Voyages en terres inconnues : deux récits sidérants

Elle leva le bras droit et fit un salut nazi, afin de montrer qu'elle était venue avec des intentions pacifiques, sans la moindre volonté de semer la discorde, et elle dit : - Sieg Heil, vous tous. Je m'appelle Honey Deal.
Elmore Leonard - Hitler's day
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 17 novembre

Contenu

Nouvelle - Noir

Voyages en terres inconnues : deux récits sidérants

Ethnologique - Social MAJ jeudi 26 novembre 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

À partir de 12 ans

Prix: 5 €

Laurent Gaudé
Cécile Pellissier (présentation, notes, questions et après-texte)
Paris : Magnard jeunesse, juin 2008
114 p. ; 18 x 13 cm
ISBN 978-2-210-75518-5
Coll. "Classiques & contemporains", 90

Lecture jeunesse : l'étrange esclavagisme

Gorée, Sénégal. Razzia d'esclaves noirs. La mer et les résonances des vagues contre la coque d'un voilier, l'immense horizon pour seule cathédrale. Saint-Malo, cargaison humaine en cale. Mais cinq "nègres" s'enfuient. Le narrateur en abat un. Pour donner une leçon aux autres et surtout, pour crédibiliser son commerce. Une marchandise de moins, certes, un manque à gagner non négligeable. Mais savoir sacrifier sa marchandise pour mieux assurer son commerce, n'est-ce pas la moindre morale d'un commerçant ? Un second esclave se jette des murailles malouines. Un nouveau sac de pièces d'or perdu tandis que la clameur immonde de la foule enfle. Appel au lynchage. Une grande battue est organisée. Chasse à qui n'est plus humain dans l'esprit de ces braves. Et la gêne du narrateur d'avouer le plaisir prit à cette battue sauvage. Tout le récit est construit autour de cette gêne, qui va lentement délivrer son venin, l'épouvante du remords contaminant peu à peu le récit pour n'être plus que récit d'épouvante.
Écrit tout d'abord un peu dans le style de l'interpellation du Nouveau roman (le Butor de La Modification), en phrases courtes prédatrices, réduites à la plus simple dénotation pour éviter d'avoir à expliquer, le récit s'enfonce in fine comme une écharde dans la conscience de son lecteur.

NdR - L'ouvrage propose deux nouvelles, Sang négrier et Dans la nuit Mozambique. Il s'accompagne de tout un matériel pédagogique établi par Cécile Pélissier et d'une interview exclusive de Laurent Gaudé. Évidemment à destination première de collégiens, il est à mettre entre toutes les mains. Notre rédacteur émérite, Joël Jégouzo, s'est ici arrêté sur la nouvelle Sang négrier, sombre et noire sans aucun jeu de mots graveleux.

Citation

Je n'étais pas seul cette nuit-là et je sais que le plaisir de la sauvagerie, nous l'avons tous partagé.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 09 avril 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page