Le Diable du Crystal Palace

Si je devais choisir entre les chevaux et les humains, songea Ebba Kallis, je n'hésiterai pas une seconde.
Åsa Larsson - La Piste noire
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 septembre

Contenu

Roman - Insolite

Le Diable du Crystal Palace

Fantastique - Historique - Énigme MAJ mercredi 12 mai 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 7 €

Fabrice Bourland
Paris : 10-18, avril 2010
288 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-264-04794-6
Coll. "Grands détectives", 4260

Le Monde Perdu au cœur de Londres

Après avoir résolu la longue affaire de La Momie de Trébizonde, Andrew est heureux de se retrouver dans son appartement de Montague Street. De plus, il a arraché à James, dans le taxi qui les ramenaient de la gare, la promesse d'une semaine de vacances. Mais dès le matin, leur logeuse annonce qu'Alice Grey, une jeune, jolie et désespérée femme, déjà venue deux fois, veut les rencontrer. Andrew accepte. Celle-ci fait part de l'inquiétude qui la ronge depuis que son fiancé, Frédéric Beckford, entomologiste au British Museum, a disparu voilà seize jours. Les détectives tentent de trouver une raison à la disparition de cet homme à l'existence rangée, un indice, une piste. Elle évoque alors le trouble qu'il a ressenti à la lecture d'un entrefilet paru dans le Star. Cet article relatait la collision, en pleine nuit, d'un taxi avec un fauve, une espèce de tigre aux crocs formidables.
Les enquêteurs retrouvent le journaliste, puis le chauffeur qui confirme ses dires malgré la disparition inexplicable du cadavre. L'un comme l'autre ont reçu la visite de Beckford. Ce dernier a même entraîné le chauffeur au museum pour identifier l'animal. C'est dans la galerie de paléontologie que l'homme reconnaît le fauve, un machairodus... disparu depuis vingt mille ans ! Aussi bien le journaliste que le chauffeur annoncent avoir reçu la visite d'un couple cherchant à savoir si d'autres personnes se renseignent sur le félin.
Pour comprendre, les deux enquêteurs se tournent vers des scientifiques. Ils sont amenés à rencontrer le professeur Winwood qui passe auprès de ses collègues pour un illuminé. Mais celui-ci est loin d'infirmer l'existence d'un tel fauve. L'affaire rebondit lorsque le journaliste les joint car un grand singe, un orang-outan a attaqué nuitamment, un chien avant de s'enfuir...

Avec Andrew et James, Fabrice Bourland a crée un couple d'enquêteurs attractif, qui sous des aspects disparates, fonctionne parfaitement. Il a su constituer deux personnalités que tout semble opposer et tire, de ces apparentes contradictions, toutes les possibilités qu'elles peuvent offrir. Après le fantôme de Sherlock Holmes, les succubes et autres entités nocturnes, l'auteur entraîne ses héros sur la piste d'animaux préhistoriques qui viennent hanter les nuits londoniennes des années 1930. Autour de ses enquêteurs, il réunit un groupe de personnages hauts en couleurs, dont le fleuron est, sans conteste, le Pr Rufus Aloyius Winwood. Celui-ci rappelle, d'ailleurs, par nombre de côtés l'ineffable Challenger, le héros du Monde perdu de Conan Doyle.
Comme dans ses précédents romans, Fabrice Bourland truffe son récit de références érudites, littéraires et cinématographiques, en rapport avec le sujet de l'enquête. Il sait jouer de l'humour tant dans les dialogues que dans les situations et donne à son histoire un ton oscillant entre fantastique, facétie et malice.
Le Diable du Crystal Palace nous entraîne, pour notre plus grand plaisir, sur les pas de deux limiers séduisants, dans une aventure riche en péripéties et mystérieuse à souhait.

Citation

Bah ! J'sais bien qu'personne ne m'croit. Au Red Lion's, ils rient tous sous cape. Mais il n'empêche : c'est pourtant un tigre qu'j'ai fauché, ou une panthère, ou un jaguar... Enfin, un d'ces machins qu'on voit dans les zoos !

Rédacteur: Serge Perraud jeudi 06 mai 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page