Le Pilote de Likasi

Deux semaines, deux longues et interminables semaines que je me terre au Havre. Je mate par la fenêtre et me demande bien ce qu'il m'a pris d'accepter ce remplacement. Faut vraiment que je sois con parfois, j'en avais un autre possible du côté de Menton. Le sud, une terrasse au soleil, un bouquin entre les mains, une poignée de noix de cajou et une bonne bière bien fraîche, du genre Gouden Carolus Tripel par exemple. Mais l'idée d'inviter Élisa pour un week-end sur Étretat, envie de siffloter 'Le gentleman cambrioleur' de Dutronc dans la patrie d'Arsène Lupin au bras de la belle... On a beau être un ancien légionnaire, jouer du poing et du calibre, on peut être romantique, merde !
Stanislas Pétrosky - Un havre de paix
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 14 décembre

Contenu

Roman - Espionnage

Le Pilote de Likasi

Historique - Géopolitique - Vengeance MAJ mercredi 28 juillet 2010

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 10 €

Jean-Pierre Larminier
Le Puy-en-Velay : Jeanne-D'Arc, mai 2010
170 p. ; 19 x 12 cm
ISBN 978-2-911794-90-7
Coll. "Polar"

La loi du Talion...

Ghetto de Varsovie. Tout commence là. La fuite pour ceux qui le pouvaient encore. Alors Paris. Bientôt la Haute-Loire, l'Ardèche, à l'ombre du mont Mézenc. Où aujourd'hui Wilfried tente de se suicider, et se rate. Mais tout près, dans la même forêt, Wilfried découvre un carnage. Une femme, un homme, un chien. Les époux Vignalon viennent de mourir. Pour le Parquet, un meurtre – celui de la femme -, suivi du suicide de son mari. Mais pour les gendarmes locaux, rien n'est moins sûr. Les témoignages ne concordent pas avec cette version des faits : le chien hurlait encore quand le mari est mort...
Zaïre, trente ans plus tôt. L'exploitation éhontée des minerais africains enrôlant les pires barbouzes des nations occidentales. Wilfried y était. Le Rwanda, le lac Kivu. En compagnie d'un dénommé Simon. Et d'un Vignalon. Ceux-là même que l'on retrouve en pays cévenol, ou leurs proches, vivant dans un village de "Justes" (ceux qui sauvèrent des Juifs pendant la dernière guerre et furent "élevés" à ce rang par Israël), pas aussi honnêtes qu'on pouvait l'espérer. Simon, l'enfant juif, vient le rappeler au bon souvenir des uns et des autres, accessoirement des notaires qui ont trempé dans de sales combines destinées à détrousser des Juifs de leur comptes en banque.
On trouve de forts accents d'autobiographie dans ce roman aussi souverainement documenté sur le plan géopolitique que les précédents de Jean-Pierre Larminier, ancien instructeur parachutiste formé à la recherche du renseignement, et qui finissent par jeter un voile bien lourd sur la mémoire française...

Citation

En Afrique la nuit appartient au sexe, à la vie, le jour appartient à la mort.

Rédacteur: Joël Jégouzo jeudi 17 juin 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page