Mr Paradise

Comme je le disais, cette histoire est sans fondement. L'idée d'un plan d'expansion mondiale est ridicule. Qu'elle soit prise au sérieux par les mauvaises personnes, et les conséquences pourraient être terribles... Ce serait la fin du Japon.
Franck Lloyd - Du sang dans le soleil
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 20 novembre

Contenu

Roman - Noir

Mr Paradise

Tueur à gages - Assassinat MAJ lundi 28 février 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 9 €

Elmore Leonard
Mr. Paradise - 2004
Traduit du français par Pierre Bondil, Danièle Bondil
Paris : Rivages, février 2011
314 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7436-2190-2
Coll. "Noir", 812

L'enfer de Mr Paradise

Mr Paradise est un avocat qui vit ses dernières heures en compagnie d'une pute de luxe, qu'il rémunère cinq mille dollars par semaine. C'est aussi un type véreux qui a fait ses choux gras de la défense de tout ce que la ville de Detroit compte de malfrats. Il en a même employé deux à domicile dont Montez, un type qu'il s'ingénie sempiternellement à rabaisser. Aussi n'est-il pas surprenant de voir ce même Montez fomenter l'assassinat de son patron par deux tueurs à gages blancs et bêtement racistes. Mais le principal accroc dans ce meurtre est qu'il est double : Mr Paradise et Chloe, sa prostituée qui jouait la pom-pom girl alors qu'il regardait une cassette VHS d'une victoire de son équipe sportive préférée. Or, la signature de Chloe était obligatoire pour monnayer des actions cloitrées dans un coffre de banque... Seule solution, forcer Kellie, alter ego de Chloe, à prendre son identité. C'est sans compter sur la perspicacité des flics, l'intelligence et la hardiesse de Chloe, la crétinerie des tueurs qu'il va bien falloir payer, et toute une gamme d'impondérables qui vont très vite se retrouver préjudiciables.
Dans ce roman que l'on pourrait presque qualifier de picaresque, œuvre toute une fresque de personnages unis par une même âpreté au gain qui force l'irrespect. Et Elmore Leonard s'y entend pour nous faire jouer le rôle d'observateur amusé d'une histoire qui se délite, et dont on pressent un final qui sera pourtant surprenant. L'histoire est férocement drôle, les personnages à l'archétype poussé à l'extrême sont réjouissants, et leur immoralité en lutte avec leur stupidité détonne. Tout ceci donne une histoire très plaisante, noire, fortement teintée de rose sentimental neuneu car un flic tombe amoureux de Kellie... On serait au cinéma, on dirait comme ma sœur : un bon film de fille !

Citation

J'ai appris un truc aujourd'hui. Un Glock quarante, tu peux l'enfoncer dans les narines d'un mec.

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 15 février 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page