Les Châtiments d'Apophis : Lille aux serpents

- Qu'est-ce qui est arrivé à votre doigt ? -Je me le suis coupé. -Pourquoi avez-vous fait ça ? -Il m'emmerdait.
Darren Williams - Conséquences
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 octobre

Contenu

Roman - Policier

Les Châtiments d'Apophis : Lille aux serpents

Politique - Vengeance - Assassinat - Finance MAJ lundi 31 décembre 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Maryse Cherruel & Patrice Dauthie
Hem : Le Riffle, septembre 2012
354 p. ; 21 x 13 cm
ISBN 978-2-916225-51-7
Coll. "Riffle noir"

Vipère gagne

Le personnage central de ce roman au titre un peu longuet est un ouvrier autodidacte qui a ingéré des lectures complexes ce qui ne lui a pas rendu la vie facile. C'est sans doute la raison pour laquelle Maryse Cherruel et Patrice Dauthie, les auteurs, ont "rendu hommage" à ce brave Devulder en accaparant stylistiquement sa façon de voir : mélange d'écriture sèche et réaliste et de longues envolées volontairement lourdes, développant les tics d'un français boursouflé. L'intrigue des Châtiments d'Apophis : Lille aux serpents est menée avec verve et c'est une sombre histoire de vengeance, qui permet de développer des focus successifs sur les victimes et de rire à leur dépends. Le vengeur va commencer par s'en prendre à un député particulièrement malhonnête, puis à un industriel qui s'entend plus en délocalisations qu'en appareil industriel, pour enchaîner avec deux cadres dirigeants plus aptes dans leur propre promotion que dans le développement de leur entreprise, avant d'embrayer sur un délégué syndical corrompu et d'en finir avec un prédicateur évangéliste spécialement doué pour les coups tordus. La manière de tuer, sous-entendue par le sous-titre Lille aux serpents, est astucieuse et racontée avec malicieusement. Il en va de même pour les démêlés du tueur avec ses voisins, et les animaux qu'il élève, qui le montrent finalement sous un éclairage assez sympathique. Face à ces crimes, l'enquête est menée avec difficulté par une policière qui doit concilier les pressions de ses supérieurs, sa maternité récente et des ennuis avec son ex-beau-fils. Ces éléments qui ancrent le récit dans le réel en même temps qu'ils reprennent la mode actuelle des développements sur la vie privée des policiers, "indispensables" depuis l'explosion des séries télévisées, sont le passage obligé pour apprécier encore plus le destin de ce tueur atypique, vengeur social au petit pied dont on pourrait regretter qu'il ne fasse pas d'émules. Cette manière souvent violente de redonner parole aux marginaux avec humour constitue assurément le côté le plus intéressant de cet ouvrage.

Citation

Et les fidèles venaient de plus en plus nombreux écouter leur coryphée débitant son message d'apocalypse, louant la gloire du Seigneur et se réfugiant dans la prière comme les habitants d'une ville bombardée se terrent dans les caves.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 26 décembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page