Une histoire d'amour radioactive

D'un côté les forfaits à 29,90 et les offres illimitées et, de l'autre, les conditions de travail qui permettent ces forfait à bas prix et leurs conséquences sur la santé des salariés...
Marin Ledun - Les Visages écrasés
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 mai

Contenu

Roman - Policier

Une histoire d'amour radioactive

Médical - Procédure MAJ vendredi 23 avril 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 14,5 €

Antoine Chainas
Paris : Gallimard, avril 2010
276 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-07-012841-9
Coll. "Série noire"

Actualités

  • 17/01 Édition: Parutions de la semaine - 17 janvier
  • 17/05 Site Internet: Notes noires en d'autres médias
  • 23/04 Édition: Parutions de la semaine - 23 avril
    L'événement de la semaine est peut-être la parution à la "Série noire" du dernier roman d'Antoine Chainas. Mais les sorties restent fort riches. Du côté des Français, on notera les nouvelles aventures du commissaire Liberty, imaginées par Raphaël Majan chez P.O.L. dont on connait très peu hormis sa plume aiguisée, caustique et jouissive. Marc Villard est à aller chercher en poche chez Rivages. Côté nouveautés étrangères, k-libre s'est intéressé au premier roman de Franck Delaney au Cherche Midi. Et puis nostalgie oblige, Bragelonne publie un James Bond de Ian Fleming... Mais comme d'habitude, il y en a pour tous les goûts ! (Mêmes pour les aficionados de la série "Les Experts"...

    Grand format
    Origine, de Diana Abu-Jaber (Sonatine)
    Mais c'est à toi que je pense, de Gary A. Braunbeck (Bragelonne)
    Une histoire d'amour radioactive, d'Antoine Chainas (Gallimard, "Série noire")
    Quand la lune disparaît, de James Church (Le Seuil, "Policiers")
    Les Enfants de la nuit, de Franck Delaney (Le Cherche Midi)
    Le Secret de l'ordre, de Pascal Demeure (Nuits blanches, "Policier")
    Le Cœur des mouettes, de Jenny Desbois (éditions Libertaires)
    Le Pacte des quatre, d'Arthur Conan Doyle (Anatolia)
    Un obscur chagrin, de Sylvie Gaillaguet (Nuits blanches, "Policier")
    La Bataille des forts, de Guillaume Gonzales (Kyklos)
    Shooter, de Stephen Hunter (Le Rocher, "Thriller")
    Une longue cuillère pour le diable, d'Yves Mamou (Léo Scheer, "Thriller")
    Le Sonneur noir de Lorient, d'Alex Nicol (Nuits blanches, "Policier")
    Les Experts : l'enquête interactive : basée sur la série télé culte de CBS, crééé par Anthony E. Zuiker, de Sam Stall (Marabout)
    Et surtout ne te retourne pas, de Lisa Unger (Belfond, "Noir")
    Meurtre au Verdon, de Bernard Vaucher (Parole, "La Mescla")
    Un bel avenir, de Marco Videtta (Robert Laffont)

    Poche
    Sur les traces du voyageur : Quiberon-Saint-Malo, de Nelly Boisnard (Astoure, "Breizh noir")
    Ciels de foudre, de C. J. Box ( Points, "Policiers")
    Crimes en Laurengeais, de Jean-Marie Calvet (Les Presses littéraires, "Crimes et châtiments")
    Un mort à l'hôtel Koryo, de James Church (Points, "Policiers")
    Nous ne sommes rien, soyons tout !, de Valerti Evangelisti (Rivages, "Noir")
    Les Diamants sont éternels, de Ian Fleming (Bragelonne)
    Jeux de dupes, de Nicci French (Pocket, "Thriller")
    Une douce vengeance, d'Elizabeth George (Pocket, "Noir")
    Le Lieu du crime, d'Elizabeth George (Pocket, "Noir")
    La Dernière récolte, de John Grisham (Pocket, "Thriller")
    Out of Guyana, de Bill Hugert (Orphie, "Policier outre-mer)
    Amsterdam la débauchée, de Raphaël Majan (P.O.L., "Une contre-enquête du commissaire Liberty")
    Le Cimetière de la mort, de Raphaël Majan (P.O.L., "Une contre-enquête du commissaire Liberty")
    L'Ombre du père, de Maryse Maligne (Bordessoules)
    Ultime dégringolade, de Maryse Maligne (Bordessoules)
    Brain agency  saison 2 3 enquêtes-jeux avec indices des indices à gratter, de Bernard Myers (Fleurus)
    Traque d'enfer à Saint-Lunaire : Côte d'Émeraude, de Roger-Guy Ulrich (Astoure, "Commissaire Erwan Le Morvan")
    Le Roi, sa femme et le petit prince, de Marc Villard (Rivages, "Noir")
    Liens : Ciels de foudre |Les Enfants de la nuit |C.J. Box |Antoine Chainas |Frank Delaney |Arthur Conan Doyle |Valerio Evangelisti |Nicci French |Raphaël Majan |Marc Villard |Elizabeth George |John Grisham

Une rapide variation dégradante

Javier est le supérieur hiérarchique de Plancher. Ensemble, ils font un duo de flics étonnants. Le premier a presque le double de l'âge du second. Ils sont amants dans la vie et subissent de plein fouet la passion qui les transperce. D'ailleurs, ça ne fait pas longtemps qu'ils se connaissent. DRH, lui, est un modèle de régularité, d'ordre et de raison. S'il ne respirait pas, ça n'étonnerait personne. Réglé comme une horloge, il arrive en avance à son travail, repart en retard, lis le même post-it sur son frigo, mange seul, et fait l'amour une fois par semaine à la mère de son fils qu'il ne connaît au final pas. C'est le moment que choisit Veronika pour croiser sa route à un passage piéton. DRH l'observe. Il pense à elle. A même envie de la recroiser. La recroise. Arrive en retard pour la première fois à son travail.
Veronika est une artiste qui photographie des hommes pas si loin que ça de la phase terminale de leur maladie. D'ailleurs, une fois atteint la phase terminée, Veronika s'intéresse à d'autres phases terminales. Et ainsi de suite. Toujours la même chose. Ceux qui croisent sa route finissent par quitter l'hôpital sans laisser d'adresse. Javier et Plancher tiennent, ils en sont sûrs, une tueuse en série. Une maniaque obsédée du genre à briller la nuit. D'ailleurs, il y a des endroits qui sont tellement radioactifs que si on demande, ils n'existent pas. Ce qui est étrange en revanche, c'est que l'état de Plancher se détériore à vitesse grand V. C'est bien simple : c'est comme si on lui avait mis le pied au Plancher sauf qu'il ne le prend plus sauf une fois justement dans une scène puissamment évocatrice d'Antoine Chainas qui signe à ce moment un des plus beaux passages érotiques de la littérature noire.
Antoine Chainas alterne deux histoires qui se croisent, se complètent ou se répètent en courts chapitres. Notre cœur s'emballe à mesure que lui, Antoine Chainas, développe son intrigue et nous emmène dans une histoire noire et glauque, mélange de présent et d'anticipation, qui fait que l'on ne comprend pas toujours, mais qui subjugue en variant les styles et les approches. Comme si tout cela n'était qu'une longue et rapide variation dégradante. Il y a quelque chose d'impalpable dans ce roman, un truc qui titille l'échine. On en ressort avec l'intime conviction qu'Antoine Chainas est vraiment un grand bonhomme.

Nominations :
Trophée 813 du roman francophone 2010
Grand prix de la littérature policière - roman français 2010

Citation

La madeleine de Proust, ça marche dans les bouquins, pas dans la vraie vie d'un DRH moderne.

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 23 mars 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page