k-libre - festival

Elle indiqua du doigt une petite boite en carton gris posée sur le pupitre. Le couvercle avait glissé sur le côté, découvrant deux oreilles à l'étrange couleur rosée posées sur du coton. Des oreilles humaines. Probablement celles d'une femme.
Ely M. Liebow - 7 femmes contre Édimbourg
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 20 octobre

Contenu

Festival du polar de Villeneuve lez Avignon 2009

MAJ mercredi 23 octobre 2013

Le festival

Villeneuve lez Avignon, loin d'avoir pour seul attrait l'ombre portée de sa prestigieuse voisine, est en soi une petite ville au riche patrimoine architectural. Lieu de résidence cardinalice au XIVe siècle, elle a gardé du Moyen Âge des édifices aussi remarquables que le Fort Saint-André, l'église collégiale Notre-Dame et son cloître, la tour Philippe Le Bel, l'abbaye Saint-André et ses jardins...
Ce n'est pas au titre de pièce maîtresse de notre patrimoine que Villeneuve lez Avignon taille sa place ici, mais grâce à une initiative municipale qui, en 2005, instaurait un festival du polar aux premiers jours d'octobre. Il s'agissait d'organiser une manifestation littéraire populaire, à même de rassembler toutes les tranches d'âge dans une ambiance festive, en même temps que de mettre à l'honneur le pourtour méditerranéen.
L'initiative fut heureuse et le succès au rendez-vous : le festival de Villeneuve lez Avignon a été reconduit d'année en année, attirant toujours plus d'auteurs et de visiteurs. Au pied du célébrissime festival théâtral avignonnais qui occupe le début de chaque été se développe ainsi, en toute simplicité, un festival noir et automnal relevé, depuis 2006, par l'attribution d'un prix des lecteurs...
I. Roche/k-libre

Cette édition

Ce cinquième festival invite Marseille à Villeneuve lez Avignon. La cité phocéenne est en effet la vedette de ces trois jours noir/polar villeneuvois à travers projections, expositions et rencontres. L'inauguration officielle a lieu le samedi 3 octobre, mais les festivités commencent dès le vendredi et, cette année, s'étendront hors de La Chartreuse - ancien monastère mué en vaste espace culturel - pour investir bars et places publiques.

PROGRAMME
Vendredi 2 octobre :

À La Chartreuse, cinéma Le Tinel, 20 h 30. "Les nuits du noir" avec la projection de Lady Jane de Robert Guédiguian (2007) suivie, à 22 h 30, du film Le Deuxième souffle d'Alain Corneau (2007).
Dans le centre-ville, soirée spéciale Jean-Claude Izzo.
Salle des conférences à 18 h 30, table ronde "Sur les pas d'Izzo", animée par Corinne Naidet, de l’association La Noir’Rôde, avec Sébastien Izzo, Gilles Del Pappas, Claude Mesplède, Jacques Ferrandez et Patrick Raynal.
Au café Saint-Marc à 20 heures, "Un repas avec Fabio Montale". Repas en musique et lecture, d’après des recettes issues des romans de Jean-Claude Izzo. Soirée préparée par Jean-Claude Sammut (aux fourneaux), Corinne Naidet (lectures), Jacques Lerognon (musique) - Menu des Goudes, vin compris : 15 € (réservations au Café Saint-Marc, tél. : 04.90.25.44.28)
Samedi 3 octobre :
Salles de la Boulangerie de La Chartreuse, à 11 heures, vernissage de l'exposition de peintures "Marseille ports et partances", qui rassemble une centaine d'œuvres originales de Ferrandez, Jussaume, Joe G. Pinelli et Marcelino Truong.
À 11 h 30, au cloître Saint-Jean, inauguration officielle du festival, remise du prix des lecteurs, et proclamation des résultats du concours de nouvelles.
De 14 à 18 heures, salles de la Boulangerie, salon des auteurs.
Au bar Saint-Jean, "Polar à la carte" de 14 à 18 heures : interviews des auteurs par Michèle Witta, bibliothécaire à la BibLiPo de Paris ; projection de la série documentaire Les Parrains de la côte, écrite et réalisée par Thierry Aguila et Philippe Carrese. À 15 heures et 17 heures, l’association La Noir’Rôde propose une pause-lecture de quinze minutes, "Une boisson, une lecture, service compris". À 17 h 30, interview de Jean Contrucci, parrain de la présente édition du festival, par Gilles Del Pappas.
À la Cave des 25 Toises, 15 h 30, table ronde "Meurtres sur les quais", animée par Marie-Caroline Aubert, journaliste et directrice aux éditions Le Masque. Avec Graham Hurley, Caryl Ferey, Danièle Thiery, Pascale Chouffot.
À 20 h 30, au cinéma Le Tinel, "Les nuits du noir" avec la projection du film Le Poulpe de Guillaume Nicloux (1998), suivie, à 22 h 30, de Panique dans la rue d’Elia Kazan (1950).
Dans le centre-ville, place Jean Jaurès : à partir de 15 h 30 quizz musical. Jeu tout public sur le cinéma et les séries policières animé par Claude Mesplède (repli salle des conférences en cas de mauvais temps).
Dimanche 4 octobre :
À La Chartreuse, salles de la Boulangerie, de 10 à 18 heures : rencontres et dédicaces des auteurs invités.
À la Cave des 25 Toises, deux tables rondes, et une conférence. Première table ronde à 11 heures, "Policier de fiction, policier de la réalité", animée par Michèle Witta, avec Danièle Thierry, Franck Thilliez, Gilda Piersanti, Tito Topin. Seconde table ronde à 14 heures, "Crimes marseillais", animée par Gilles Del Pappas avec Jean Contrucci, Philippe Carrese et René Frégni. À 16 heures, Médéric Gasquet-Cyrus, sociolinguiste, Maître de conférences à l’Université de Provence, évoquera "Le parler marseillais dans le polar". Avec la participation de Serge Scotto et Philippe Carrese.
Au bar Saint-Jean, "Polar à la carte" de 14 à 18 heures : interviews des auteurs par Michèle Witta ; suite de la projection de la série documentaire Les Parrains de la côte, écrite et réalisée par Thierry Aguila et Philippe Carrese. À 15 heures et 17 heures, l’association La Noir’Rôde propose une pause-lecture de quinze minutes, "Une boisson, une lecture, service compris".
Théâtre Tinel, à 17 h 30 : L’écrit de la voix de Serge Valetti, avec Serge Valletti et Christian Mazzuchini. Spectacle gratuit. Billets à retirer à l'office du tourisme.
Dans le centre-ville, place Jean Jaurès. De 11 heures à 12 h 30, concert des Bootleggers, trio de jazz, sur le thème des films noirs. De 14 h 30 à 17 h 30, performance coiffure-maquillage sur le thème des "femmes fatales" : l’équipe du salon Dessange d’Avignon coiffera et maquillera en femme fatale chaque passante qui le souhaitera avant qu’un photographe professionnel n’immortalise son nouveau visage. Inscriptions à l'office du tourisme.

Outre "Marseille, ports et partances", dans les salles de la Boulangerie de La Chartreuse, deux autres expositions seront visibles pendant le festival : "Portraits d'auteurs" au bar Saint-Jean - photographies de Dominique Testud prises lors du précédent festival - et "Le Marseille d’Izzo" à la salle des conférences de la Mairie et au café Saint-Marc (accessible dès le 30 septembre), qui mêle phots et documents liés à l'univers du romancier.

Parmi les invités : Philippe Carrese | Jean Contrucci | Jean d'Aillon | Gilles Del Pappas | Caryl Férey | André Fortin | Marcus Malte | Claude Mesplède | Gilda Piersanti | Jean-Bernard Pouy | Patrick Raynal | Sébastien Rutés | Franck Thilliez | Tito Topin | Bernard Vitiello | Gordon Zola | Zolma

Pied de page