Tant de secrets enfouis

Il ne faut pas qu'un boxeur se batte s'il n'est pas prêt, mais quand on le paie pour être en forme, ils sont censés l'être, bon Dieu, au lieu de ressembler à des dindes engraissées pour Noël.
F. X. Toole - De sueur et de sang
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 12 novembre

Contenu

Roman - Policier

Tant de secrets enfouis

Enlèvement - Procédure MAJ vendredi 11 février 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Mark Billingham
Buried - 2006
Traduit de l'anglais par Philippe Loubat-Delranc
Paris : Le Masque, novembre 2010
404 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7024-3303-4

Que veulent-ils donc ?

Après six mois de paperasseries assimilées à une foutue mise au placard, l'inspecteur Thorne peut – enfin – repartir aux affaires. Il se retrouve "détaché" au Yard, à la brigade des mineurs. Une affaire simple a priori : Luke Mullen, seize ans, a disparu depuis trois jours. Un enlèvement confirmé quelques temps plus tard par une vidéo envoyée à la famille. Le seul hic : sur la vidéo, rien n'est demandé, ni argent ni rien d'autre. Mullen est un fils de flic, c'est pourquoi Thorne a été mis sur l'affaire. Ils commencent à étudier la liste des suspects : des mauvais garçons que Mullen aurait mis au trou mais rapidement Thorne constate qu'il manque un nom essentiel à la liste dressée par Mullen. Pourquoi cet oubli ?
Mark Billingham, une fois de plus, est excellent, mêlant le "police procedural" des plus classiques avec de bonnes histoires parallèles, et une multitude de personnages bien travaillés. L'histoire est bien menée, avec un beau rebondissement en fin de première partie. Il y a de belles réflexions sur la perte d'un être cher, les relations frère/sœur, et celles de Thorne sur son métier. Le final est dense, noir et musclé, encore un bel épisode.

Citation

Justement, remarqua Thorne d'un air sceptique, je m'attendais à ce que cette liste soit plus... Fournie. Si on avait enlevé mon fils sans motif apparent, je noterais le nom de tous ceux qui ne feraient que me regarder de travers.

Rédacteur: Christophe Dupuis mardi 08 février 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page