Back up

Peut-être a-t-il vraiment tué Tanveer. Les gens, parfois, font de drôles de choses.
Carlos Zanón - Soudain trop tard
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 juillet

Contenu

Roman -

Back up

Social - Musique MAJ vendredi 23 mars 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Lucy in the Sky with Danger

Paru récemment, Rêves de gloire de Roland C. Wagner explorait de manière uchronique les débuts du rock. Paul Colize, un auteur belge qui commence à avoir une bibliographie intelligente et passionnante, revient lui aussi dans un roman de facture plus "réaliste" - les guillemets sont de rigueur - sur les années 1960 et le foisonnement culturel et populaire qui y fit rage avec Back up.
Le roman varie les angles d'approche, que ce soit les personnages ou les époques, pour restituer l'atmosphère. Quatre pistes principales de narration sont évoquées. Dominique, un kinésithérapeute, doit aider à faire revenir dans le monde des vivants un homme enfermé dans un syndrome de locked-in. Pourquoi cet homme ne veut-il plus communiquer avec son entourage ? En parallèle nous suivons de manière un peu confuse les pensées de cet homme qui veut absolument à la fin de sa vie se réconcilier avec son passé. En même temps, apparaissent les différents membres d'un groupe de rock. Des anglais partis faire leur apprentissage musical à Berlin, et qui vont tous trouver la mort dans des circonstances étranges. Tous ceux qui voudront en savoir plus périront également. Et enfin, apparait l'itinéraire d'un jeune Belge, décidé à devenir l'un des meilleurs batteurs de rock du monde, et qui va naviguer entre drogues, galères diverses, et formation de groupes excitants et éphémères.
Le talent de Paul Colize se manifeste dans les différentes étapes de cette structure cigogne : le rendu des petits groupes en Allemagne (à l'instar du début des Beatles), la description fine des milieux hippies, rock, mod de Londres, montre bien l'excitation de la musique, des envies et désirs, de la confrontation avec le réel ; le passé du batteur Belge rend encore plus vivante cette atmosphère à travers un destin individuel.
L'intrigue générale réinvestit le concret, le réel, le politique dans cette histoire car on y parle de la CIA, de la guerre du Vietnam, des violences, des difficultés financières, bref on a affaire à un arrière-plan (omniprésent) qui empêche de ne regarder cette période qu'avec l'œil de la nostalgie pour reconstruire une période, une vitalité, un moment du monde et de son mouvement.
Des individus, des blessures aux corps et aux âmes, des pardons à demander, des instances gouvernementales qui manipulent, des morts suspectes et des témoins qui disparaissent, toute une période historique récente remise en forme, en force, en perspective, bref de quoi constituer un grand roman noir.


On en parle : L'Indic n°11

Récompenses :
Grand prix du balai d'or 2012
Prix "Saint-Maur en poche" catégorie polar 2013

Citation

Dieu croira mon histoire, cette histoire dont les hommes n'ont pas voulu, cette histoire dont les pages ont disparu et que je retourne sans cesse dans ma tête pour éviter que les détails ne s'évanouissent dans la brume.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 22 mars 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page