Dépêche | Grand Prix de la Littérature Policière 2013

Il faut croire en quelque chose pour être une ordure.
Imre Kertész - Roman policier
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 06 mars

Contenu

prix littéraire

MAJ samedi 06 mars

Grand Prix de la Littérature Policière 2013
15/09/2013

Grand Prix de la Littérature Policière 2013
La saison des prix a débuté avec la rentrée littéraire. C'est ainsi que le Grand Prix de la Littérature Policière a dévoilé ses deux catégories ("Roman français" et "Roman étranger"), et assis l'émergence de Sandrine Collette, qui a fait paraitre dans la collection renaissante "Sueurs froides" des éditions Denoël son roman Des nœuds d'acier, que nous n'avons pas encore lu, et consacré le romancier James Sallis pour son nouvel opus traduit chez Rivages, Le Tueur se meurt. Une juste récompense pour un écrivain qui aime beaucoup la France, qui a pris le temps d'écrire une œuvre conséquente et de qualité, et qui actuellement se repose suite à un accident. Étonnement, le prix décerné à James Sallis souligne l'absence de récompense dans la catégorie pour les éditions Rivages depuis 2002 lorsque Peter Dickinson avait été distingué pour Retour chez les vivants publié dans feue la collection "Mystère". Pour l'instant, aucune date de remise des prix n'est connue, mais nous n'hésiterons pas à nous faire l'écho de la réception, et des mots des auteurs remarqués.


Liens : Le Tueur se meurt | James Sallis | Grand prix de la littérature policière - roman étranger | Grand prix de la littérature policière - roman français

Par Julien Védrenne

Pied de page