Prix Jean Amila-Meckert 2012

Le boxeur resta bouche bée. Cette fille était une véritable mine.
Serguei Dounovetz - Le Rap de la Butte-aux-Cailles
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 05 juin

Contenu

Prix Jean Amila-Meckert - 2012


Historique du prix

Le Prix Jean Amila-Meckert décerné à l'occasion du Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale de Arras a été créé par l'association Colères du présent en 2005. Il récompense le meilleur livre d'expression populaire et de critique sociale, et honore la mémoire de Jean Meckert alias Jean Amila, auteur populaire qui a beaucoup alimenté le catalogue de la fameuse "Série noire" des éditions Gallimard, et figure marquante de la classe ouvrière.
Ce n'est, vous l'aurez compris, pas un prix strictement policier, mais il touche à des thématiques noires, et nul doute qu'il figure des romans noirs dans la sélection annuelle, et que certains sont-seront primés.
Le prix est doté par le Conseil Général du Pas-de-Calais d'une somme de 4000 €. La sélection des livres se fait à la fois sur proposition de la médiathèque départementale, des membres de Colères du présent, des membres du jury composé d’écrivains, de professionnels de la culture et de la création artistique, de représentants syndicaux et de collectivités. Le jury est à chaque fois présidé par l'auteur lauréat de l'édition précédente. Par la suite, une première réunion définit les orientations du jury, trie les propositions, entérine une sélection avant une délibération fin mars, et une remise le 1er mai, jour de la Fête du travail. Au sein du Salon, les auteurs nommés sont invités, des lectures de leurs œuvres sont effectuées par des comédiens et des rencontres avec le public sont organisées. De plus, un espace Amila-Meckert est spécialement dédié.

Palmarès :
2012 : Le Mur le Kabyle et le marin, d'Antonin Varenne (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2011 : Comment j'ai liquidé le siècle, de Flore Vasseur (Les Équateurs)
2010 : Le Quai de Ouistreham, de Florence Aubenas (L'Olivier)
2009 : Zulu, de Caryl Férey (Gallimard,"Série noire")
2008 : À l'abri de rien, d'Olivier Adam (L'Olivier)
2007 : Alger la noire, de Maurice Attia (Babel, "Noir")
2006 : Bleu de chauffe, de Nan Aurousseau (Stock)
2005 : La Chasse aux enfants, de Jean-Hugues Lime (Le Cherche midi)

Sélection et palmarès 2012

Pour sa huitième édition, le Prix Jean Amila-Meckert est présidé par Flore Vasseur, précédente lauréate pour Comment j'ai tué le siècle (Les Équateurs).
Six ouvrages ont été retenus. Deux sont vraiment des romans noirs qui ont marqué l'année 2011 avec des auteurs - Marin Ledun et Antonin Varenne - qui, de roman en roman confirment tout le bien que l'on pense d'eux. Deux autres, avec à la plume Jean-Paul Dubois et Vincent Wackenheim, traitent à leur manière de la recherche d'un emploi dans une situation personnelle et particulière de crise. Assommons les pauvres ! raconte une jeune femme, interprète auprès des demandeurs d'asile, qui se retrouve dans un commissariat après avoir cassé une bouteille sur la tête d'un immigré, et qui s'interroge sur les raisons chez elle d'une telle poussée de violence. Le dernier, d'Olivier Bruhnes est plus un tableau de personnages croisés par le narrateur. Certes personnages sociaux, mais au regard des thématiques développées par les autres écrivains dans leurs romans, il nous semble que celui-là est déjà hors compétition.
Cela étant dit, nous ne sommes pas dans le jury. Outre sa Présidente 2012, il est constitué de Thérèse Guilbert (vice-présidente du Conseil Général du Pas-de-Calais), Thierry Blavoet (CER Cheminot Nord/Pas-de-Calais), Stéfanie Delestré (éditrice), Caryl Férey (auteur), Jean-Bernard Pouy (auteur), Jérôme Leroy (auteur), Loïc Lantoine (artiste), Laurent Meckert, François Annycke (En toutes lettres), Guy Lesniewski (Colères du présent), Max Gaillard (Colères du présent), Pierrette Bras (Colères du présent), Emmanuelle Béranger (Colères du présent) et Jocelyne Camphin (Colères du présent). Du beau monde, donc, avec des auteurs présents socialement investis et déterminés.
Est-il besoin de préciser que le prix sera remis le 1er mai ? C'est en effet ce jour que se déroule le salon organisé par Colères du présent...

Sélection 2012 :
Le Cas Sneijder, de Jean-Paul Dubois (L'Olivier)
Les Visages écrasés, de Marin Ledun (Le Seuil, "Roman noir")
Assommons les pauvres !, de Sinha Shumona (L'Olivier)
Le Mur, le Kabyle et le Marin, d'Antonin Varenne (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
La Gueule de l'emploi, de Vincent Wackenheim (Le Dilettante)
La Nuit du chien, d'Olivier Brunhes (Actes sud)

Liste des ouvrages nommés

Le Mur, le Kabyle et le Marin | Les Visages écrasés

Par Julien Védrenne

Pied de page