La Nuit de Geronimo

Bref, j'étais couché peinard dans le noir à essayer de comprendre le cybermonde qui ne cessait de grandir dans ma tête.
Kevin Brooks - iBoy
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 02 juin

Contenu

Roman - Policier

La Nuit de Geronimo

Politique - Vengeance - Scientifique MAJ mercredi 26 décembre 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 7,6 €

Dominique Sylvain
Paris : Points, avril 2012
408 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7578-1774-2
Coll. "Policier", 2811

Actualités

  • 06/04 Édition: Parutions de la semaine - 6 avril
    Une semaine placée sous le double signe de Cathi Unsworth. Ceux qui auraient raté son précédent Chanteur, pourront se réjouir de le lire au format poche avant d'embrayer sur Bad Penny Blues, nouveau venu en grand format. Beaucoup de parutions d'ailleurs en cette semaine ceinte. Une belle surprise avec Gérard Lecas, toujours chez Rivages. Du thriller en, veux-tu en voilà, en poche au Livre de poche. Du gros qui tâche surtout. Le Prix de Beaune et son serial killer au Masque (Olivier Gay). Pas inintéressant, mais pas transcendant non plus. Quelques écarts de conduite inhérents aux premiers romans sûrement. Peut-être plus que d'habitude, il y en a pour tous les goûts - et que dire des rééditions thématiques et dures de Simenon ?

    Grand format :
    Une cible parfaite, de Tchinguiz Abdoullaïev (L'Aube, "K'Aube noire")
    Sans visage, de Paul Ardenne (Grasset)
    À cœur perdu, de Siwar al-Assad (Encre d'Orient)
    Backschisch, d'Esmahan Aykol (Buchet Chastel, "Littérature étrangère")
    Mille petites falaises, de Shaugnessy Bishop-Stall (Actes sud, "Actes noirs")
    Des enfants silencieux, de Ramsey Campbell (Télémaque, "Entailles")
    Quatre, de Will Carver (City, "Thriller")
    La Canne à tête de chien, de Boris Clément (Kirographaires)
    Les Eaux noires, de Martine Delomme (Belfond)
    Faux profil, de Jérôme Dumoulin (Grasset)
    Gel nocturne, de Knut Faldbakken (Le Seuil, "Seuil policiers")
    Le Serpent, de M. A. Graff (Ramsès VI, "Ombres et mystères")
    Promenade du crime, de Peter Guttridge (Le Rouergue)
    Les Ombres dans la rue, de Susan Hill (Robert Laffont, "Best-sellers")
    Le Blues du braqueur de banque, de Flemming Jensen (Gaïa)
    Le Kidnapping d'Aaron Greene, de Terry Kay (Le Cherche midi, "Thriller")
    Mauvaises ondes, de David Lasalle (Brumerge)
    Fièvre, de Val McDermid (Flammarion, "Littérature étrangère")
    Le Diable chuchotait, de Miyuki Miyabe (Philippe Picquier, "L'Asie en noir")
    Piège numérique, de Christian Olivaux (Les Nouveaux auteurs, "Policier")
    Pour que demain vienne, de Corine Pourtau (D'un noir si bleu, "Les Noirs...")
    Le Quadrille des Maudits, de Guillaume Prévost (NIL)
    Les Romans durs. 4, 1938-1941, de Georges Simenon (Omnibus, "Simenon")
    Les Romans durs. 5, 1941-1944, de Georges Simenon (Omnibus, "Simenon")
    Les Romans durs. 6, 1945-1947, de Georges Simenon (Omnibus, "Simenon")
    Bad Penny Blues, de Cathi Unsworth (Rivages, "Thriller")
    The Michelangelo code : deuxième époque, de Daniel Veyblins & René-Mathias Le Gall (L'Onde)
    L'Alchimiste, de Rosemary Villani-Ameri (Édilivre, "Verbum dimissum")
    Le Bras du diable, de Julie Waeckerli (Les Nouveaux auteurs, "Thriller")
    Reste avec moi, de Jessica Warman (Fleuve noir, "Thriller")
    La Fausse celtique, de Gordon Zola (Le Léopard démasqué)

    Poche :
    Carnac, les menhirs disparus, de Simone Ansquer (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    La Double vie de Laura Swan, de Benjamin Black (10-18, "Domaine policier")
    Rémanence, de Jérôme Camut & Nathalie Hug (LGF, "Thriller")
    Les Héritiers de Stonehenge, de Sam Christie (Pocket)
    Le Tueur, de Martina Cole (LGF, "Thriller")
    Havre des morts, de Patricia Cornwell (LGF, "Thriller")
    À pas comptés, de Costantini (J'ai lu, "Thriller")
    Le Navigateur, de Clive Cussler & Paul Kemprecos (LGF, "Thriller")
    La Scène à paillettes, de Monika Fagerholm (LGF)
    Frontière mouvante, de Knut Faldbakken (Points, "Policiers")
    La Conspiration Hadrien, de Allan Folsom (Archipoche, "Archipoche")
    Les Talons hauts rapprochent les filles du ciel, d'Olivier Gay (Le Masque, "Masque jaune")
    Profession balance, de Christopher Goffard (Rivages, "Noir")
    Je ne porte pas mon nom, de Anna Grue (Points, "Policiers")
    Le Pacte boréal, de Anna Jansson (LGF, "Thriller")
    Saint-Quay s'inquiète, d'Anne-Solen Kerbrat-Personne (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Le Corps de la ville endormie, de Gérard Lecas (Rivages, "Noir")
    Une conspiration de papier, de David Liss (Le Masque, "Labyrinthes")
    Sérum : saisin 1.1, de Henri Lœvenbruck & Fabrice Mazza (J'ai lu, "Policier")
    Haine 7, de Jeran-Luc Manet (Antidata)
    Le Cauchemar de d'Alembert, d'Hubert Prolongeau (Le Masque, "Labyrinthes")
    La Nuit de Geronimo, de Dominique Sylvain (Points, "Policiers")
    La Colombe de la mort, de Peter Tremayne (10-18, "Grands détectives")
    Le Chanteur, de Cathi Unsworth (Rivages, "Noir")
    À tous et à personne, de Grazia Verasani (Métailié, "Suites")
    Liens : Les Talons hauts rapprochent les filles du ciel |Le Corps de la ville endormie |Haine 7 |Sans laisser de traces |Le Chanteur |Mille petites falaises |À tous et à personne |Jérôme Camut |Clive Cussler |Knut Faldbakken |Olivier Gay |Anna Grue |Gérard Lecas |Henri Lœvenbruck |Jean-Luc Manet |Val McDermid |Miyuki Miyabe |Guillaume Prévost |Georges Simenon |Dominique Sylvain |Peter Tremayne |Cathi Unsworth |Grazia Verasani |Gordon Zola |Shaughnessy Bishop-Stall

  • 09/11 Prix littéraire: Pierre Hanot prix Erckmann-Chatrian 2009
  • 18/09 Édition: Parutions de la semaine - 18 septembre
  • 20/04 Auteur: Paris : Rencontre avec Dominique Sylvain

Petit clic pour grand boum

Dominique Sylvain sait créer des personnages vivants et attirant la sympathie à l'instar de Louise Morvan, la détective privée, avec ses doutes et ses failles de jeune femme, prise entre des amours anciennes et des rêves plus actuels, coincée entre des fidélités qui s'opposent, est décrite avec soin. En contrepoint, le "mercenaire" présenté dans La Nuit de Geronimo est lui aussi détaillé avec justesse et leurs rencontres, leurs points d'accroche ou de friction sont l'objet de scènes bien vues. Une enquête policière c'est le moment où une destinée individuelle rejoint des préoccupations plus collectives. Côté individuel, c'est un chercheur en génétique suicidé depuis de nombreuses années qui refait surface à travers des courriels anonymes. Cela provoque quelques remous à l'intérieur d'une famille qui se saisit de l'occasion pour régler des comptes internes. Côté collectif, l'enquête brasse la recherche OGM, les mafias russes et les sociétés de mercenaires. Et, pour faire la jonction entre les deux, un couple improbable avec donc une Louise Morvan chargée de savoir qui se cache derrière les lettres du corbeau, et un ancien militaire de choc, venant de l'ex-Union soviétique, qui veut venger la mort de son père, alors qu'il était en service commandé pour la famille de Geronimo.

Même si l'intrigue proprement dite éclate entre les deux versants privé et collectif de manière un peu abrupte et peut ne pas satisfaire, La Nuit de Geronimo pose des questions intelligentes sur les différentes facettes de la fidélité à ses amours, ses amis, sa famille et son passé. Au centre du roman se pose la question des OGM, et Dominique Sylvain offre des réponses mesurées, montrant bien comment le mieux peut être l'ennemi du bien, comment l'enfer se pave de bonnes intentions, sans verser dans le moralisme étroit ou les discussions de café de commerce. Elle sait manier son intrigue avec un humour distant, légèrement désabusé, propre aux détectives privés qui ont déjà vu tant de choses et qui s'obstinent à ne pas sombrer dans le cynisme mais à affronter le monde sourire aux lèvres. Et donne à ce roman une petite touche sympathique qui fait qu'on l'on est heureux de retrouver un personnage qui nous ravit, pour une intrigue bien ficelée avec une écriture déliée.


On en parle : L'Ours polar n°50

Nominations :
Prix Erckmann-Chatrian 2009
Prix Virtuel du Polar 2009

Citation

Un ex-flic entrait dans la ronde. Et les histoires d'anciens flics passés de l'autre côté étaient toujours une mauvaise nouvelle.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 20 décembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page