k-libre - auteur - Patrick Weiller

Les brigades cyclistes commencent à sillonner Paris à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900. Leur vélo noir caractéristique est de marque Hirondelle, mais le mot, par métonymie, désigne bientôt les agents eux-mêmes, qui semblent voler à tire-d'aile, leur sombre pèlerine au vent, quand ils pédalent sus aux rôdeurs et aux fuyards...
Bruno Fuligni & Ghislain de Haut de Sigy - Le Musée secret de la police
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 18 août

Contenu

Patrick Weiller

MAJ lundi 26 septembre 2011
© D. R.

Biographie Patrick Weiller


Patrick Weiller a beaucoup lu de romans noirs et policiers durant son adolescence jusqu'à ses vingt-cinq ans privilégiant les auteurs Anglos-Saxons de la "Série noire" (Raymond Chandler et James Hadley Chase en tête) à ceux dans la mouvance d'Agatha Christie au Masque.
Après des études de Médecine et la pratique hospitalière de la psychiatrie, il devient marchand de tableaux avec une prédilection pour les découvertes d'œuvres non reconnues. Il se sait en effet meilleur dans la chasse aux trésors que dans les affaires. D'ailleurs, lorsqu'il ouvrira sa propre galerie, il devra très vite se faire une raison : la vente n'est pas son fort.
C'est à la même époque que Patrick Weiller commence à écrire. À l'époque où il était médecin, il avait déjà eu l'occasion de rédiger divers petits articles scientifiques. Là, il commence par des récits en mal d'éditeurs. Et puis surgit Le Jugement de Salomon, un roman policier dans le monde de l'art et de la brocante. De la fiction qui héberge de l'autobiographie, et qui parvient à convaincre l'éditeur Biro... au point qu'il lui demande d'écrire d'autres romans à la suite.


Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site

Parmi les quelques livres que je recevais à la fin du printemps, histoire de renouer avec la chronique noire que j'avais longtemps délaissée, deux en particulier attirèrent mon attention : Le Gra...

Pied de page