Plaintes

Vous me connaissez : je suis la pire des mauviettes de la police thaïe ; je ne survis que grâce à votre protection ; en dix ans de service, je n'ai jamais tué personne, même par accident. N'est-ce pas lamentable ?
John Burdett - Le Parrain de Katmandou
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 17 novembre

Contenu

Roman - Policier

Plaintes

Corruption MAJ vendredi 02 novembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Ian Rankin
The Complaints - 2009
Traduit de l'anglais par Philippe Loubat-Delranc
Paris : Le Masque, septembre 2012
476 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7024-3509-0
Coll. "Grands formats"

Nouveau départ

Plaintes, le nouveau roman de Ian Rankin, joue sur le ressort tragique à l'instar de la complainte, cette chanson populaire qui en a l'accent. Et cet opus écossais est à lui seul un annuaire d'individus broyés par le système, qui tentent de vivre plus que de survivre, de mener leur vie dignement. Voilà donc un titre un brin étrange. Au centre de l'histoire, il y a Jude, cette jeune femme, qui jamais ne se plaint même quand elle est battue par son compagnon. Pire : elle le couvre. Paradoxalement, quand ce dernier est retrouvé mort, les soupçons se portent sur elle. Breck, le policier chargé de l'enquête, est rude à la tache. Mais Jude a aussi un frère policier, Malcom, qui enquête sur les exactions commises par d'autres policiers. Évidemment, il aimerait protéger sa sœur et ressembler à son père - un vieil homme mis en maison de retraite et qui ne se plaint pas. Entre deux enquêtes, il tente vainement de continuer sa lutte contres ses démons intérieurs - dont l'alcoolisme -, souffrant en silence. Et voilà qu'il doit commencer à surveiller Breck, soupçonné de pédophilie...

Tout se complique encore plus avec l'entrée en scène d'une veuve au maintien digne, qui essaye de continuer après la disparition étrange en mer de son mari, promoteur immobilier... Le compagnon défunt de Jude était d'ailleurs ni plus ni moins que l'un des ouvriers de ses chantiers. Tout se met en place lorsque Breck et Fox sont obligés de travailler ensemble pour lutter contre une machination qui essaye de les écraser.

Servi par l'écriture de Ian Rankin, méticuleux et inspiré, le roman manie à la fois la touche de cynisme dans les dialogues, une description aiguisée des situations et le sens du rythme dans les scènes d'action. Il entame ici une série où, tout en offrant de nouvelles perspectives, il se sert de tout la maitrise acquise en composant les aventures de John Rebus, son personnage récurrent précédent. Ian Rankin fait se répondre domaine privé et sphère publique avec une galerie bicéphale de personnages honnêtes mais dépassés par les événements, qui tous à leur niveau font front car un vrai héros romanesque, semble nous asséner Ian Rankin, meurt debout.

Nominations :
Grand Prix des Lectrices de "Elle" Policier 2013

Citation

Kaye délivra son verdict dans la seconde. Un mec bien, apparemment. Malcolm Fox approuva de la tête. Apparemment.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 02 novembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page