Underworld USA

Bref, j'ai rangé la lettre du mieux que j'ai pu dans le tiroir de mon bureau et je me suis juré de commencer une petite enquête qui me permettrait de démontrer que mon père et ma mère aussi que mes deux frères se trompaient complètement
Norma Huidobro - Octobre, un crime
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 22 septembre

Contenu

DVD - Noir

Underworld USA

Vengeance - Gang - Urbain MAJ lundi 19 novembre 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 14,99 €

Samuel Fuller
Underworld USA - 1961
Noël Simsolo (présentation)
Martin Scorcese (présentation)
Pamiers : Wild Side, octobre 2012
1 DVD VO-VOST Zone 2 ; noir & blanc ; 19 x 14 cm
Coll. "Les Introuvables Fnac"

Vengeance dans les bas-fonds new-yorkais

1961. À l'heure où le cinéma est pour le tout en couleurs, Samuel Fuller choisit de tourner en noir et blanc. Alors que le film noir tombe en désuétude au profit du thriller et du polar avec inspecteur tout puissant, Samuel Fuller va à contre-courant. Et, honnêtement, comment lui en vouloir après avoir vu Underworld USA ? Les bas-fonds de New York selon Fuller ne sont pas différents de la jungle. Petites frappes et grands caïds les arpentent à la recherche du moindre larcin. Le jour de Noël n'échappe pas à la règle. Un petit délinquant, Tolly Devlin, quatorze ans, né en prison (tout un héritage), orphelin de mère, voit son père tabassé à mort par quatre ombres dans une ruelle sombre. Alors que les assassins s'enfuient, il en reconnait un, Vic Farrar. La suite ? L'accomplissement implacable d'une vengeance. L'adolescent suit les pas de Farrar. L'homme a été condamné à perpétuité pour un autre crime. Alors il se fera emprisonner. L'homme est à l'article de la mort et demande le pardon. Alors Devlin demande le nom des autres ombres : Gela, Gunther et Smith. Trois de la haute-pègre qui se sont partagés les recettes de la ville : drogue, syndicats et prostituées. Devlin sort de prison à trente-deux ans la haine tenace. L'adolescent devenu adulte est maintenant interprété par l'éblouissant Cliff Robertson. Il va circuler en eaux troubles, miner la pègre de l'intérieur mais non pas pour des valeurs morales, mais pour accomplir bassement sa vengeance. Il va utiliser les hommes et les femmes, va jouer double-jeu avec la police.
À partir de cet instant, Samuel Fuller a mis un loup rusé comme un renard dans la porcherie pour entreprendre le combat de David contre Goliath. Évidemment, sa vengeance va aller jusqu'à son bout. Gela, Gunther et Smith vont mourir dans d'atroces souffrances sans que lui ne soit meurtrier dans les actes. Il s'arrange toujours pour que quelqu'un tue à sa place. C'est d'ailleurs telle une symbolique que le seul homme qu'il tuera de ses mains signe le glas de son destin alors qu'un avenir des plus meilleurs l'attend en la personnification d'une prostituée qu'il a sauvé des griffes d'un tueur. Un film noir hautement classique, avec des cadrages hors pair, un scénario étincelant et des acteurs à la mesure. Simplement brillant. Simplement Samuel Fuller.

Underwordl USA : 99 min. réalisé par Samuel Fuller sur un scénario de Samuel Fuller. Avec Cliff Robertson, Dolores Dorn, Beatrice Kay, Richard Rust...
Bonus. Présentation de Martin Scorcese (5 min.). "Dans l'œil de Sam", entretien avec Noël Simsolo. Bande annonce originale. Galerie photos.

Illustration intérieure

Les ombres qui s'acharnent sur le père seront à leur tour victimes de l'acharnement du fils.


Citation

Nous devons rester vigilants. Il y aura toujours des gens comme Driscoll et des gens comme nous. Tant qu'on ne met rien par écrit, qu'on a National Projects, des activités légales pour payer nos impôts, qu'on fait des dons et qu'on organise des kermesses, on gagnera la guerre, comme toujours.

Rédacteur: Julien Védrenne vendredi 09 novembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page