k-libre - auteur - Jean-Marc Souvira

Merci à tous. Et pardonnez-moi d'avoir dû mourir pour me rendre compte à quel point j'ai des amis formidables.
Gordon Ferris - Les Adieux de Brodie
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 04 décembre

Contenu

Jean-Marc Souvira

MAJ lundi 10 mai 2010
© D. R.

Biographie Jean-Marc Souvira


Naissance à Oran le 29 octobre 1954.
Le berceau familial en Provence. Jean-Marc Souvira passe sa scolarité entre Salon-de-Provence et Aix-en-Provence. Après le bac, il veut être reporter photographe et courir le monde. Après une discussion "sérieuse" avec son père, il s'inscrit en fac de droit sans trop savoir vraiment ce qu'il veut faire. C'est la rencontre avec un commissaire de police venu présenter le métier de policier, pendant son cycle de sciences pénales et de criminologie, qui le décide à passer le concours d'inspecteur de police. "Rien de tel comme la base pour connaître un métier", ce qui ne fut pas du goût de son père qui le voyait passer le concours de commissaire.

Activités professionnelles
Bref, en août 1978, le voilà débarquant à Paris après un an d'école en Seine-et-Marne. La pilule est amère après la Provence.
Il commence dans le commissariat du quartier Plaisance, rue Boyer-Baret dans le 14e arrondissement. Ce petit commissariat n'existe plus. Pendant dix-huit mois, il exerce le boulot du flic de base qui prend les plaintes de la misère humaine. Il a alors le sentiment d'être davantage une assistante sociale qu'un vrai policier. L'arme et les menottes dorment dans le coffre du service.
L'embellie arrive un an et demi plus tard quand il est muté en brigade territoriale. Paris, le 92, 93 et 94, sont alors découpés en douze circonscriptions de Police judiciaire sur lesquelles est traité un banditisme plus ou moins organisé. Jean-Marc Souvira intègre donc, en 1980, la 10e Brigade Territoriale qui couvre la moitié du département des Hauts-de-Seine. Pendant cinq ans il va s'occuper de vols à main armée, de trafics de stups, de casses, et d'homicides.
C'est d'ailleurs en 1985 enquêtant sur un homicide, pont de Neuilly, qu'il va découvrir le service des Courses et Jeux qui est à la Direction centrale des renseignements généraux, rue des Saussaies. S'il ne résoud pas le meurtre de ce gros joueur, victime d'un contrat, il rejoint le service des jeux.
Jusqu'en 1990, il va enquêter sur les courses de chevaux truquées, le dopage des chevaux, et les tricheries dans les casinos.
Jean-Marc Souvira n'oublie pas le but qu'il s'est fixé, celui de passer le concours de commissaire de police. Il y arrive en 1990.
Après deux années de formation et de stages à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or et à Paris, il arrive de nouveau à Paris en 1992, au Commissariat spécial des réseaux ferrés parisiens. Derrière cette appellation, qui ne veut pas dire grand-chose, il y a un service de police judiciaire qui traite toutes les affaires PJ dans les six gares et le métro parisiens. Il dirige l'Unité de recherche, des groupes de flags qui sillonnent dans tous les sens le sous-sol, pour arrêter pickpockets, escrocs, dealers, voleurs, violeurs et même assassins.
Un service éminemment physique où tout se passe à pied (et pour cause) dans la cohue, et rarement au soleil.
Après ce passage en sous-sol, il est muté à la Brigade de protection des mineurs à Paris où, de 1994 à 1999, il traque ce qui, à ses yeux, représente ce qu'il y a de plus ignoble, les pédophiles, les violeurs et les kidnappeurs d'enfants. C'est dans un tel service que l'on mesure combien le travail des policiers est hallucinant à traiter sans cesse des affaires plus épouvantables les unes que les autres. En 1999 il rejoint la police urbaine de proximité, naissante à Paris, et jusqu'en 2002 il va, à la salle de commandement de l'état-major, diriger comme commissaire principal, les équipes qui, nuit et jour, sont en relation avec tous les services de police de la capitale concernant les événements de voie publique. Et à Paris ce n'est pas ce qui manque. Cela va du fameux passage à l'an 2000, des convois d'euros à sécuriser dans la capitale, des manifestations, etc., ainsi que Police secours...
Mai 2002, il retourne à ses premières amours, la Police judiciaire où, jusqu'en 2007, commissaire divisionnaire est chef-adjoint de la division des relations internationales. C'est un service pas connu du grand public, mais qui pilote Interpol, Europol et Schengen pour la France, qui suit toutes les affaires liées à la criminalité organisée et au terrorisme, en permettant aux enquêteurs de travailler avec leurs homologues européens.
Depuis mai 2007, il dirige l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains, toujours à la PJ. C'est un service qui lutte contre les réseaux qui forcent les femmes à se prostituer.

L'écriture
Jean-Marc Souvira vient à l'écriture par hasard et tardivement.
En 2005, après une discussion avec un ami qui porte sur l'image du policier français au cinéma ou à la télévision, et qui ne correspond pas vraiment à la réalité, il écrit une histoire d'une quarantaine de pages Go Fast. Elle raconte la trajectoire d'un policier français d'origine marocaine, infiltré dans un réseau de stups, qui remonte de la résine de cannabis par la technique du Go Fast.
Il veut montrer qu'en France des policiers, de toutes origines, hyper professionnels, utilisent des techniques modernes pour lutter contre les réseaux de la criminalité organisée. L'ami a fait lire l'histoire à un producteur de cinéma (Emmanuel Prévost, Avalanche Productions) qui a décidé sur-le-champ d'en faire un film. Et il a ainsi appris l'écriture du scénario.
Une fois le scénario terminé, il a en tête l'histoire du Magicien. Mais il ne veut pas la traiter sous forme d'un scénario, c'est-à-dire en cent pages, ce qui aurait été trop frustrant pour aborder en profondeur les personnages.
Au cours d'un dîner il rencontre, par hasard, un éditeur (François Laurent, Universpoche), et ils échangent quelques mots sur l'écriture. Jean-Marc Souvira lui fait part de son aventure cinéma. Mais il est davantage intéressé par l'écriture romanesque. Il lui envoie la quarantaine de pages du début du Magicien. Quelques jours plus tard, après la lecture, François Laurent lui demande s'il peut lui écrire la suite. Jean-Marc Souvira s'y attelle et huit mois plus tard lui remet le manuscrit qu'il décide de publier.
Hasard du calendrier, le film Go Fast et Le Magicien (Fleuve noir) sortent en 2008.
Il poursuit l'écriture, après l'accueil favorable du public concernant Le Magicien, en remettant en scène le policier de la brigade criminelle Ludovic Mistral dans le second roman, Le Vent t'emportera qui sort le 12 mai 2010.
Les histoires qu'il raconte s'inspirent de ce qu'il vit professionnellement, ou dans son quotidien.

Vie personnelle
Marié, père de deux garçons. Un de vingt-sept ans qui travaille en province et un de seize ans qui est au lycée. Sa femme est également commissaire de police, et ils évitent soigneusement de parler "boutique" à la maison.

Activités, hobbies
L'écriture au stylo-plume. La photographie, dont la passion ne l'a jamais quitté. Même s'il n'est pas devenu reporter-photographe, un appareil photo, le plus souvent argentique et en noir et blanc est au fond de son sac, avec ses carnets et ses stylos-plumes. Sa vie professionnelle le conduit très souvent dans d'autres pays, où bien sûr l'appareil photo l'accompagne. La musique de jazz. Les balades en moto, où souvent son "jeune" fils l'accompagne.


On en parle : 813110 (Interview)


Présence à un festival :

2013 : Les 48 heures du polar de Clermont-Ferrand

2012 : La Ferté sous polar

2011 : Mauves en noir | Paris Polar

2010 : Paris Polar | Paris noir

Bibliographie*

Romancier :

Co-scénariste :

  • 2008 - Go Fast (Europacorp, avril 2009)

Actualité

  • 13/11 Édition: Parutions de la semaine - 13 novembre
  • 15/05 Édition: Parutions de la semaine - 15 mai
    Le roman de la semaine est incontestablement Perfidia, de James Ellroy qui plonge ses lecteurs dans l'Affaire Watanabe à la veille de Pearl Harbor avec un personnage qui revient sur le devant de la scène, Kay Lake. Cela étant dit, beaucoup de livres demeurent intéressants à commencer par ceux de Ace Atkins, Moussa Konaté, Simon Lewis, Liam McIlvanney, Marie Neuser... N'en citons plus... Sauf peut-être histoire de parler de sous-bocks polardeux aux éditions Zinc dont ceux d'une série a été écrite par Gilles Marchand, notre kamarade k-libriste !
    Les rééditions au format poche proposent également leur lot de petites perles : Arnaldur Indridason, Nicci French, Diniz Galhos, Philippe Georget, Martin Suter...
    Mais, comme d'habitude, faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    L'Innocence des bourreaux, de Barbara Abel (Belfond, "Thriller")
    Les Cris du Mississippi, de Ace Atkins (Le Masque, "Grand format")
    La Mort au festival de Cannes, de Brigitte Aubert (Le Seuil, "Seuil policiers")
    La Langue du secret, de Najwa Barakat (L'Orient des livres, "Les Littératures contemporaines")
    Le Bar du Bhorre, de Raphaël Bischoff (Zinc, "Les Polars sous-bocks")
    La Prétendue innocence des fleurs, de Franck Calderon & Hervé de Moras (Scrineo)
    Carnaval, de Ray Celestin (Le Cherche midi)
    Perfidia, de James Ellroy (Rivages, "Thriller")
    Dis-moi que tu m'aimes, de Joy Fielding (Michel Lafon)
    Les Disparues du marais, de Elly Griffiths (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Ici meurent les loups, de Stéphane Guyon (La Différence, "Noire")
    L'Affaire des coupeurs de tête, de Moussa Konaté (Métailié)
    Traqué, de Simon Lewis (Actes Sud, "Actes noirs")
    Blup, de Gilles Marchand (Zinc, "Les Polars en sous-bocks")
    Du même sang, de Laura McHugh (Calmann-Lévy)
    Là où vont les morts, de Liam McIlvanney (Métailié, "Bibliothèque écossaise")
    Les Assassins de la 5e B, de Kanae Minato (Le Seuil, "Seuil policiers")
    Prendre Lily, de Marie Neuser (Fleuve, "Fleuve noir")
    Suppr, de Karl Olsberg (Jacqueline Chambon, "Roman policier")
    Séquence : et si nous étions tous déjà condamnés ?, de Fredrik Olsson (Fleuve, "Fleuve noir")
    Labyrinthe fatal : une enquête de l'inspecteur Pendergast, de Douglas Preston & Lincoln Child (L'Archipel, "Suspense")
    Bacchiglione blues, de Matteo Righetto (La Dernire goutte, "Fonds noirs")
    Blanc comme la neige, de Salla Simukka (Le Livre de poche, "Je m'appelle Lumikki")
    Fantômas : édition intégrale. 5, de Pierre Souvestre & Marcel Allain (Robert Laffont, "Bouquins")
    L'Accident, de Cally L. Taylor (Marabout, "Fiction")
    Padre cocaïne, de Luc Venot (La Bourdonnaye, "Fictions")

    Fictions adulte poche :
    Le Duel, d'Arnaldur Indridason (Points, "Policiers")
    Cadavre 19, de Belinda Bauer (10-18, "Domaine policier")
    La Suite ne sera que silence, de Christian Bindner (Le Livre de poche, "Policier")
    La Fin du cercle, de Tom Egeland (City, "Poche. Thriller")
    Maudit mercredi : le jour où les jeunes filles rencontrent la mort, de Nicci French (Pocket, "Thriller")
    Gokan, de Diniz Galhos (Pocket, "Thriller")
    Le Paradoxe du cerf-volant, de Philippe Georget (Pocket, "Thriller")
    Le Festin du serpent, de Ghislain Gilberti (Pocket, "Thriller")
    Cargo, de Charles Haquet (Le Masque, "Masque poche")
    L'Oubli, de Emma Healey (Pocket, "Thriller")
    L'Heure du chacal, de Bernhard Jaumann (Le Livre de poche, "Policier")
    La Sirène, de Camilla Läckberg (Babel, "Noir")
    Un petit jouet mécanique, de Marie Neuser (Pocket, "Thriller")
    Tempête blanche : une enquête de l'inspecteur Pendergast, de Douglas Preston & Lincoln Child (J'ai lu, "Thriller")
    Le Vent t'emportera, de Jean-Marc Souvira (Pocket, "Thriller")
    Allmen et les dahlias, de Martin Suter (Points)

    Bandes dessinées :
    Aléria 1975. 2, Dernière sommation, de Frédéric Bertocchini & Michel Espinosa (DCL, "Les Grands récits")
    Aléria 1975 : l'intégrale, de Frédéric Bertocchini & Michel Espinosa (DCL, "Les Grands récits")
    La Renarde, de Sébastien Chrisostome & Marine Blandin (Arte, "Professeur Cyclope")
    Le Champ d'honneur : 1915, de Corbeyran, Étienne Le Roux & Loïc Chevalier (Delcourt, "Histoire & histoires. 14-18")
    Le Sang des lâches, de Jean-Yves Delitte (Casterman)
    Mémoire de l'esclavage. 5, Colonie des Antilles et de l'océan Indien, de Serge Diantantu (Caraïbéditions)
    RN 83. L'Hôtel, de Fabrice Linck & Federico Volpini (Le Long Bec)
    Air Force Vietnam. 4, Crusader dans la tourmente, de J. G. Wallace & J. L. Cash (Zéphyr BD)

    Mangas :
    Double je. 2, de Reiko Momochi (Akata)
    Gokusen. 10, de Kozueko Morimoto (Kaze Manga, "Seinen")

    Fictions jeunesse :
    Nous sommes tous des propagateurs, de Marine Carteron (Le Rouergue, "DoAdo. Les Autodafeurs")
    Fantômette au carnaval, de Georges Chaulet (Hachette Jeunesse, "Les Classiques de la Rose. Fantômette")
    À qui profite le crime ?, de Sophie Dieuaide (Casterman, "Casterman poche. Les Enquêtes de Tim & Chloé")
    Cours, et ne te retourne pas !, de Sophie Dieuaide (Casterman, "Casterman poche. Les Enquêtes de Tim & Chloé")
    Mission collège : une nouvelle aventure d'Antoine Lebic, de Sophie Dieuaide (Casterman, "Casterman junior. Romans")
    Préviens pas la police !, de Sophie Dieuaide (Casterman, "Casterman poche. Les Enquêtes de Tim & Chloé")
    Touchez pas au trésor !, de Sophie Dieuaide (Casterman, "Casterman poche. Les Enquêtes de Tim & Chloé")
    Irrésistible attraction, de Simone Elkeles (Le Livre de poche jeunesse)
    Eaux troubles, de Phillip Gwynne (Casterman, "Rush")
    Les Voleurs du Nil, de Viviane Koenig (Scrineo, "Jeunesse")
    Sang pour sang, de Barry Lyga (Le Masque, "MSK. I hunt killers")
    L'Énigme du flan empoisonné, de Christine Palluy (Hatier jeunesse, "Hatier poche. Premières lectures./ Les Mystères du Grand Hôtel")
    Anatomie d'une fille à l'ouest, d'Andrea Portes (Michel Lafon)
    Blanc comme la neige, de Salla Simukka (Hachette, "Black Moon. Je m'appelle Lumikki")
    Le Monastère caché, de Pierre Stolze (Le Verger des Hespérides, "Du coq à l'âme")

    Histoire de France :
    Portraits de résistants, de Jeanne-Marie Martin (Librio, "Document")
    Leclerc : le croisé de la France libre, de Jean-Christophe Notin (Perrin, "Maîtres de guerre")
    Jean Zay : le ministre assassiné : 1904-1944, d'Antoine Prost & Pascal Ory (Tallandier, "Albums illustrés")

    Histoire de l'Europe :
    La Conférence de la honte : Évian, juillet 1938, de Raphaël Delpard (Michalon, "Document")
    La Seconde Guerre mondiale, les faits et les chiffres, de Norman Ferguson (Acropole, "Histoire")
    Lady mensonges : Mary Lindell, fausse héroïne de la Résistance, de Marie-Laure Le Foulon (Alma)
    Les Secrets du jour J : opération Fortitude, Churchill mystifie Hitler, de Bob Maloubier (Tallandier, "Texto")
    Mémoires, de Erich von Manstein (Perrin, "Documents et témoignages")
    Les Mouvements fascistes : l'Europe de 1919 à 1945, Ernst Nolte (Tallandier, "Texto")
    Koursk : Staline défie Hitler : 5 juillet-23 août 1943, de Nicolas Pontic (Tallandier, "L'Histoire")
    Lettres de l'ombre : correspondance illégale dans les camps de concentration nazis, de Jean-Louis Rouhart (Les Territoires de la mémoire")
    Avoir 20 ans au Bois-le-Prêtre : septembre 1914-juillet 1915, de Bruno Rouyer (Gérard Louis, "1914/18")
    Les Poches de l'Atlantique : les batailles oubliées de la Libération : janvier 1944-mai 1945, de Stéphane Simonnet (Tallandier, "L'Histoire")

    Histoire des autres continents :
    Le Génocide arménien : 1915-2015 : des Turcs à l'État islamique Deach, le massacre continue, de Bernard Antony (Godefroy de Bouillon)
    Je reviens du Vietnam libre : notes de voyage, de Léo Figuères (Temps des cerises, "Récits des libertés")
    Révolte dans le désert : 1916-1918 : récit autobiographique, de Thomas Edward Lawrence (Omnibus, "Aventure")

    Régionalisme :
    116e régiment d'infanterie, caserne à Vannes, Morbihan : 116e, le régiment sans peur et sans reproche : hitorique du régiment pendant le conflit contre l'Allemagne du 3 août 1914 au 19 juillet 1919, de l'Association Aux gâs de Campenia (Éditions généalogiques de la Voûte)
    Jean-Marie Sentier : mort pour la France en 1915, , de l'Association Aux gâs de Campenia (Éditions généalogiques de la Voûte)

    Criminologie & prisons :
    L'Affaire Giroud et le Valais : un vade-mecum, d'Alain Bagnoud (Aire)
    Affaires sensibles : 40 ans d'histoires qui ont secoué la France, de Fabrice Drouelle (Robert Laffont)
    Le Jeu d'orchestre : recherche-action en art dans les lieux de privation de liberté, sous la direction de Marie-Pierre Lassus, Marc Le Piouff & Licia Sbatella (Presses universitaires du Septentrion, "Espaces politiques")

    Politiques, conditions et conjonctures politiques & personnages politiques :
    Pilleurs d'État, de Philippe Pascot (Max Milo)
    Être Palestinien en Israël : ségrégation, discrimination et démocratie, de Ben White (Guillotine)

    Problèmes sociaux & sécurité publique :
    Terreur : la nouvelle ère : des Twin Towers à Charlie, de Mathieu Guidère (Autrement, "Essais-documents")
    Connivence au service de l'État : révélations d'un policier de l'ombre, d'Alain Prissette & Grégoire Pinson (Le Moment)
    Liens : Le Duel |Le Duel |Cadavre 19 |Maudit mercredi : le jour où les jeunes filles rencontrent la mort |Gōkan |Le Paradoxe du cerf-volant |L'Heure du chacal |La Sirène |La Sirène |Un petit jouet mécanique |Tempête blanche |Le Vent t'emportera |Perfidia |Prendre Lily |Labyrinthe fatal |L'Innocence des bourreaux |Là où vont les morts |Séquence |Ici meurent les loups |La Mort au festival de Cannes |Du même sang |Barbara Abel |Ace Atkins |Brigitte Aubert |James Ellroy |Moussa Konaté |Simon Lewis |Liam McIlvanney |Marie Neuser |Douglas Preston |Lincoln Child |Pierre Souvestre |Marcel Allain |Arnaldur Indridason |Belinda Bauer |Christian Bindner |Nicci French |Diniz Galhos |Philippe Georget |Ghislain Gilberti |Charles Haquet |Bernhard Jaumann |Camilla Läckberg |Frédéric Bertocchini |Éric Corbeyran |Georges Chaulet |Sophie Dieuaide |Phillip Gwynne |Pierre Stolze |Fredrik T. Olsson |Stéphane Guyon |Laura McHugh

  • 01/05 Jeux: k-libre 12-21 : thématique de mai
  • 16/06 Prix littéraire: Ils ont été récompensés...
  • 03/06 Salon: Quand les policiers écrivent...
  • 21/05 Édition: Parutions de la semaine - 21 mai
* Bibliographie actuellement recensée sur le site
le 20 mai 2010

Quand Souvira s'assouvit

Jeudi 20 mai – 17 h 30 : Je me gare discrètement au pied du Ministère de l'intérieur à Nanterre. C'est que le type que je viens alpaguer n'est pas n'importe qui. Une pointure. Devant le...

Pied de page