k-libre - l'équipe

Depuis trente ans, les mentalités avaient changé. La justice n'était plus perçue comme étant rendue au service de la république, mais comme une instance d'arbitrage des conflits entre individus, ou entre individus et collectivités. Son rôle n'était plus de protéger la société en rappelant ce qu'est un comportement adéquat, mais de dédommager économiquement et symboliquement les victimes en punissant les coupables. L'essentiel était l'accord de gré à gré, la puissance publique ne gardant pour seule fonction que l'aspect sécuritaire.
André Blanc - Violence d'État
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 19 avril

Contenu

l'équipe de k-libre

Pied de page