k-libre - en marge - La Folie de l'or

Allez les lopettes, sortez de votre cachette.
Steve Wang - Drive
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 17 octobre

Contenu

DVD - Western

La Folie de l'or

Infiltration - Trafic MAJ lundi 08 mai 2017

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,99 €

Ray Nazarro
François Guérif (présentation)
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, mars 2017
19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

L'or se barre

La Folie de l'or n'est pas tant un western qu'un film policier et de propagande anti-communiste sur fond de péril chinois et de trafic d'or. C'est assez improbable et c'est ce qui fait le charme de ce court western à l'intrigue tout en action linéaire et aux rebondissements multiples jusqu'à une fin que l'on n'a franchement pas vu venir. L'action se déroule dans la petite ville minière de Cripple Creek, au fin fond du Colorado, en 1893. Des chargements importants d'or disparaissent alertant le gouvernement des États-Unis qui, en cette période économique peu flamboyante, y voit une question d'intérêt général, et décide d'envoyer l'un de ses meilleurs agents secrets pour une infiltration à haut risque : une quinzaine de représentants des forces de l'ordre y a déjà trouvé la mort. L'homme en question, c'est Bret Ivers, fine gâchette du Texas, interprété par George Montgomery, un honnête acteur qui ici tient le premier rôle alors qu'en cette même année 1952 sévit Gary Cooper dans Le Train sifflera trois fois et Kirk Douglas dans La Captive aux yeux clairs : le charisme ne se commande pas. À ses côtés, dans cette histoire adaptée d'un roman du prolifique Frank Gruber, le jeune et écervelé Larry Gallant (Jerome Courtland, qui deviendra l'un des réalisateurs des studios Disney, à qui l'on doit entre autres Peter et Eliott le dragon, et qui laissera derrière lui une carrière d'acteur de seconde zone). Les deux hommes sous la direction classique de Ray Nazarro sont chargés de dénicher les responsables de chaque maillon de cette chaîne criminelle, en commençant par intégrer le gang Muldoon. Leur enquête est périlleuse et minutieuse. On va ainsi observer tout de A à Z de la transformation des pépites d'or en lingots, de leur maquillage en plomb et de leur embarcation à San Francisco sur un navire chinois. Eh oui, dans cette histoire de trafic à grande échelle, l'impératrice douairière achète de l'or en grande quantité à bas prix afin de lutter contre le capitalisme occidental. Et tout ça à partir d'un obscur blanchisseur chinois (figure tutélaire du western) de Cripple Creek. C'est original mais un peu cousu de fil... blanc, et ça donne beaucoup de travail au croque-mort de la ville (autre figure tutélaire du western, ici incarnée avec malice et humour).

La Folie de l'or : 78 min. réalisé par Ray Nazarro sur un scénario de Richard Schayer d'après un roman de Frank Gruber. Avec : George Montgomery, Jerome Courtland, Richard Egan, Karin Booth, William Bishop...
Bonus. Galerie photos. Présentation de François Guérif. Présentation de Patrick Brion.

Citation

Je hais les escrocs, et encore plus ceux qui prêtent serment et portent un insigne.

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 08 mai 2017
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page