Transit

Cet après-midi, à 15 heures, messieurs Romain Rolland, Stefan Zweig et Curzio Malaparte prononceront un discours conjoint sur le cours Charlemagne. Ces éminents représentants du Pen Club rappelleront que la paix qui règne en Europe depuis 65 ans a plus que jamais une vocation perpétuelle.
Serge Lehman & Stéphane de Caneva - Metropolis, 1
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 08 juillet

Contenu

DVD - Policier

Transit

Braquage/Cambriolage MAJ mercredi 01 février 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Public averti

Prix: 19,99 €

Antonio Negret
Transit - 2011
Paris : Seven 7, janvier 2012
1 DVD Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Qui veut gagner des millions ?

Jusqu'ici, tout s'était déroulé comme prévu. Le braquage du camion transporteur de fonds s'était passé comme sur des roulettes (pour les bandits plus que pour le pauvre conducteur et son acolyte). Il restait juste à filer sous d'autres cieux. Le problème, c'est que les flics ont bloqué toutes les routes. Après s'être débarrassé de ses armes, le quatuor de gangsters a une idée : cacher le butin sur la galerie du 4 X 4 d'une famille bien tranquille.

Bande-annonce (VOST)


C'est ensuite que ça dégénère car plus rien ne va se passer comme prévu. Le père n'est pas aussi cool qu'il en a l'air : il sort de taule. La mère réagit mal en découvrant le sac, elle croit que son homme a replongé. Le butin est caché dans un endroit sûr, en l'occurrence le creux d'un tronc d'arbre, manque de bol, il disparaît aussitôt... Bref, tout se bouscule et tout s'enchaîne à cent à l'heure. C'est un peu le principe de ce genre de films, et celui-ci n'est pas le pire. De sous-intrigues en sous-intrigues, de surprises en surprises, on se laisse embarquer dans cette équipée sauvage. Il y a du sang, de la violence, de la sueur et des larmes. On est brinquebalé à un rythme très soutenu, aucun temps mort n'est prévu pour nous laisser reprendre notre souffle. Dans le genre, c'est bien fait. La recette fonctionne incontestablement. Il y a même le plan qui laisse une ouverture possible pour une suite. Mais bon, trois jours après le visionnage, on a déjà presque tout oublié à cause de cet air de déjà-vu justement. Une certaine idée du cinéma de consommation courante...

Transit : 84 min. réalisé par Antonio Negret avec James Caviezel, Diora Baird, James Frain, Sterling Knight...

Citation

Si tu veux coincer le shérif, faudra que tu le descendes...

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mardi 31 janvier 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page