Prix Polar Michel Lebrun 2010

Terrorisée, elle s'exécute puis détourne la tête attendant la sentence. Respiration lente, ponctuée de grognements. Le sifflement de la pointe d'acier lancée à pleine vitesse. La douleur vive. Puis le néant.
Gilles Caillot - L'Apparence de la chair
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 14 novembre

Contenu

Prix Polar Michel Lebrun - 2010

MAJ 19 octobre 2012
Cristal défense

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €
Catherine Fradier
L'espionnage revu et corrigé...
L'Agence de sécurité économique dirigée par Léo de Coursange s'intéresse de près à un vol de données au sein de Couguar, une entreprise de biotech. De fil en aiguille, ils découvrent les magou...
Lire la suite

Historique du prix

La ville du Mans, surtout connue pour une fameuse épreuve de course automobile, est aussi le lieu d'un des plus anciens salons livresques de France. Tous les ans depuis 1978, grâce à l'action de l'association La 25e heure du livre, la cité sarthoise organise à la mi-octobre le salon éponyme, à vocation généraliste mais chaque année coloré d'un thème particulier. À partir de 1986, la manifestation accueille le Prix du roman policier francophone, décerné par un jury comptant une quinzaine de personnes issues des milieux policier, judiciaire, médiatique ou littéraire - l'association du Prix Michel Lebrun est créée en 2002. Cette association loi de 1901 a pour vocation de préparer et de décerner le Prix Polar Michel Lebrun, lequel prix est depuis 2014 soutenu par la 25e Heure du Livre, et a pour partenaire la librairie Doucet du Mans.
L'un des pères fondateurs de 813, Michel Lebrun, décède en 1996. Dès lors, les jurés du prix décident de donner son nom à la récompense. C'est donc désormais le prix Michel Lebrun de la Ville du Mans puis tout simplement Prix Polar Michel Lebrun qui distingue au mois d'octobre le meilleur auteur de roman policier francophone de l'année.
Le palmarès est prestigieux - nombre d'auteurs y figurant sont d'éminentes personnalités de la littérature policière. Les présidents le sont tout autant puisque se sont succédé Michel Lebrun (1993-1995), Pierre Lebedel (1996-2006) et François Plet (2007-2010). Depuis 2010, Jean-Claude Vallejo entretient la flamme polar dans le salon généraliste.
En 2009, le Prix Michel Lebrun se découvre un petit frère, le Prix Polar Michel Lebrun Lycéen.

Palmarès :

Prix Polar Michel Lebrun :
2015 : Grossir le ciel, de Franck Bouysse (La Manufacture de Livres)
2014 : Après la guerre, de Hervé Le Corre (Rivages, "Thriller")
2013 : Le Dernier Lapon, d'Olivier Truc (Métailié, "Noir")
2012 : Le Bloc, de Jérôme Leroy (Gallimard, "Série noire")
2011 : Nymphéas noirs, de Michel Bussi (Presses de la Cité, "Romans Terres de France")
2010 : Cristal défense, de Catherine Fradier (Au diable vauvert)

Prix Michel-Lebrun de la Ville du Mans :
2009 : Fakirs, d'Antonin Varenne (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2008 : Mort sur la route, de David Le Breton (Métailié, "Noir")
2007 : Garden of love, de Marcus Malte (Zulma)
2006 : Alger la noire, de Maurice Attia (Babel, "Noir")
2005 : Utu, de Caryl Férey (Gallimard, "Série noire")
2004 : Transparences, de Yal Ayerdhal (Au diable Vauvert)
2003 : Mystère rue des Saints-Pères, de Claude Izner (10-18, "Grands détectives")
2002 : La Frontière, de Patrick Bard (Le Seuil)
2001 : Strad, de Dominique Sylvain (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
2000 : L'Œil mort, de Jean-Marie Villemot (Gallimard, "Série noire")
1999 : Larchmütz 5632, de Jean-Bernard Pouy (Gallimard, "Série noire")
1998 : De secrètes injustices, de Xavier Hanotte (Belfond)
1997 : Le Loup dans la lune bleue, de Stéphanie Benson (L'Atalante)

Prix du roman policier francophone de la ville du Mans :
1996 : La Mort des bois, de Brigitte Aubert (Le Seuil, "Policier")
1995 : Debout les morts, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
1994 : La Sirène rouge, de Maurice G. Dantec (Gallimard, "Série noire")
1993 : Les Orpailleurs, de Thierry Jonquet (Gallimard, "Série noire")
1992 : Démons ordinaires, de Marc Villard (Rivages, "Noir")
1991 : Le Bruit du fleuve, de Joseph Périgot (Calmann-Lévy)
1990 : Trois carrés rouges sur fond noir, de Tonino Benacquista (Gallimard, "Série noire")
1989 : Les Exagérés, de Jean-François Vilar (Le Seuil)
1988 : Le Cavalier grec, de Didier Sénécal (Belfond)
1987 : La Fée carabine, de Daniel Pennac (Gallimard, "Série noire")
1986 : Pour cent millions, de Jean-Michel Guenassia (Liana Levi)

Sélection et palmarès 2010

Les jurés avaient à départager cette année huit romans pour cette nouvelle édition du Prix Michel Lebrun. À 11 h 30 le samedi 16 octobre, au Comptoir des écrivains, le verdict est tombé : les suffrages sont allés à Cristal défense, de Catherine Fradier. Les débats que l'on imagine intenses et passionnés avaient pour ouvrages :

- Quai des enfers, d'Ingrid Astier (Gallimard, "Série noire")
- La Commissaire n'aime point les vers, de Georges Flipo (La Table ronde)
- Requiem pour le juge, d'André Fortin (Jigal, "Polar")
- Morts thématiques, d'Éric Fouassier (Pascal Galodé)
- Cristal défense, de Catherine Fradier (Au diable Vauvert)
- L'Été tous les chats s'ennuient, de Philippe Georget (Jigal, "Polar")
- La Guerre des vanités, de Marin Ledun (Gallimard, "Série noire")
- Bien connu des services de police, de Dominique Manotti (Gallimard, "Série noire").

Liste des ouvrages lauréats

Cristal défense

Liste des ouvrages nommés

Quai des enfers | Morts thématiques | Bien connu des services de police | La Guerre des vanités

Par Julien Védrenne

Pied de page