La Police mène l'enquête

J'étais d'ailleurs sincèrement convaincu qu'en cette année 1941 Shanghai – la monstrueuse cité cosmopolite où sous fond de tragédie internationale s'affrontaient tant d'intérêts complexes et divergents, où se croisaient nazis et anti-nazis, agents du renseignement et maîtres chanteurs, médecins escrocs et fausses princesses, demi-mondaines et gigolos, espions et trafiquants de drogue, joueurs et maquereaux, taxi-girls et gangsters, soldats et réfugiés du monde entier – représentait l'observatoire le plus passionnant de l'évolution de la guerre en Extrême-Orient ; le plus passionnant mais aussi sans doute le plus dangereux.
Romain Slocombe - Shanghai Connexion - L'océan de la stérilité 3
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 21 juillet

Contenu

Livre-jeu - Policier

La Police mène l'enquête

Braquage/Cambriolage - Procédure MAJ lundi 05 décembre 2011

Note accordée au livre: 2 sur 5

Poche
Inédit

À partir de 6 ans

Prix: 10,9 €

Elsa Chaudun
Alain Boyer (illustrateur)
Paris : Larousse, septembre 2011
58 p. ; illustrations en couleur ; 13 x 10 cm
ISBN 978-2-03-585603-6
Coll. "Coffrets"

Détective en herbe

Larousse propose avec La Police mène l'enquête le livre-jeu que l'on offre aux jeunes enfants des autres. Pourquoi ? Eh bien parce qu'il s'accompagne de bibelots qui vont très vite énerver les parents. Au premier rang, figure bien évidemment le sifflet de policier. Le reste, n'est pas amené à durer : des menottes en plastique qui ne finiront pas la première journée, une carte de policier très vite perdue et un carnet tellement petit que l'on se demande pourquoi donc est-il là. Et cette interrogation perdure à la lecture d'une très courte enquête où la police scientifique est mise en avant (pourquoi ne pas avoir alors proposé une loupe, des sachets en plastique, une pince à recueillir des indices ?...). Une bijouterie dévalisée. Un bouton vert sur lequel on découvre une empreinte, une tache de sang, et c'est l'occasion de décrypter le travail de ces experts français, d'y aller de termes déjà entendus comme Adn. Très vite, le commissaire est sur les traces de Paul Filou, qui lui ne se prive pas de laisser des traces. Dans son appartement, dans son ordinateur, dans sa voiture. D'ailleurs, il sera appréhendé à l'aéroport. Elsa Chaudun dans un récit monocorde dépeint les différentes techniques et les procédures à suivre pour appréhender un suspect. Un livre démagogique et didactique, hommage aux forces de l'ordre, plus à lire mais qui dans le même temps perd tout l'apport des illustrations d'Alain Boyer.

Citation

La zone d'un crime regorge d'indices souvent invisibles. La police scientifique s'en charge !

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 04 décembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page