La Vengeance du djinn

En attendant qu'un événement inattendu survienne, nous inventions des situations. Le temps, c'est tout ce que nous possédions.
Joyce Maynard - L'Homme de la montagne
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 décembre

Contenu

Roman - Policier

La Vengeance du djinn

Vengeance - Procédure MAJ dimanche 22 août 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19 €

Franck Hériot
Paris : Le Cherche midi, mai 2010
360 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-7491-1682-2
Coll. "Thriller"

La vengeance est un plat qui se mange grillé

Le commissaire Gorin, chef de groupe à la Crim' du 36, est à peine rentré de congés qu'il est convié par son supérieur à se rendre sur les lieux d'une "merguez". Un corps est découvert carbonisé, à côté duquel un vers d'un poème de Victor Hugo consacré aux djinns a été tracé en lettres de sang. D'autres cadavres, entre Rome et Nantes, vont être retrouvés dans les mêmes conditions. Qu'avaient-ils donc en commun ? La piste va mener le commissaire Gorin, homme bourru, et le lieutenant Pensec, jeune chien fou, au cœur d'une association humanitaire dont l'Érythrée, petit État situé entre le Soudan et l'Éthiopie, semble jouer un rôle prédominant.
La Vengeance du djinn, deuxième roman de Franck Hériot, n'est pas, comme on pourrait le penser, de Lewis Caroll. Même si l'on passe un bon moment de lecture, on ne réussit pas à passer complètement de l'autre côté du miroir. Les aficionados de polars et autres thrillers noteront quelques incohérences au niveau lexical, ce qui n'est nullement dérangeant pour la compréhension de l'histoire. Au niveau de l'intrigue, qui captive rapidement le lecteur, on reprochera à l'auteur d'avoir peut-être manqué un peu de souffle sur la fin. Le lecteur devinera assez facilement et un peu trop longtemps à l'avance le dénouement final, ce qui gâche légèrement un suspense que l'auteur aura réussi à maintenir jusque-là.
Dommage, parce que si l'on excepte quelques longueurs, Franck Hériot possède un style agréable, et retranscrit avec talent les sentiments d'émotions et de souffrances.
Finalement, La Vengeance du djinn, est un roman qui trouvera sa place dans la pile. Pas au-dessus, ni au-dessous. Juste au milieu.

Citation

Très important pour que tu comprennes bien qui sont les djinns : ils ne sont ni anges ni démons mais les deux à la fois, couronnés d'une auréole ou coiffés des cornes du diable ; tout dépend des actes qu'ils commettent.

Rédacteur: Fabien Hérisson samedi 19 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page