Prix Interpol'Art "Roman" 2013

L'intuition du shérif lui confirma ce qu'il pensait depuis un petit moment déjà : quelque chose clochait dans cette enquête. Certains agents du FBI présents sur le terrain faisaient preuve d'une désinvolture surprenante. C'est vrai, les enquêteurs sont censés maîtriser leurs émotions, mais même les plus endurcis auraient dû montrer un minimum d'empathie à la vue de ce spectacle de désolation. Quatre agents en particulier, deux hommes et deux femmes, affichaient un détachement ahurissant. Le shérif en arrivait à se demander s'ils appartenaient à la même espèce que les victimes dont les restes carbonisés et déchiquetés gisaient sous les décombres.
Dean Koontz - La Chambre des murmures
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 novembre

Contenu

Prix Interpol'Art "Roman" - 2013

MAJ 03 octobre 2013
Le Dernier Lapon

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €
Olivier Truc
Samis sans défense
L'Australie a ses Aborigènes et les États-Unis ses Amérindiens. L'Europe est civilisée et a fait disparaître les siens. Non pas tout à fait. Comme chez Asterix, certains résistent encore, et l...
Lire la suite

Historique du prix

Depuis 2011, "la célèbre main du visuel Interpol'Art est aussi le symbole d'un prix littéraire". Neuf lecteurs passionnés et amateurs, qui n'ont strictement aucun lien avec l'une ou l'autre des nombreuses maisons d'édition publiant des romans policiers ont en charge la lourde responsabilité de départager six ouvrages pré-sélectionnés parmi des titres paru au plus tard le 31 mai de l'année précédente. La troisième semaine de septembre, les jurés se rencontrent et après des débats animés départagent les ouvrages en compétition. Le prix, associé à un trophée, est ensuite remis le samedi de la manifestation Interpol'Art lors de l'inauguration officielle de la manifestation dans la salle des Comtes de Champagne, propriété de la Maison Taittinger.

Prix Interpol'Art Roman
Prix Interpol'Art BD

Palmarès :
2015 : La Filière afghane, de Pierre Pouchairet (Jigal, "Polar")
2014 : La Mort s'habille en crinoline, de Jean-Christophe Duchon-Doris (Julliard)
2013 : Le Dernier Lapon, d'Olivier Truc (Métailié, "Noir")
2012 : Hilarion, de Christophe Estrada (Actes Sud)

Sélection et palmarès 2013

"Le regard aigu sur la société Sami, la dimension culturelle, et le renouvellement du mythe de la frontière, sont les éléments fors qui ont motivé la décision du jury", apprend-on au lendemain du choix des jurés de décerner le Prix Interpol'Art "Roman" 2013 à Olivier Truc pour Le Dernier Lapon, un roman policier particulièrement apprécié cette année et qui a su séduire un large public avide d'étendues presque sauvages, et qui montre que certains écrivains français peuvent rivaliser avec les romanciers américains adeptes du "Nature writing". Plus surprenant était la sélection qui brassait large avec Franck Thilliez, Brigitte Aubert et Nicolas Bouchard - entre autres - qui proposaient des écrits diamétralement opposés, mais qui montre aussi la volonté du jury de ne pas négliger des pans de la littérature policière. Le prix quoique dévoilé dès maintenant sera remis le 12 octobre pendant le festival interpol'Art.

Sélection 2013 :
- La Ville des serpents d'eau, de Brigitte Aubert (Le Seuil, "Policier") ;
- La Sibylle et le marquis, de Nicolas Bouchard (Belfond, "Littérature française") ;
- Ne lâche pas ma main !, de Michel Bussi (Presses de la Cité, "Domaine français") ;
- Cherche jeunes filles à croquer, de Françoise Guérin (Le Masque, "Grands formats") ;
- Atom[ka], de Franck Thilliez (Fleuve noir, "Thriller") ;
- Le Dernier Lapon, d'Olivier Truc (Métailié, "Noir").

Liste des ouvrages lauréats

Le Dernier Lapon

Liste des ouvrages nommés

La Ville des serpents d'eau | La Sibylle et le marquis | Ne lâche pas ma main | Cherche jeunes filles à croquer | Atom[ka]

Par Julien Védrenne

Pied de page