Alibis

Les gens ne pigent rien à ce genre de boulot, ça les dérange, c'est comme ça.
Henry Bromell - Panic
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 16 décembre

Contenu

Alibis n°44

Revue

MAJ mercredi 13 mai 2009
Visuel de la revue Alibis n°
Pays : Canada





Prix: 10 €
Alibis n°44
Automne 2012
Parution trimestrielle
144 p. : 14.00 x 21.00 cm
ISSN

Ce qu'il faut savoir sur la revue
Lancée en 2002, la revue Alibis publie quatre numéros par an. Avec un comité de rédaction réunissant des joyeux drilles passionnés ayant une approche classique, Alibis s'érige tout naturellement en incontournable Outre-Atlantique. Mêlant nouvelles, appareil critique et chroniques, la revue offre un ensemble équilibré propre à ravir son lectorat.

Après le précédent numéro révélant le Prix Alibis et qui comportait un excellent et long dossier de Norbert Spehner consacré au roman policier de l'Afrique noire, ce numéro fait la part belle aux nouvelles, à deux articles novateurs de deux presque novices du genre - Jacques Côté et Richard Ste-Marie -, aux rubriques habituelles (Le Miroir du crime & Dans la mire) ainsi qu'à un petit article de Norbert Spehner consacré à la réédition d'un roman policier québécois du début du XXe siècle. Le tout se lit fort agréablement. Mais revenons sur ces trois articles qui enrichissent la revue et qui la démarquent. Le premier, signé Jacques Côté, revient longuement sur le tournage d'un film d'Alfred Hitchcock à Québec avec informations, détails, effets croustillants (si, si !). Le second s'attaque à un thème d'actualité : celui de la traduction. Richard Ste-Marie commence par aborder les titres (originaux et, donc, traduits) avant de regarder certains détails de traduction tout en y mettant ses interrogations vécues. Plutôt amusant et sans prétention. Enfin, le troisième, signé Norbert Spehner, nous parle d'un auteur, d'un roman policier, d'un ancien éditeur de romans populaires (Édouard Garand) et d'un récent qui ressort des perles (Moult). En résumé : un numéro intéressant et quelque peu éloigné de ce à quoi Alibis nous a habitué.

Sommaire :
"La réalité dépasse la fiction"  édito de Jean Pettigrew.
Nouvelles : "Petite Suite Hämmerli", de Richard Ste-Marie ; "Henri", de Julie Racine ; "Précautions d'isolement", de Véronique Bessens ; "Le Carré noir", de Peter Sellers ; "Le Nécrologiste", d'André Jacques & "Prélude et Fugue", de Jacques Côté.
Le Maître du suspense tourne à Québec (La Loi du silence, d'Alfred Hitchcock), par Jacques Côté.
L'auteur, son traducteur et moi, par Richard Ste-Marie.
Le Musée québécois du crime (Le Philtre bleu, de Jean Féron), par Norbert Spehner.
Le Crime en vitrine, par Norbert Spehner.
Dans la mire (Volte-face, de Michael Connelly, Europa Blues, de Arne Dahl, Hielo negro, de Bernardo Fernández, [Gataca], de Franck Thilliez, Les Voies du crépuscule, de Lisa Unger, Triple frontière, de Sebastian Rotella, Blue Jay Way, de Fabrice Colin, Flashback, de Dan Simmons & Mapuche, de Caryl Férey), par André Jacques, Martine Latulippe, Morgane Marvier, Simon Roy & Norbert Spehner.

Comité de rédaction : Jean Pettigrew | Norbert Spehner

Auteurs traités : Alfred Hitchcock (Article)
Ouvrages chroniqués : Blue Jay Way | Gataca | Mapuche | Volte-face
mardi 30 octobre 2012

Pied de page