JFK : le dossier de l'assassinat

Thornton baissa son chapeau et cacha son visage dans l'obscurité. Certains disent qu'il s'endormit à l'instant même, d'un sommeil tranquille qui ne vient qu'à ceux qui ne traînent pas de fantômes dans leur conscience.
Antônio Xerxenesky - Avaler du sable
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Cemetary Road
Bienville est une ville du Mississippi en perte de vitesse qui croit qu'elle va réussir à rester dyna...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 15 juin

Contenu

Essai - Policier

JFK : le dossier de l'assassinat

Politique - Assassinat - Faits divers MAJ jeudi 03 juin 2021

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 23,9 €

Marc Bonvalet
Paris : Persée, novembre 2019
446 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-82-312812-3
Coll. "Les Archives du temps"

Le crime du siècle

Dallas, 22 novembre 1963, 12 h 30. John Fitzgerald Kennedy s'effondre. Son assassin, Lee Harvey Oswald, est arrêté moins d'une heure trente plus tard, et après deux jours d'interrogatoires, est abattu à son tour par Jack Ruby, un tenancier de boîte de nuit. Les faits sont connus, disséqués depuis des décennies par des agences gouvernementales, des journalistes, des témoins ou des adeptes des théories du complot, sans jamais pouvoir parvenir à une vérité qui serait acceptable par tous. Matrice de centaines d'essais et de polars, de bandes dessinées, de films et de séries télévisées à n'en plus finir, l'assassinat de JFK est également le crime qui, sans doute, a engendré les États-Unis tels qu'on les connaît aujourd'hui, et permis les interprétations les plus folles. C'est à cet événement majeur du vingtième siècle, qui l'obsède, que Marc Bonvalet consacre JFK : le dossier de l'assassinat, un document qui a l'intelligence et la force de ne pas chercher à nous vendre une nouvelle thèse ou des révélations stupéfiantes, mais qui se penche sur les milliers de pages du rapport Warren, sur ce qu'elles nous disent et ce qu'elles nous cachent, sur les vérités (effectivement stupéfiantes) que révèlent en creux les approximations et les omissions, volontaires ou non, des enquêteurs. Remontant jusqu'à son origine la chaîne des incohérences, Marc Bonvalet nous présente un Oswald certes avide de reconnaissance, mais appréciant plutôt Kennedy, faux transfuge et vrai communiste (ou le contraire), tireur médiocre probablement incapable de réussir un tel exploit balistique, indicateur possible sinon agent de la CIA, des témoins à la fiabilité douteuse et d'autres ayant une fâcheuse tendance à périr dans divers accidents, des balles causant des dommages corporels difficilement justifiables, des armes perdues, puis retrouvées, mais avec des calibres différents, des horaires non concordants, etc. Démontant au passage certaines des hypothèses complotistes de ses collègues, Marc Bonvalet, sans jamais s'écarter des pièces, parvient tout de même à dessiner une évidente conspiration, voire plusieurs, dont la liste des suspects va du grand banditisme à des adversaires politiques, au sein ou non des États Unis. Avec la déclassification prochaine des documents relatifs au meurtre, il est fort probable que d'autres pistes apparaissent et que le mystère s'épaississe, ajoutant encore à une légende ici brillamment restituée. Un travail de mémoire et de synthèse qui s'imposait.

Citation

Plus d'un millier d'ouvrages ont été publiés à ce jour. Enquêteurs, scientifiques, muckrackers et assassination buffs ont vérifié, analysé, critiqué, recomposé. On a tout étudié : les lieux, les témoignages, la balistique. Des affabulateurs, des imposteurs se sont aussi fait connaître par poignées. Un demi-siècle est passé, presque tous les témoins sont décédés et le mystère demeure.

Rédacteur: Jean-François Micard jeudi 03 juin 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page