La Poursuite

Pour devenir un détective digne de ce nom, il va falloir revoir ta stratégie.
Michel Leydier - Cluedo : Monsieur Moutarde
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 mai

Contenu

Roman - Policier

La Poursuite

Historique - Braquage/Cambriolage MAJ dimanche 16 mai 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20,9 €

Clive Cussler
The Chase - 2007
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Luc de Rancourt
Paris : Grasset, janvier 2010
384 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-246-73291-4

Actualités

  • 12/10 Édition: Parutions de la semaine - 12 octobre
    Jan Costin Wagner chez Jacqueline Chambon, Franck Thilliez au Fleuve noir, Jim Nisbet chez Rivages, Ruth Rendell aux 2 Terres, Frédéric Lenormand chez Fayard ou encore Graham Hurley au Masque : que des auteurs qui ont l'habitude d'apparaître chez ces éditeurs de façon cyclique. Chacun y trouvera ce qu'il cherche avec du thriller (auquel au Fleuve noir on pourrait ajouter Hervé Commère), du procédural (il y a également le retour de Laura Lippman au Toucan), du social, du noir, de l'historique. Au rayon des heureuses surprises, il faudra aller voir dans cette anthologie sur Haïti des éditions Asphalte et dans cet Adios Mexico chez Autrement. Alors que Jean-Paul Gawsewitch continue ses rééditions de l'œuvre de Maurice Leblanc, L'Opportun propose cinquante nouvelles inédites du père d'Arsène Lupin. Le Masque poche dans une nouvelle charte graphique sujette à caution présente des romans divers et variés aux qualités elles aussi diverses et variées. Philip Kerr et Fred Vargas sont ainsi dans cette première livraison avec des romans de jeunesse, quant à l'éternel John Buchan malheureusement présent dans une traduction vieillote, il est éternel avec ses Trente-neuf marches. Il doit se trouver ici et là quelques auteurs nordiques aisément identifiables...

    Grand format :
    Miroir, d'Alick (Rebelle, "Sans visage")
    Méprise judiciaire, de Philippe Arnaudet (Terre des Graves)
    Pars et ne dis rien, de Philippe Bouin (L'Archipel)
    Le Deuxième homme, de Hervé Commère (Fleuve noir, "Thriller")
    Michelangelo et le banquet des damnés, de Didier Convard (Fayard, "Thrillers")
    Adios Mexico, de Joaquin Guerrero Casasola (Autrement)
    Haïti noir, anthologie dirigée par Edwidge Danticat (Asphalte, "Noir")
    Tabou, de Casey Hill (Les Escales)
    Une si jolie mort, de Graham Hurley (Le Masque, "Grands formats")
    Défendre Jacob, de William Landay (Michel Lafon)
    L'Aiguille creuse : et autres histoires, de Maurice Leblanc (Jean-Claude Gawsewitch, "Les Aventures extraordinaires d'Arsène Lupin)
    La Longue marche du juge Ti, de Frédéric Lenormand (Fayard, "Policier")
    Celle qui devait mourir, de Laura Lippman (Le Toucan, "Noir")
    La Revanche de Mike Larsson, de Olle Lönnaeus (Liana Levi, "Policier")
    Le Voleur de cadavres, de Patrícia Melo (Actes sud, "Actes noirs")
    Le Cercle, de Bernard Minier (XO)
    Blanche-Neige doit mourir, de Nele Neuhaus (Actes sud, "Actes noirs")
    Traversée vent debout, de Jim Nisbet (Rivages, "Thriller")
    Mon plus vieil ennemi, de Ruth Rendell (Les 2 Terres)
    La Fille des souterrains, de Anders Roslund & Börge Hellström (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Le Tableau de Pilate, de Graig Smith (Jean-Claude Lattès)
    Atom[ka], de Franck Thilliez (Fleuve noir, "Thriller")
    12:21, de Dustin Thomason (Calmann-Levy, "Suspense")
    Lumière dans une maison obscure, de Jan Costin Wagner (Jacqueline Chambon, "Roman policier")
    Conséquences, de Darren Williams (Sonatine)

    Poche :
    Le Secret d'Eunerville : Arsène Lupin, de Pierre Boileau & Thomas Narcejac (Le Masque ("Poche jaune")
    Les Trente-neuf marches, de John Buchan (Le Masque, "Poche jaune")
    La Poursuite, de Clive Cussler (LGF, "Thriller")
    Le Thé des trois vieilles dames, de Friedrich Glauser (Zoé, "Poche")
    L'Incendiaire, de Jón Hallur Stef´nsson (Babel, "Noir")
    La Tulipe du mal, de Jörg Kastner (LGF, "Policier")
    Chambres froides, de Philip Kerr (Le Masque, "Poche jaune")
    Cyanure, de Camilla Läckberg (Babel, "Noir")
    La Constance du jardinier, de John Le Carré (Pointdeux, "Pointdeux")
    L'Évangile selon Francy, d'Amanda Lind (Pocket)
    Sérum : saison 1.4, de Henri Lœvenbruck & Fabrice Mazza (J'ai lu, "Policier")
    Les Violeurs d'âme. 1. Le psychopompe, de Dominique Maisons (Pocket, "Thriller")
    Sauvetage fatal, de Kate Morgenroth (Pocket, "Thriller")
    Flétrissure, de Nele Neuhaus (Babel, "Noir")
    Le Chat aux aguets, de Jean-Paul Nozière (Rivages, "Noir")
    La Bibliothèque de Villers ; suivi de Tombeau d'Agatha Christie, de Benoît Peeters (Espace Nord, "Roman")
    Le Piège de l'architecte, de Douglas Preston & Lincoln Child (J'ai lu, "Thriller")
    Bad Boy, de Peter Robinson (LGF, "Policier")
    Rennes de la nuit, d'Alain Stéphan (Jean-Paul Gisserot, "28-8 police !)
    Vertige, de Franck Thilliez (Pocket, "Thriller")
    Les Jeux de l'amour et de la mort, de Fred Vargas (Le Masque, "Poche jaune")

    Liens : Les Trente-neuf marches |La Tulipe du mal |Flétrissure |Vertige |Une si jolie mort |Lumière dans une maison obscure |Tabou |Le Deuxième homme |Pars et ne dis rien |Miroir |Le Voleur de cadavres |Celle qui devait mourir |Pierre Boileau |Thomas Narcejac |Philippe Bouin |John Buchan |Didier Convard |Clive Cussler |Graham Hurley |Philip Kerr |Camilla Läckberg |John Le Carré |Maurice Leblanc |Frédéric Lenormand |Henri Lœvenbruck |Dominique Maisons |Nele Neuhaus |Jim Nisbet |Jean-Paul Nozière |Lincoln Child |Ruth Rendell |Peter Robinson |Alain Stéphan |Franck Thilliez |Fred Vargas |Jan Costin Wagner |Casey Hill |Amanda Lind | Alick |Patrícia Melo

Quand la poursuite change de cible...

En avril 1950, sur un lac du Montana, une barge remonte une locomotive. Dans la cabine, un homme élégant et âgé, retrouve les corps de trois personnes dont il connaît les identités. L'action se transporte en janvier 1906, en Arizona. Un individu pille la banque de Bisbee, assassine les deux employés et une cliente. Pour les enquêteurs, il disparaît sans laisser de traces. Il utilise, pour se déplacer dans le plus grand secret, un wagon maquillé en une voiture de marchandises usagée. L'agence de détectives Van Dorn est chargée de mettre fin à cette série de vols et de meurtres qui ensanglante l'ouest des És;tats-Unis depuis deux ans. Joseph Van Dorn décide de mettre son meilleur agent sur l'affaire, Isaac Bell qui, jusqu'à maintenant n'a jamais laissé une enquête irrésolue. Celui-ci s'installe à Denver, point central de la zone des crimes et retrouve avec plaisir deux enquêteurs avec qui il a déjà travaillé. Mais son arrivée, son installation, ne sont pas du goût d'Alexander, le chef du bureau local, qui se sent dépossédé de son pouvoir. À l'hôtel, Bell rencontre une jeune femme qui semble tout connaître de lui. Intrigué, il demande au siège confirmation du peu qu'elle a livré sur elle. Quelques jours plus tard, sachant que les renseignements sont faux, il la retrouve au Country Club, dansant avec Alexander.
Parallèlement, Le Boucher, nom donné par un journaliste et repris unanimement, monte une nouvelle affaire à Rhyolite où il laisse deux morts. À Salt Lake City, il cambriole une banque après y avoir fait un dépôt, la veille, de cinq cent mille dollars contre reçu. Puis le Boucher revient à San Francisco où il est connu comme un honorable banquier vivant avec sa sœur. Malgré le temps écoulé depuis les vols, Bell et ses enquêteurs traquent les indices et... en trouvent ! L'étau se resserre. Le Boucher décide de se débarrasser du détective. Il lance un contrat sur sa tête...
Avec La Poursuite, Clive Cussler fait des infidélités à l'univers marin qui a servi de base d'intrigues et de décors pour tous ses romans. Il retient, cette fois, l'univers terrestre et les déplacements ferroviaires. Il s'inspire de la célèbre agence de détectives privés Pinkerton. Les deux personnages principaux, Bell et Le Boucher, ont le goût de la chasse, du défi et, pour le premier, du sens de la justice. Celui-ci est toujours présent dans les livres de Cussler, qu'il fasse partie intégrante du profil du héros comme Dirk Pitt ou qu'il soit en toile de fond comme dans des aventures "dérivées". Bell, plutôt que d'être banquier a choisi d'être détective pour satisfaire son appétit de la traque. Il utilise sa fortune personnelle pour s'offrir des suites dans les meilleurs hôtels alors que l'agence ne paye que des chambres plus modestes. Chez son alter ego maléfique, Le Boucher, c'est, après un besoin financier, celui de prouver qu'il est le meilleur, le plus habile qui tient en échec tous ceux qui peuvent le poursuivre.
Clive Cussler retient, pour son intrigue, une forme narrative peu commune en donnant au lecteur une large avance sur l'enquête du détective. On suit, ainsi, le parcours du Boucher, la façon dont il conçoit et réalise ses forfaits, puis on retrouve Isaac Bell qui peine à réunir des indices. Cependant, ce mode inversé est très attrayant car il offre un angle nouveau à la traque d'un criminel. Par rapport à ses autres livres, Clive Cussler change également l'ordre chronologique du récit. Traditionnellement, les quelques pages d'introduction sont consacrées à un événement du passé qui aura des liens, des incidences avec l'histoire contemporaine qui est la base du livre. Dans La Poursuite, c'est un retour dans le passé, après avoir esquissé un bref éclairage par la découverte de trois cadavres.
On retrouve, par contre, quelques constantes "cussleriennes" comme l'auto-mise en scène de l'auteur, dans des rôles très secondaires. Ici, c'est sous le nom d'un criminel, qu'il s'identifie le temps d'un paragraphe. Il fait de ses héros des amateurs, des collectionneurs de belles automobiles, d'avions, de motos. Bell et Le Boucher sont attirés par les belles mécaniques.
Avec Isaac Bell, Clive Cussler renouvelle agréablement sa veine d'inspiration. Le résultat est à la hauteur des attentes, à savoir une histoire solide, une traque menée de manière efficace avec des personnages bien construits. La Poursuite est une agréable surprise qui se lit avec délectation.

Citation

Jacob Cromwell n'avait plus du tout besoin des rentrées d'argent qu'il dérobait au profit de sa banque. Mais il était totalement accro au défi que ces activités représentaient désormais pour lui. Il se sentait invincible. Il était capable de se mesurer à tous les enquêteurs de la police, sans parler des détectives de l'agence Van Dorn, et il mourrait de sa belle mort.

Rédacteur: Serge Perraud jeudi 09 janvier 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page