Prix littéraire du Goéland masqué

C'est cette vieille, cette sale petite vieille recroquevillée sur sa haine et ses rhumatismes qu'il fallait contraindre, soumettre avant de l'anéantir.
François Boulay - Traces
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 11 décembre

Contenu

Prix littéraire du Goéland masqué -

MAJ 15 avril 2013
Arab jazz

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €
Karim Miské
Kupferstein et Hamelot
Karim Miské offre avec Arab jazz un premier roman d'une étonnante maturité avec une intrigue classique mais développée avec finesse, des dialogues enlevés, quelques grammes de sentiments dans un m...
Lire la suite

Historique du prix

Ce prix, qui vise à distinguer un premier roman policier écrit par un auteur breton ou résidant en Bretagne, ou bien dont le livre est édité par une maison bretonne, est doté de mille euros.
Il est décerné par un jury dont le président est Jean-François Coatmeur - qui était l'invité d'honneur du deuxième salon de Penmarc'h - et dont les seize membres, recrutés par cooptation, sont d'âges et d'horizons socioculturels variés. L'on note un effort marqué pour respecter une certaine parité hommes/femmes... Les jurés désignent l'un des leurs pour assumer la fonction de coordinateur chargé d'organiser les réunions, de rédiger les comptes rendus et de faire circuler les livres en lice.
Les jurés sélectionnent d'abord une dizaine de premiers romans pour en fin de compte n'en retenir que trois, d'où sortira LE lauréat qui vaudra le prix à son auteur. Le titre élu est généralement annoncé quelques semaines avant la remise officielle du prix, qui a lieu le jour de l'inauguration du salon du roman policier de Penmarc'h.

Sélection et palmarès

Le 25 mars dernier, les jurés du Prix littéraire du Goéland masqué se sont réunis pour définir la sélection 2013. Après la discussion animée de principe, trois romans se sont démarqués. Contrairement aux éditions précédentes, les ouvrages sélectionnés ne satisfont pas aux conditions liées à la langue bretonne. Une évolution cela dit logique/ Nous sommes partis enquêter histoire d'en savoir un peu plus.
Le dimanche 14 avril, le verdict est tombé. Le lauréat est Karim Miské pour Arab jazz paru dans la collection "Chemins nocturnes" des éditions Viviane Hamy.

Sélection 2013 :
- Et pourtant j'étais mort, de Xavier Couture (Jean-Claude Lattès) ;
- Arab jazz, de Karim Miské (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes") ;
- Les Hamacs de carton, de Colin Niel (Le Rouergue, "Rouergue noir").

Liste des jurés : Jean-François Coatmeur (président), Marie Argouarc'h, Gwenn Balouin, Josette Blondel, Laurent Daniel, Jean-Pierre Facq, Marie-France Facq, Catherine Le Ferrand, Michel Le Foll, Stéphane Le Goff, Monique Leven, Catherine Maillard, Monique Nicolas, Béatrice Probestau-Lacoste, Marie-Claude Restoux & Antoine Subtil.

Liste des ouvrages lauréats

Arab jazz

Liste des ouvrages nommés

Les Hamacs de carton

Par Isabelle Roche

Pied de page