k-libre - auteur - Olen Steinhauer

Elle ne tient pas debout, mon histoire. Pourtant, j'y pense sans arrêt et, de temps à autre, je ne peux pas m'empêcher d'en parler tout seul. Tout seul, oui, comme un vulgaire cinglé. Je la repasse en revue, de A jusqu'à Z, mais, peu à peu, le tableau se brouille, et je finis par ne plus rien voir du tout, et je continue à ne pas comprendre pourquoi les choses se sont passées ainsi. C'est exactement comme si j'essayais de peindre un portrait avec de la fumée.
Bill Ballinger - Version originale
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 24 octobre

Contenu

Olen Steinhauer

MAJ mardi 13 janvier 2009
© D. R.

Biographie Olen Steinhauer


Naissance à Baltimore le 21 juin 1970.
Il a grandi en Virginie puis a vécu, ensuite, en bien d’autres régions des États-Unis : Géorgie, Mississipi, Pennsylvanie, Texas, Californie, Massachussetts, et New York. Un nomadisme vite étendu à l’Europe puisqu’il posera ses valises en Italie, en Tchécoslovaquie, en Croatie – du temps où celle-ci faisait partie de la Yougoslavie. Il vit aujourd’hui à Budapest, en Hongrie. Cette existence voyageuse s’est accompagnée de l’exercice d’une foultitude de métiers : il a fait la plonge, a travaillé sur des chaînes d’assemblage, s’est occupé de blanchissage dans un hôtel, a été libraire… et professeur d’anglais.
Il faut ajouter au compte de ses années européennes celle qu’il a passée en Roumanie grâce à une bourse décrochée après l'obtention de son diplôme de creative writing à l’Emerson College de Boston. Il devait mettre cette année à profit pour écrire un roman ayant pour sujet la révolution roumaine de 1989. Ce sera Tzara’s Monocle, qui lui a permis de s’assurer les services d’un agent littéraire. Mais il a surtout ramené de Roumanie le projet de la série policière à laquelle il doit sa notoriété actuelle et dont le premier volet, Bridge of sighs – devenu en français Cher camarade – a aussi été son premier roman publié. Remarqué par la critique, il a été nominé pour cinq récompenses. Les volumes suivants de la série ont continué de caracoler sur la voie du succès ; ils sont aujourd’hui traduits dans tous les pays européens. Précisons que cette série n’a pas de nom et que, par commodité, l’éditeur français – Liana Lévi – l’a baptisée "Derrière le mur". De ce même éditeur l’on tient qu’outre-Atlantique, Olen Steinhauer pourrait bien passer pour le nouveau John Le Carré…

On ne saurait clore cette notice biographique sans mentionner qu’au fil des années, Olen Steinhauer a écrit, outre ses romans noirs, des récits et des poèmes publiés dans divers journaux littéraires et qu’il est aussi réalisateur occasionnel. Il est également à l’origine de Contemporary Nomad, un site web où quatre écrivains – Robin Hunt, Kevin Wignall, John Nadler et lui-même – se sont réunis pour dialoguer avec leurs lecteurs.

Olen Steinhauer est présent en deux autres web-places : son site officiel, et sur un site de création.


Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site

Il aura fallu attendre qu’il publie Le Touriste – son cinquième roman traduit en français – pour qu’Olen Steinhauer ait l’opportunité de venir à Paris présenter son livre. Sans doute, à l’instar de la...

Pied de page