La Vache qui lit nº88

Ce jour entre tous, il pouvait dire ce qu'il voulait - personne ne contredit un homme qui rédige une lettre de suicide.
Alan Furst - L'Officier polonais
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 04 décembre

Contenu

La Vache qui lit n°88

Fanzine

MAJ lundi 29 décembre 2008
Visuel de la revue La Vache qui lit n°
Pays : France





La Vache qui lit n°88
Décembre 2007
Parution mensuelle
12 p. : 14.00 x 21.00 cm
ISSN 0999-8276
Comment se procurer la revue ?

Héros de polar - La Vache qui lit
Adresse : 8, rue Galliéni, 87100 Limoges, France
E-mail : serge.vacher@wanadoo.fr
Téléphone : 0555773452

Ce qu'il faut savoir sur la revue
La Vache qui lit est un fanzine de longue date (1997) qui cite justement Victor Hugo : "Nous n'avons d'autre choix que le noir". Orchestré par Serge Vacher, le fanzine s'appuie sur les Bibliothécaires du Val de l'Aurence pour des mini-dossiers bibliographiques, les choix de lecture de Cathy et la sagacité de Gerardo Lambertoni.

Ce numéro de "La Vache qui lit" est bicéphale. Autant la première partie est tendance inédite (pas tout à fait mais un des protagonistes œuvre régulièrement au fanzine donc...), autant la seconde retranscrit essentiellement ce qui a été lu sur la Toile. L'entretien entre Gerardo Lambertoni et Eskandar Benaicha a été réalisé à la demande de ce dernier après une intervention de Gerardo Lambertoni à la bibliothèque du Val de l'Aurence sur le thème "littérature policière et amnésie". Cette même intervention faisait suite à une "plaidoirie" organisée conjointement par le Prix du Polar SNCF et la Bibliothèque Francophone Multimédia de Limoges. Revenons à l'entretien qui constitue une grosse partie du fanzine. Il se compose de quatre questions. Sur la thématique, Gérard Lambertoni cite pèle-mêle Modiano, XIII et Michel Quint. Il met l'amnésie en rapport avec le devoir de mémoire de la littérature. Aborde le besoin pour un auteur d'être un fin psychologue. Et conclue sur la difficulté d'écriture liée à ce thème. La suite de "La Vache qui lit" est un hommage appuyé à Driss Chaïbi, auteur marocain trop méconnu et disparu en avril 2007, mais dont la majeure partie comme nous le notions en introduction est issue du site Web Biblio Monde.

Sommaire
Entretien : Gerardo Lambertoni et Eskandar Benaicha
Driss Chraïbi : extrait du site web "Biblio Monde"
Que du bon ! (L'Homme qui venait du passé, de Driss Chraïbi), par Serge Vacher

Comité de rédaction : Serge Vacher

Auteurs traités : Driss Chraïbi (Dossier)
vendredi 30 avril 2010

Pied de page