Rumba

Dehors. Du gris. Un peu partout. Des nuages chargés de pluie s'agglutinent sur le Pentland Firth. Les maisons, aux murs de basalte anthracite, s'alignent serrées les unes contre les autres le long de la rue principale.
Guillaume Audru - L'Île des hommes déchus
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 septembre

Contenu

Roman - Noir

Rumba

Hard boiled - Pastiche MAJ mercredi 05 décembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,3 €

Alberto Ongaro
Rumba - 2003
Traduit de l'italien par Jean-Luc Nardone, Jacqueline Malherbe-Galy
Toulouse : Anacharsis, avril 2010
318 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-914777-61-2
Coll. "Fictions"

Rio Bravo

Brésil, 1955. John B. Huston (un pseudonyme hommage au John Huston réalisateur du Faucon maltais), écrivain de polars à la vie dissolue, reçoit une enveloppe pleine de dollars, sans un mot, sans rien. Juste après, un coup de fil de son seul ami du pensionnat, Valentin. Perdu de vue depuis des années, ce dernier lui demande de l'aide depuis Montevideo. Le lendemain, Huston le rejoint en Uruguay, ils mettent au point un plan de sortie pour Valentin, qui doit le rejoindre en Argentine quelques jours plus tard. John reprend l'avion... Valentin n'arrivera pas. Huston commencera alors une bien difficile et meurtrière enquête.

Ne cherchez pas plus loin, Rumba est un livre envoûtant et particulièrement prenant. L'histoire se dessine doucement, les ramifications sont importantes, Huston très pressant, le mal jamais bien loin et le dénouement de qualité. En arrière-plan, une étrange "Rumba dulce y bonita" qui prendra toute sa dimension au moment présent et une belle description du Brésil de l'époque. Rumba est une petite pièce de collection.


On en parle : La Tête en noir n°158

Citation

Oui, nous étions amis, confirma Huston, mais cela fait des années que je ne l'ai vu.

Rédacteur: Christophe Dupuis mercredi 05 décembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page