Rue des Degrés

La veille elle avait eu un échange téléphonique rapide lors duquel il lui proposa un après-midi câlin, c'est comme cela qu'il nommait les rencontres avec des petites filles.
Serge Guéguen - Violeurs d'anges
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 16 septembre

Contenu

Nouvelle - Noir

Rue des Degrés

Social MAJ jeudi 08 avril 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13,5 €

Didier Daeninckx
Lagrasse : Verdier, avril 2010
128 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-86432-602-1

Degrés de lecture

Pas forcément facile de chroniquer un recueil de nouvelles. Il faut trouver le fil conducteur, le point commun aux textes, un angle d'attaque à des productions souvent différentes. Avec Didier Daeninckx, au moins, on est sûr de ne pas se tromper si on mentionne ces destins croisés de petites gens, d'obscurs, de taiseux qui font l'Histoire sans que l'Histoire se les rappelle. Daeninckx est le maître de la remise en perspective historique. Il aime à aborder l'Histoire non pas par ses hauts-faits et ses légendes, mais par le truchement de vies anonymes. De celles qui ont connu l'insurrection malgache de 1947, les massacres de Srebrenica ou les manifestations ouvrières en Alsace de 1913.
Mais l'aspect innovant de ce livre est certainement le mélange de ces thèmes chers à l'auteur avec une mise en abyme surprenante. Les premiers textes sont de très beaux clins d'œil à la littérature en général, et au polar en particulier. Daeninckx convoque toute une mythologie du genre pour un témoignage à la fois drôle et émouvant : enquête dans le milieu de l'édition, autour d'un salon du polar, hommage aux films noirs des années 1950 et 1960... Daeninckx va même jusqu'à se mettre en scène, intervenant auprès de lycéens polynésiens, et tombe le masque dans une nouvelle tour à tour déroutante et émouvante ("L'Épave de Port-Vila").
À l'arrivée, si Daeninckx reste fidèle à ses thèmes et à sa démarche militante, il le fait cette fois de façon plus ludique et plus personnelle. Ce qui vaut assurément le détour.

NdR - L'ouvrage comprend les nouvelles : "La Couleur du noir", "Un air de déjà-vu", "L'Épave de Port-Vila", "Jamais deux sans trois", "La Vie en roses", "Arrête ton tram, Ben Hur !", "L'Amour en contrebande" & "Rue des Degrés".

Citation

Que mon écrivain préféré se compte par dizaines... Que les influences sont multiformes, que le poids d'une seule œuvre peut être plus déterminant que les œuvres complètes de tel ou tel géant des lettres. Que la lecture d'un poème de Francis Ponge, comme À chat perché, a bousculé ma manière d'être (...).

Rédacteur: Maxime Gillio mercredi 07 avril 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page