k-libre - événement

J'adore la Floride. Une région qui n'a pas de valeurs, dépourvue de toute orientation culturelle, ne serait-ce que la plus basique. Une région où rien ne compte à part les centres commerciaux et l'immobilier, où on dénombre plus de golfs que d'écoles, où les bâtiments préfabriqués se développent comme des cancers, où vit une population vieillissante et dangereuse au volant, sans parle du Ku Klux Klan, des barons de la drogue, des cyclones et de l'été perpétuel.
David Liss - L'Assassin éthique
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 19 septembre

Contenu

Ma vie des autres (276)

Ma vie des autres (276) Courts récits de 1000 signes. 276 : de l'art bien saignant. J'entre dans la boucherie en claudiquant. Je dis merci au plan incliné de bois installé pour les poussettes. Porte grande ouverte, c'est l'été, pas de sonnette, le boucher et les vendeuses sont dans l'atelier. J'en profite pour faire un tour avant d'être chassé. Les touristes de la station balnéaire prennent leur temps avant de venir faire leurs courses. J'ai toutes les bidoches pour moi tout seul, mais j'ai un faible pour les plats préparés. Je m'extasie devant les explosions de couleurs dans les différentes barquettes. Je vois des Goya, des Van Gogh, des Matisse et je salive comme si j'étais au musée. Les quenelles de saumon dans leur sauce blanche me font penser à des toiles de Zurbaran. Pollock aurait pu signer ce museau vinaigrette. À qui d'autre que Francis Bacon attribuer ces aubergines farcies à la sauce tomate ? Je traînerais bien la patte encore un moment devant cette galerie d'art réfrigérée si n'entrait pas un couple de gros clients en short affamés, parlant fort. Je redescends le plan incliné en faisant gaffe de ne pas tomber. Dehors, les poulets qui tournent dans la rôtissoire ne m'intéressent pas malgré la faim. Trop art moderne à mon goût.

Mille signes. Autant de preuves de vie adressées à autrui que de caractères dans chaque fiction. Chacun à mille existences et chacun est en miettes. "Ma vie des autres" collecte ces miettes et en fait un chemin de cailloux blancs ou noirs qui mène forcément quelque part.

Jan Thirion
Blog de Jan Thirion
Liens : Jan Thirion
Par La Rédaction



publicité

Pied de page