La Trilogie berlinoise

Face à une telle réalité, un homme avait le choix entre se rebeller contre ledit système et crever de faim, ou en jouer avec suffisamment d'habileté pour qu'aucune de ces injustice ne s'applique à lui.
Dennis Lehane - Un pays à l'aube
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 21 septembre

Contenu

Roman - Policier

La Trilogie berlinoise

Psychologique - Énigme MAJ samedi 11 décembre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 9 €

Philip Kerr
Berlin noir - 1989
Traduit de l'anglais par Gilles Berton
Paris : LGF, janvier 2010
1016 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-253-12843-4
Coll. "Policier", 31644

Un privé à Berlin

La Trilogie berlinoise rassemble en réédition de poche les trois romans de Philip Kerr sortis entre 1989 et 1991. Mille quinze pages qui se lisent sans faiblir, tirant, de-ci, de-là, un sourire, un éclat de rire tant la prose est fleurie.
"Du bon polar à la Philip Marlowe" clame la quatrième de couv' et la lecture ne dément pas cette assertion, bien au contraire ! Bernie Gunther est détective privé, il boit du whisky quand il en trouve, s'envoie en l'air sans se faire prier - l'occasion faisant le larron -, se prend ce qu'il faut de bourre-pif, traîne ses guêtres dans les bars et dans les rues sombres de la capitale allemande. La particularité de ce polar se niche dans le contexte. On n'est pas à Chicago ou à Los Angeles comme dans les polars qu'on a l'habitude de lire. Ici on navigue dans le Berlin des années 1930 alors qu'Hitler est au pouvoir.
Les trois enquêtes confiées à Gunther ont pour cadre successivement, les jeux Olympiques de 1936, la guerre qui éclate en 1939, et l'Autriche de l'après-guerre en 1948. Mais qu'on ne se méprenne pas. Notre émérite et intrépide détective, même s'il rencontre sur sa route Heydrich, Himmler ou Goebbels, ne se mêle pas de politique. Et l'auteur ne nous donne pas non plus une leçon d'histoire. Il raconte simplement la vie qui continue malgré un contexte particulier, celui du IIIe Reich.
La dictature ou la guerre n'empêchent pas les hommes de suivre leurs plus bas instincts. De la première à la troisième enquête, notre privé aura à résoudre un meurtre et un cambriolage maquillés en incendie accidentel, puis il tentera d'élucider une série de crimes de jeunes adolescentes aryennes pour enfin se plonger dans une mystérieuse disparition teintée d'espionnage.

NdR - La Trilogie berlinoise se compose de L'Été de cristal (1989), La Pâle figure (1990) et Un requiem allemand (1991).

Récompenses :
Prix des lecteurs du Livre de poche polar 2010

Citation

La vérité tout nue, c'est qu'un homme qui se réveille le matin seul dans son lit pensera à une femme aussi sûrement qu'un homme marié pensera à son petit déjeuner.

Rédacteur: Axelle Simon dimanche 18 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page