Trophée 813 du roman francophone

Je traverse le hall où des slogans ont été inscrits à la hâte sur les murs - je remarque à ce moment-là que les sirènes se sont tues et que le silence règne à nouveau.
Bernard Pasobrola - Sans crier gare surgit la nuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 01 avril

Contenu

Trophée 813 du roman francophone

MAJ 05 janvier 2013

Actualité du prix


Historique du prix

Créée en 1980, l'Association des amis de la littérature policière (puis amis des littératures policières) a dès l'année suivante décerné ses trophées. Initialement, la distinction entre roman francophone et roman étranger n'existait pas. C'est seulement en 1994 que le Trophée du meilleur roman subit une scission-métamorphose. Les principes d'élection ne changent pas. Il est demandé à chacun des adhérents, dans un vote à deux tours entre juin et septembre, de mentionner dans un premier temps ses cinq romans francophones de prédilection parus de juin à juin. Lors du second tour, sont présents les cinq romans ayant recueilli le plus de suffrages. À charge pour les adhérents de les départager avec un vote unique. Le lauréat étant l'ouvrage qui a obtenu le plus de voix.

Palmarès
2012 : Monsieur le Commandant, de Romain Slocombe (NIL)
2011 : Les Visages écrasés, de Marin Ledun (Le Seuil, "Roman noir")
2010 : Bien connu des services de police, de Dominique Manotti (Gallimard, "Série noire")
2009 : Tranchecaille, de Patrick Pécherot (Gallimard, "Série noire")
2008 : Zulu, de Caryl Férey (Gallimard, "Série noire")
2007 : Lorraine connexion, de Dominique Manotti (Rivages, "Thriller")
2006 : Dans les bois éternels, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2005 : L'Homme aux lèvres de saphir, de Hervé Le Corre (Rivages, "Thriller")
2004 : Sous les vents de Neptune, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2003 : Mourir n'est peut-être pas la pire des choses, de Pascal Dessaint (Rivages, "Thriller")
2002 : Pars vite et reviens tard, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2001 : L'Étameur des morts, de Georges-Jean Arnaud (Le Masque)
2000 : Cartago, de Jean-Hugues Oppel (Rivages, "Rivages noir")
1999 : L'Homme à l'envers, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
1998 : Moloch, de Thierry Jonquet (Gallimard, "Série noire")
1997 : Morituri, de Yasmina Khadra (Baleine, "Instantanés de polar")
1996 : Le Massacre des innocents, de Jean-Jacques Reboux (Baleine, "Instantanés de polar")
1995 : Total Khéops, de Jean-Claude Izzo (Gallimard, "Série noire")
1994 : La Sirène rouge, de Maurice G. Dantec (Gallimard, "Série noire")

Liens Trophée 813 du roman francophone



Par Julien Védrenne








Pied de page