Trois minutes avec la réalité

Alexis l'avait découvert avec un peu d'expérience : les fantômes existent. Ils se nichent dans l'interstice entre veille et sommeil. Cet entre-deux-mondes où le conscient bascule vers l'inconscient, cette fine lisière sans contrôle où l'homme peut encore entrapercevoir des choses quand il ne maîtrise plus sa pensée. Et les fantômes se nourrissent de la solitude des vivants, elle leur rappelle leur propre condition.
Maxime Chattam - La Conjuration primitive
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 21 juillet

Contenu

Roman - Noir

Trois minutes avec la réalité

Historique - Disparition MAJ lundi 09 juillet 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23,8 €

Wolfram Fleischhauer
Drei minuten mit der Wirklichkeit - 2001
Traduit de l'allemand par Johannes Honigmann
Paris : Jacqueline Chambon, juin 2012
476 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-330-00981-6
Coll. "Roman policier"

Entrez dans la danse

Un proverbe, un de ces lieux communs de l'humanité, explique que l'amour est aveugle, mais le romancier allemand Wolfram Fleishhauer dans Trois minutes avec la réalité va chercher à le faire mentir. Giuletta, la jeune femme au centre de l'intrigue, vit seule obnubilée par la danse classique qu'elle essaye de porter au maximum de son art, indifférente aux amitiés, aux amours et aux remous de la politique et de l'histoire. L'arrivée de Damian, un beau ténébreux, adepte du tango, dans sa routine toute germanique, va faire exploser les cadres, lui faisant découvrir l'humanité et sa cohorte de misères dans une double interrogation sur le passé de sa "double et nouvelle" culture : l'Argentine et l'Allemagne.

Wolfram Fleischhauer en profite pour jouer sur d'autres lieux communs, notamment, il nous offre une vision particulière du tango, selon lui, une danse pour homosexuels que le jeune prodige argentin essaie de mettre en équation pour en reconstituer la sinistre beauté et pour cacher à l'intérieur des figures de la danse des messages secrets sur sa vie. Au départ, Giulietta rencontre Damian et en tombe amoureuse. Elle découvre le tango. Mais un soir, en rentrant chez elle, elle trouve son propre père attaché. Il a été frappé par Damian qui a fui. Giulietta décide d'aller à Buenos Aires pour retrouver son amant et comprendre. Elle apprendra ainsi beaucoup sur le tango, l'Argentine et le propre passé de sa famille.

Trois minutes avec la réalité - traduction littérale du titre allemand par ailleurs titre d'un célèbre tango - est l'occasion de dresser des portraits croisés d'individus et de pays qui en symbolisent un pan (la dictature militaire sud-américaine, les affres de la réunification) à travers l'amour rédempteur d'un jeune couple particulier. Tout se dénoue dans la représentation finale d'un spectacle qui allie tango et danse classique, de façon extrêmement vivante, pour présenter un mélange d'amour, de haine, de mort et de désespoir en une forme sublimée que l'on peut appeler un roman policier, un tango ou l'Art.

Citation

Contrairement à la musique classique qui était extravertie, rationnelle et aérienne, cette musique lui paraissait introvertie, pensive, irrationnelle et pourtant aussi attachée à la terre qu'une charrue.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 29 juin 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page