mort apparente, de Thomas Enger (Le Rocher, "Thriller")
    Le Jasmin et l'olivier, de Jean-Pierre Jub (Annickjubien;net)
    Commissaire Goupil : meurtre à la croix du Sud, d'Anne Lasserre & André Lasserre (Lacour-Ollé)
    Francy, le testament : nouvelle saison, d'Amanda Lind (Les Escales, "Noires")
    La Maison assassinée, de Pierre Magnan (Les Éditions retrouvées)
    Le Crime du 14 juillet, de Pierre Mazet (Kirographaires)
    La Fiancée noire, de Roman Ruka (L'Harmattan, "Présence ukrainienne")
    Autant d'ennemis terrassés, de Jan Thirion (Court-lettrages")

    Fiction adulte poche :
    L'Accident, de Frédéric Dard (Pocket)
    L'Espion de Sobek, de Paul Charles Doherty (10-18, "Grands détectives")
    Le Fanal de Madeloc, de Patrick Dombrowski (Mare nostrum, "Polar historique")
    L'Été des deux pôles. 1, French bricolo, de Stephan Ghreener (Stephan Greener productions)
    Le Diptyque marseillais, de Franz-Olivier Giesbert (J'ai lu, "Thriller")
    Les Requins de la recherche, de Daniel Hernandez (Mare nostrum, "Les Polars catalans")
    La Morte des tourbières, de Jean-Louis Nogaro (Le Caïman, "Polars")
    L'Arracheur de visages ; La Prochaine victime ; Le Goût mortel de la pluie, de Michael Prescott (J'ai lu, "Thriller")
    J'ai essayé, on peut !, de San-Antonio (Pocket)
    Pleins feux sur le tutu, de San-Antonio (Pocket)
    La Source Yahalom, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, SAS)

    Bande dessinée :
    Marvel knights Moon Knight. 2, de Briab Bendis & Alex Maleev (Panini comics, "100 % Marvel")
    Batman : Noël, de Lee Bermejo (Urban comics)
    Bluberry : intégrale. 1, de Jean-Michel Charlier & Jean Giraud (Dargaud)
    L'Intégrale Phil Perfect. 1, de Serge Clerc (Dupuis)
    Aventures du Far West, d'Étienne Le Rallic (Noir dessin)
    Spider-Man : l'intégrale. 8, 1970, de Stan Lee (Panini comics, "Marvel Classic")
    L'Arme douze, de Grant Morrison, Frank Quitely & Igor Kordey (Panini comics, "Marvel Select")
    Power Girl à la rescousse (Comix junior, "BD et activités")
    Jazz Maynard. 1, intégrale, de Raule & Roger (Dargaud)

    Cinéma, télévision, radio :
    Les Barbouzes : entre gens du même monde, de Philippe Chanoinat & Charles da Costa (12 bis)
    Le Petit Gabin illustré par l'exemple, de Philippe Durant (Nouveau Monde)
    Le Film noir : histoire et significations d'un genre populaire subversif, de Jean-Pierre Esquenazi (CNRS, "Cinéma & audiovisuel")

    Criminologie, prisons :
    Les Dossiers extraordinaires : l'intégrale, de Pierre Bellemare & Jacques Antoine (J'ai lu)
    Histoire du crime au féminin, de Cosimo Campa (Studyrama)
    Ainsi parle le crime : les maux des actes, d'Erwan Dieu, Olivier Sorel & Erwan Person (Studyrama)
    La Bande à Bonnot, de Michel Malherbe (De Borée, "Histoire & documents)
    Esprits cannibales criminels, de Moira Martingale (Premium)
    Les Derniers forçats : du bagne à l'asile, de Henry Marty et Philippe Martinez (Albache)
    Disparition du crime dans la sociologie contemporaine : le crime comme injustice ou effet de système ?, de Lucien-Samir Oulahbib (L'Harmattan, "Épistémologie et philosophie des sciences")

    Littérature de jeunesse (fiction) :
    Cluedo. 2, Mademoiselle Rose, adaptation de Michel Leydier (Hachette jeunesse, "Bibliothèque verte")
    Les Quatre fantastiques, Marvel Comics (Hachette jeunesse, "Bibliothèque verte")
    Liens : Les Barbouzes : entre gens du même monde |Les Derniers forçats : du bagne à l'asile |L'Été des deux pôles |Zoran Drvenkar |Pierre Magnan |Pierre Mazet |Jan Thirion |Joséphine Dard |Paul Doherty |Jean-Louis Nogaro | San-Antonio |Pierre Bellemare |Michel Leydier |Amanda Lind |Stephan Ghreener

Soucis mafieux du quotidien

Dans Francy, le testament, l'intrigue concoctée (mijotée ?) par Amanda Lind (pseudonyme de Johanna Nilson) est centrée sur ce personnage de Francy, marraine de la mafia de Stockholm, qui doit conjuguer son nouveau compagnon, un ancien amoureux exilé, une fille délurée et un cancer du sein qui l'affaiblit. Cela devrait suffire à remplir sa vie, mais pas la charte des rebondissements du roman qui, lui, doit adjoindre des rivalités entres ses lieutenants, voire des trahisons, une guerre de gangs contre son père tout juste sorti de prison et l'envie qu'elle a de prendre un nouvel amant.
La suite de descriptions amorales qui présentent le crime organisé comme une version du capitalisme avec objectifs à atteindre, part de marché, destruction de la concurrence alors qu'elle pourrait être intéressante, mais elle peine à soulever l'enthousiasme, surtout que l'écriture reste sans aspérités, comme une sérié télévisée où il s'agirait de convaincre le public de rester. Pour renforcer cet effet télévisuel, le sous-titre signale nouvelle saison : c'est dire si ce roman se veut une version littéraire de ce que pourrait être une série télévisée. D'ailleurs, Amanda Lind en tire la substantifique moelle lorsque le père mafieux mourant révélera un secret à ses deux filles sans que le lecteur ne soit mis au courant. Un artifice qui prépare sans aucun doute une nouvelle nouvelle saison...
Cependant, Amanda Lind parvient à obtenir un peu d'intérêt avec quelques moments d'humour car Francy rédige son testament (normal, c'est écrit dans le titre) dans lequel elle se lâche. Là éclatent sa vision du monde, ses fluctuations et ses changements d'humeur. Comme lorsqu'elle met en scène et relate l'histoire de l'un de ses bras droits, qui passe des journées à se droguer, qui se trouve imbriqué dans des plans bizarres, et qui finit par se réveiller entièrement nu avec un homme et un chien, sans arriver à savoir ce qu'il a réellement fait et surtout avec qui. Ces quelques petites pastilles humoristiques permettent de continuer la lecture un peu poussive, plus destinée à un public adepte d'une littérature chick-lit-young-girly-adult-en-on-en-oublie-certainement plutôt que des amateurs de romans policiers.

Citation

Le juge Grönlund Jr avait eu droit à une fellation en échange de son intervention, en collaboration avec Erika Melin de la brigade criminelle, pour que les plaintes pour violences aggravées déposées contre Petra n'aboutissent qu'à des amendes et à une nouvelle tache sur son casier.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 21 novembre 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page