Grand prix de la littérature policière - roman français 2012

Je vous crois capable d'interpréter même les silences, et de deviner plus qu'il n'est bon pour vous de savoir. Alors cherchez tout seul.
Laetitia Bourgeois - Le Parchemin disparu de maître Richard
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 14 novembre

Contenu

Grand prix de la littérature policière - roman français - 2012

MAJ 25 octobre 2012
Arab jazz

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €
Karim Miské
Kupferstein et Hamelot
Karim Miské offre avec Arab jazz un premier roman d'une étonnante maturité avec une intrigue classique mais développée avec finesse, des dialogues enlevés, quelques grammes de sentiments dans un m...
Lire la suite

Historique du prix

Créé en 1948 par Maurice-Bernard Endrèbe, le Grand prix de la littérature policière est purement honorifique. Le jury a évolué à travers les années. Composé uniquement d'hommes à ses débuts par la stricte volonté de Maurice-Bernard Endrèbe, il s'ouvre aux critiques féminines. C'est ainsi que Michèle Witta fait son apparition. Ce prix est donc bicéphale et récompense un ouvrage français et un ouvrage de langue étrangère tous deux parus dans l'année qui précède sa révélation en septembre. Le jury, composé d'une dizaine de critiques et de spécialistes de la littérature noire, propose ses sélections, mises en commun puis réduites à la portion congrue et commune. Là-dessus des délibérations s'installent qui amènent tout naturellement un lauréat et ses dauphins noirs. Le prix n'est pas décerné en 1961 pour une obscure raison de calendrier et une volonté affichée de différencier la récompense française de l'étrangère par une date distincte (idée qui sera par la suite abandonnée).

Palmarès :
2014 : Pur, d'Antoine Chainas (Gallimard, "Série froide")
2013 : Des nœuds d'acier, de Sandrine Collette (Denoël, "Sueurs froides")
2012 : Arab jazz, de Karim Miské (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2011 : L'Honorable Société, de D.O.A. et Dominique Manotti (Gallimard, "Série noire")
2010 : Adieu Jérusalem, de Alexandra Schwartzbrod (Stock, "Bleue")
2009 : Les Cœurs déchiquetés, de Hervé Le Corre (Rivages, "Thriller")
2008 : Zulu, de Caryl Férey (Gallimard, "Série noire")
2007 : Citoyens clandestins, de D.O.A. (Gallimard, "Série noire")
2006 : La Colère des enfants déchus, de Catherine Fradier (Après la lune, "Lunes blafardes")
2005 : Le Dernier testament, de Philip Le Roy (Au diable vauvert)
2004 : Double peine, de Virginie Brac (Fleuve noir, "Noirs") (ex æquo)
2004 : Les Silence de Dieu, de Gilbert Sinoue (Albin Michel) (ex æquo)
2003 : L'Ivresse des dieux, de Laurent Martin (Gallimard, "Série noire")
2002 : Les Brouillards de la butte, de Patrick Pécherot (Gallimard, "Série noire")
2001 : Chasseurs de têtes, de Michel Crespy (Denoël)
2000 : Du bruit sous le silence, de Pascal Dessaint (Rivages, "Noirs")
1999 : La Paresse de Dieu, de Laurent Bénégui (Julliard)
1998 : Sans homicide fixe, de Serge Gardebled (Denoël, "Sueurs froides")
1997 : La Mort des bois, de Brigitte Aubert (Le Seuil, "Policiers")
1996 : Ambernave, de Jean-Hugues Oppel (Rivages, "Noir")
1995 : La Main morte, de Philippe Huet (Albin Michel)
1994 : Tiré à part, de Jean-Jacques Fiechter (Denoël, "Sueurs froides")
1993 : Boulevard des ombres, de Paul Couturiau (C. Lefranc, "Attitudes")
1992 : La Commedia des ratés, de Tonino Benacquista (Gallimard, "Série noire")
1991 : Hôpital souterrain, de Hervé Jaouen (Denoël, "Joker")
1990 : Billard à l'étage, de Michel Quint (Calmann-Lévy)
1989 : Un gros besoin d'amour, de Tito Topin (Grasset)
1988 : Aix abrupto, de Jean-Paul Demure (Gallimard, "Série noire")
1987 : Trois morts au soleil, de Jacques Sadoul (Le Rocher, "Les Maîtres de la littérature policière")
1986 : N'oubliez pas l'artiste, de Gérard Delteil (Fleuve noir, "Spécial-police") (ex æquo)
1986 : La Queue du scorpion, de Christian Gernigon (Albin Michel, "Spécial suspense")(ex æquo)
1985 : Meurtres pour mémoire, de Didier Daeninckx (Gallimard, "Série noire")
1984 : Sur la terre comme au ciel, de René Belletto (Hachette littérature, "POL")
1983 : Collabo Song, de Jean Mazarin (Fleuve noir, "Spécial-police")
1982 : L'Audience solennelle, de Jean-Pierre Cabanes (Trévise-BFB, "Romans")
1981 : Reflets changeants sur mare de sang, de Pierre Siniac (Gallimard, "Série noire")
1981 : L'Unijambiste de la côte 284, de Pierre Siniac (Gallimard, "Série noire")
1981 : Aime le maudit, de Pierre Siniac (Jean Goujon, "Engrenage")
1980 : Le Crime d'Antoine, de Dominique Roulet
1979 : Le Salon du prêt à saigner, de Joseph Bialot (Gallimard, "Série noire")
1978 : Dénouement avant l'aube, de Madeleine Coudray
1977 : La Plus Longue Course d'Abraham Coles, chauffeur de taxi, de Christopher Diable (Denoël, "Sueurs froides")
1976 : Les Sirènes de minuit, de Jean-François Coatmeur (Denoël, "Sueurs froides")
1975 : Un incident indépendant de votre volonté, de Yvon Toussaint (Albin Michel)
1974 : De 5 à 7 avec la mort, de André-Paul Duchâteau (Le Rocher, "Les Maîtres de la littérature policière")
1973 : Ô dingos, ô châteaux !, de Jean-Patrick Manchette (Gallimard, "Série noire")
1972 : Le Canal rouge, de Gilbert Tanugi
1971 : L'Assassin maladroit, de René Réouven (Denoël, "Crime club")
1970 : Zigzags, de Paul Andréota
1969 : Drôle de pistolet, de Francis Ryck (Gallimard, "Série noire")
1968 : Un beau monstre, de Dominique Fabre
1967 : Le crocodile est dans l'escalier, de Jean-Pierre Alem
1966 : L'Interne de service, de Laurence Oriol
1965 : Bateau en Espagne, de Marc Delory
1964 : La Jeune Morte, de Michel Carnal
1963 : Piège pour Cendrillon, de Sébastien Japrisot (Denoël, "Crime club")
1962 : Le Procès du diable, de Pierre Forquin
1961 : (Non décerné)
1960 : Les Mantes religieuses, de Hubert Monteilhet (Denoël)
1959 : Deuil en rouge, de Paul Gerrard (Presses de la Cité, "Un mystère")
1958 : On n'enterre pas le dimanche, de Fred Kassak (L'Arabesque, "Crime parfait ?")
1957 : Le Bourreau pleure, de Frédéric Dard (Fleuve noir, "Spécial-police")
1956 : Pleins feux sur Sylvie, de Michel Lebrun (ex æquo)
1956 : Les Petites mains de la justice, de Guy Venayre (ex æquo)
1955 : Assassin mon frère, de Gilles-Maurice Dumoulin
1954 : La Beauté qui meurt, de François Brigneau (André Martel)
1953 : Opération Odyssée, de Jean-Pierre Conty (La Porte Saint-Martin)
1952 : Passons la monnaie, de André Piljean
1951 : Fumée sans feu, de Jacques Decreat et Germaine Decrest (De Flore)
1950 : Jeux pour mourir, de Géo-Charles Véran
1949 : La Parole est au mort, de Odette Sorensen
1948 : Le Cinquième procédé, de Léo Malet

Sélection et palmarès 2012

Mardi 23 octobre à la BiLiPo ont été remis les deux catégories - français et étrangers - du Grand prix de la littérature policière 2013. Dans la catégorie "romans français", la sélection comportait huit titres. Sous la présidence de Dominique Manotti (lauréate 2011 dans la catégorie "romans français", qui comme le veut la tradition intègre le jury pour une année), c'est Arab jazz, de Karim Miské, qui a été récompensé. L'auteur, qui endossera l'année prochaine le costume de président honorifique en même temps que les nombreux livres qu'il aura à lire - ce qui l'a un peu effrayé, le temps lui manquant cruellement -, a reçu diplôme et applaudissements mérités. C'est la première fois que l'éditrice Viviane Hamy est ainsi récompensée. L'on aurait pu croire que Fred Vargas ou Dominique Sylvain, qui ont toutes deux reçu de nombreux prix prestigieux, l'avaient déjà été, mais non ! Pour Karim Miské, c'est aussi une première récompense pour un premier roman policier. De bon augure pour la suite... La suite immédiate, quant à elle, a été un banquet réunissant primés, éditeurs, membres de la BiLiPo, journalistes et badauds triés sur le volet.

Sélection 2013 :
- Un avion sans aile, de Michel Bussi (Presses de la Cité, "Romans Terres de France") ;
- Le Jour du fléau, de Karim Madani (Gallimard, "Série noire") ;
- Arab jazz, de Karim Miské (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes") ;
- Je tue les enfants français le dimanche, de Marie Neuser (L'Écailler) ;
- Les Hamacs de carton, de Colin Niel (Le Rouergue, "Noir") ;
- Samedi 14, de Jean-Bernard Pouy (La Branche, "Vendredi 13) ;
- Une guerre de génies, de héros et de lâches, de Barouk Salamé (Rivages, "Thriller") ;
- Des chiffres et des litres, de Rachid Santaki (Moisson rouge).

Liste des ouvrages lauréats

Arab jazz

Liste des ouvrages nommés

Le Jour du fléau | Je tue les enfants français dans les jardins | Un avion sans elle | Une guerre de génies, de héros et de lâches | Les Hamacs de carton

Par Julien Védrenne

Pied de page