k-libre - auteur - Olivier Marchal

Le malheur, dans cette affaire, c'est l'argent.
Richard Fleischer - Le Génie du mal
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 13 mai

Contenu

Olivier Marchal

MAJ mercredi 31 mars 2010
© SIPA

Biographie Olivier Marchal


Naissance à Talence le 14 novembre 1958.
Fils d'un pâtissier amateur de romans noirs, Olivier Marchal est élève au collège des Jésuites de Bordeaux. C'est durant ces années que naissent chez lui l'envie d'être policier et le goût pour la comédie. Après avoir passé le concours d'inspecteur de police, il intègre en 1980 la Brigade criminelle de Versailles, puis rejoint la section antiterroriste, où il a pour collègue Simon Michaël, l'auteur des Ripoux. Chef d'une brigade de nuit au milieu des années 1980, Olivier Marchal suit parallèlement des cours de théâtre au conservatoire du Xe arrondissement.
Apparu une première fois à l'écran en 1988 dans Ne réveillez pas un flic qui dort, il est repéré par une directrice de casting, qui lui propose en 1993 le rôle d'un inspecteur dans Profil bas de Claude Zidi. Ayant définitivement quitté la police, Olivier Marchal écrit plusieurs scénarios pour le "Commissaire Moulin", et devient bientôt un personnage récurrent des séries "Quai n°1" et "Police district". Dans un genre différent, il est remarqué dans le moyen métrage d'Emmanuelle Bercot, La Puce, aux côtés de la jeune Isild Le Besco en 1999. La même année, Olivier Marchal s'essaie à la réalisation avec Un bon flic, court métrage remarqué à Cognac.
Il passe au long en 2002 avec Gangsters, un thriller nourri de son expérience de policier et dont Richard Anconina et Anne Parillaud tiennent les rôles principaux. Deux ans plus tard, il met en scène 36 Quai des Orfèvres, un film de nombreuses fois nommé aux César et qui offre un face-à-face entre Daniel Auteuil et Gérard Depardieu. Incarnant avec un malin plaisir les malfrats et autres personnages peu recommandables pour Guillaume Canet (Ne le dis à personne, 2006), Frédéric Schoendoerffer (Truands, 2007), et Julien Seri (Scorpion, 2007), Olivier Marchal clôt en 2008 sa trilogie policière sur "la solitude, la désespérance et l'errance" avec MR 73, un film noir dans lequel Daniel Auteuil incarne un flic dépressif et alcoolique à la recherche d'un tueur en série.


Bibliographie*

Préfacier :

Comédien :

Actualité

  • 01/04 Prix littéraire: Prix 2014 du Cercle Rouge à Beaune
    Le Cercle rouge est une étrange confrérie d'amateurs de la littérature policière dont quelques membres ont même commis des ouvrages du genre. D'autres se sont spécialisés dans leur étude, et d'autre enfin l'ont enchaîné au septième art de fort jolie manière. En cette année 2014, les onze membres ont, dès avant le lancement des hostilités policières du Festival International du Film Policier de Beaune (2-6 avril) auquel le prix est rattaché, délivré leur verdict. Le voici tel quel rendu sans fioritures :

    La 6e édition du Festival International du Film Policier de Beaune pérennise le "Cercle Rouge" qui réunit diverses personnalités du monde littéraire et cinématographique, amateurs éclairés par les lumières sombres du polar. Ces parrains accompagnent le Festival au fil des éditions tout en ayant un regard bienveillant sur ses ivresses cinéphiliques. Leur mission est aussi tous les ans de récompenser le meilleur roman noir français et roman noir étranger de l'année en remettant deux prix littéraires : le Grand Prix du roman noir français et le Grand Prix du roman noir étranger.
    Les prix seront remis samedi 5 avril au soir.

    Grand prix du roman noir français :
    - Un notaire peu ordinaire, de Yves Ravey (Minuit).

    Grand prix du roman noir français :
    - Né sous les coups, de Martyn Waites (Rivages, "Thriller").

    Le Cercle rouge :
    Cécile Chabrol Maistre (scénariste), Laurent Chalumeau (écrivain, scénariste & parolier), Benoît Cohen (scénariste et réalisateur), Antoine de Caunes (journaliste, scénariste, réalisateur & comédien), Jean Hernandez (distributeur de films), Pierre Jolivet (scénariste & réalisateur), Pierre Lescure (journaliste, homme d'affaires & directeur du théâtre Marigny), Joëlle Losfeld (éditrice), Olivier Marchal (scénariste, réalisateur & comédien), Claude Mesplède (critique & historien spécialiste du genre policier) & Frédérick Schoendoerffer (scénariste & réalisateur).

    Le Prix du premier roman policier :
    - Monstres en cavale, de Cloé Mehdi (Le Masque)

    Destiné à révéler un nouvel auteur dans le domaine du roman policier, ce prix est publié aux éditions du Masque. En 2014, un jury composé d'Hélène Bihèry, Thomas Chabrol, Sylvie Granotier, Éric Kristy et Christophe Smith, sous la présidence de Jean-Christophe Grangé, décerne le Prix du Premier Roman Policier à Cloé Mehdi pour son roman Monstres en cavale (Le Masque, avril 2014).
    Le prix sera remis le jeudi 3 avril en présence de l'auteure.
    Séance de dédicace avec Cloé Mehdi le samedi 5 avril, à partir de 10 h 30 à la Librairie Des Livres et des Hommes (4, rue de Lorraine - 21200 Beaune).
    Liens : Né sous les coups |Martyn Waites |Laurent Chalumeau |Claude Mesplède |Sylvie Granotier |Jean-Christophe Grangé |Festival International du Film Policier de Beaune

  • 11/02 Cinéma: Rétrospective Olivier Marchal à la Bòbila (Espagne)
  • 10/01 Association: Noirceurs lyonnaises
  • 08/04 Cinéma: 2e festival du film policier de Beaune (Côte-d'Or)
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page