k-libre - auteur - Nicolas Bokov

Pendant des décennies, Don Alfredo avait patiemment entretenu le mystère autour de sa personne, et ce mystère était peu à peu devenu son aura.
Gilda Piersanti - Les Liens du silence
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 29 novembre

Contenu

Nicolas Bokov

MAJ dimanche 17 octobre 2010
© D. R.

Biographie Nicolas Bokov


Naissance à Moscou .
Né en 1945, Nicolas Bokov étudie la philosophie, il est très vite impliqué dans la dissidence. Il participe à l'organisation du Samizdat, ce média clandestin de l'époque communiste, y publie ses propres ouvrages ; certains, signés d'un pseudonyme passent à l'Ouest : La Tête de Lénine, La Cité du soleil... Dénoncé, il doit choisir en 1975 entre la prison et l'exil. Il s'installe en France, voyage aux États-Unis et en Europe, fonde une revue littéraire "Kovtcheg" (L'Arche de Noé). En 1982, il découvre la foi chrétienne et abandonne l'écriture. Après un long "voyage d'étude" à pied et en stop, en Israël et en Grèce (Mont Athos), il regagne la France en 1988. Il vit dans la rue et dans les carrières abandonnées, y voyant une forme d'ascèse. Son récit Dans la rue, à Paris (1998) relate cette période. Il publie Déjeuner au bord de la Baltique, un adieu à son passé dissident et aux amis disparus. Son expérience de la foi est racontée dans La Conversion et La Zone de réponse. Il vit actuellement à Paris. Il écrit dans sa langue maternelle et s’aventure parfois à écrire en français (Envie de miracle, poésie). Il est traduit en anglais, allemand, italien et polonais.


Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page