k-libre - auteur - Pascal Garnier

Fils d'un émigré cubain, il avait su combiner les caractéristiques géographiques de la Floride, ses origines latines, son goût pour la violence et l'argent facile. Il s'était taillé une jolie part dans l'univers de la drogue et du racket.
Bernard Boudeau - Méfie-toi d'Assia !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 20 novembre

Contenu

Pascal Garnier

MAJ dimanche 07 mars 2010
© Isabelle Roche

Biographie Pascal Garnier


Naissance à Paris le 04 juillet 1949.
Mort le 05 mars 2010.
Faisons fi des références cinématographique et historique qui, d'ailleurs, n'auront certainement pas échappé à l'intéressé et regardons plutôt le fleuve déjà conséquent et pas vraiment tranquille qu'est la vie de Pascal Garnier. Il quitte l'école avant même de finir sa troisième et s'en va parcourir le monde - la faute à Rimbaud, peut-être, dont il vient de découvrir l'œuvre. Pendant une dizaine d'années il traverse l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient, l'Asie...
Sans doute les voyages ont-ils formé sa jeunesse ; toujours est-il qu'avec ses impressions d'Afrique et d'ailleurs lui est venue l'envie d'exprimer ce qu'il voyait avec les mots. Cela passera d'abord par la chanson, puis par des nouvelles. Ces textes brefs - écrits avec les moyens du bord : peu de vocabulaire et une orthographe capricieuse, confie-t-il à Serge Cabrol* - sont remarqués par Gilles Vaugeas (éditions L'Entreligne) qui les publie. Ces publications sont à leur tour remarquées par Paul Otchakovsky-Laurens (fondateur des éditions P.O.L.) qui éditera deux de ses recueils de nouvelles. Quand vient à Pascal Garnier l'envie de se frotter au roman sonne pour lui le moment de changer d'éditeur. Il sème ses œuvres au Fleuve Noir, chez Flammarion, chez Zulma - et dans quelques collections pour la jeunesse. Plusieurs de ses livres ont été récompensés : Chambre 12, Nul n'est à l'abri du succès, Un chat comme moi, La Bleuïte aiguë, Traqués, La Théorie du panda.
Il s'est éteint le 5 mars 2010, en Ardèche, où il avait élu domicile depuis de nombreuses années. Peintre quand il n'écrivait pas, il avait exposé plusieurs de ses toiles et dessins à Paris peu avant sa disparition.

* - Apprenez-en davantage sur Pascal Garnier en lisant l'entretien qu'il a accordé à Serge Cabrol pour la revue Encres Vagabondes. Il y explique notamment - à croire qu'une petite voix secrète lui a murmuré, par anticipation, qu'un jour on viendrait puiser là de quoi lui tirer le portrait pour k-libre : La nouvelle, c’est comme un vol à la tire dans le métro, il faut être rapide, habile. Un roman, c'est un casse de banque, ça se prépare à l'avance.


On en parle : 813110 (Article) | Brèves93 (Dossier) | Carnet de la Noir'Rôde39 (Article) | La Vache qui lit111 (Dossier) | Le Magazine littéraire - Hors-série17 (Portrait)


Présence à un festival :

2009 : Noir sur la ville

Bibliographie*

Romancier :

Parolier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site

Longtemps, Pascal Garnier a voyagé. Ici, là-bas, ailleurs… posant ses valises ou bien élisant un temps refuge en quelque coin. Aujourd’hui installé dans la Drôme, il ne quitte plus guère son domaine –...

Pied de page