Grand Prix du roman noir français du Cercle rouge

Parce que mes hommes et moi faisons du très bon boulot. Alors si, de temps en temps, quelques connes de Latinos se font tuer par leur alcoolique de mari, leurs frères, ou je ne sais quel taré de leur espèce, franchement, je ne vais pas en faire un drame. Ma priorité va aux habitants de cette ville, et que tu le veuilles ou non, c'est vers eux que vont tous mes efforts.
Alexis Aubenque - Canyon Creek
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 11 décembre

Contenu

Grand Prix du roman noir français du Cercle rouge

MAJ 01 avril 2014

Actualité du prix


Historique du prix

De 1999 à 2007, le Grand Prix du roman noir français était remis à l'occasion du Festival du film policier de Cognac. Après une éclipse d'une année (2008), il resurgit en 2009 à Beaune en Côte d'Or - toujours en un pays de vignes et dans le cadre d'un festival du film policier qui connaît alors sa première édition et a sobrement pour nom "Festival du film policier de Beaune".
Le prix est remis par quelques amateurs éclairés venus de l'univers du livre et du cinéma, au nombre de quatorze et rassemblés en un "Cercle rouge". Le Cercle accompagne chaque édition du festival, avec pour mission d'y inviter la littérature sous forme de récompenses, dont l'une distingue un roman noir français.

Grand prix du roman noir français du Cercle rouge
Grand prix du roman noir étranger du Cercle rouge

Palmarès :
2014 : Un notaire peu ordinaire, de Yves Ravey (Minuit)
2013 : Sale temps pour le pays, de Michaël Mention (Rivages, "Noir")
2012 : Les Visages écrasés, de Marin Ledun (Le Seuil, "Roman noir")
2011 : Lonely Betty, de Joseph Incardona (Finitude)
2010 : Les Cœurs déchiquetés, de Hervé Le Corre (Rivages, "Thriller")
2009 : Zulu, de Caryl Férey (Gallimard, "Série noire")

Liens Grand Prix du roman noir français du Cercle rouge



Par Julien Védrenne








Pied de page