Fakirs

Mais j'affronte malgré tout la chose la plus horrible que j'aie jamais vue. Et on dirait que ça retourne le couteau dans toutes mes plaies infectées. Ils mentent tous. Du moins la plupart. Ils mentent tous pour protéger quelque chose qui n'en vaut pas la peine. Quelque chose que d'après eux il faut tenir caché à tout prix
Sissel-Jo Gazan - Les Plumes du dinosaure
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 29 novembre

Contenu

Roman - Policier

Fakirs

Procédure MAJ mercredi 24 mars 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17 €

Antonin Varenne
Paris : Viviane Hamy, avril 2009
284 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-87858-292-5
Coll. "Chemins Nocturnes"

Actualités

  • 10/03 Prix littéraire: Sélection 2014 du Prix du meilleur polar des lecteurs de Points
  • 13/05 Librairie: Antonin Varenne dans les murs de Terminus Polar (Paris)
  • 11/04 Prix littéraire: Sélection du prix polar Saint-Maur en poche 2011
  • 17/02 Prix littéraire: Prix du meilleur polar des lecteurs de Points : au Seuil de la deuxième édition
  • 09/02 Librairie: Association de bienfaiteurs en Alsace
  • 22/10 Édition: Parutions de la semaine - 22 octobre
    Entre Ken Bruen, Russell James et Craig McDonald, les amateurs de noir très noir ne pourront que se régaler. Et si les formes courtes les tentent, alors Londres noi, sous la direction de la pétillante et qui le vaut bien Cathi Unsworth, les attend. Les retours de Jean-Pierre Bastid, Michel Martens, Maurice Gouiran et autre Janis Otsiemi étaient eux espérés. On en parle(ra) évidemment sur k-libre. Et pour celles et ceux qui ont raté pour diverses raisons Fakirs, Increvable et Presque mort, la session poche de rattrapage est là pour eux. Le reste est bien sûr à découvrir :

    Grand format
    T'es gonflée ! Chroniques féministes déjantées, d'Emmanuelle Barbaras (Les Points sur les i)
    Duel, de Jean-Pierre Bastid & Michel Martens (La Chambre d'échos)
    Les Enfants de feu la comtesse, de Pier Bert (Écritures, "Polar")
    Les Mystères de Carcassonne, de Claude Boudet (Les Presses littéraires, "Crimes et châtiments")
    En ce sanctuaire, de Ken Bruen (Gallimard, "Série noire")
    Le Rôdeur, de Tania Carver (Ixelles)
    Requiem pour un thon, de Romain Chabrol (Les Petits matins)
    Dans l'ombre de la ville, de James Conan (Les Presses de la Cité)
    L'Enfant venu d'ailleurs, d'Antoine B. Daniel (XO)
    Qui a tué Achille ?, de Jean-Pierre Debesson (Melis, "Polar")
    Le Crime de Loyasse, de Bernard Domeyne (Édilivre, "Coup de cœur")
    Ze Star, de Ben Elton (Belfond, "Littérature étrangère")
    La Fille du port de la lune, de Simone Gélin (Les Nouveaux auteurs, "Policier")
    Franco est mort jeudi, de Maurice Gouiran (Jigal, "Polar")
    Le Narcisse, de Bertina Henrichs & Philippe Vauvillé (Le Cherche midi, "Polar")
    Ĉa ne fait de mal à personne, de Russell James (Fayard, "Fayard noir")
    Toulouse Vertigo, de Marie-Christine Janton (Les Nouveaux auteurs, "Policier")
    À l'encre de Chine, de Christian Lejalé (Imagine & Co) Un meurtre gratuit, de David Levien (Calmann-Levy)
    Rhapsodie en noir, de Craig McDonald (Belfond, "Belfond noir")
    2620, de Jack Narval (Pavillon noir)
    La Bouche qui mange ne parle pas, de Janis Otsiemi (Jigal, "Polar")
    La Posture de la méduse, de Alain Pucciarelli (Jigal, "Polar")
    Hacker de fils en père, de Charles-André Roh (Les Mystères)
    Place de l'Espigaou, de Alain Seyfried (Les Nouveaux auteurs)
    Service discret, de John Edward Tang (Fortuna)
    Londres noir, sous la direction de Cathi Unsworth (Asphalte, "Asphalte noir")
    Noir, de José Varela (La Chambre d'échos)
    Anse Méjean, de Philippe Yvon (Édilivre)

    Poche
    Le Secret de l'abbaye, de Brigitte Aubert (10-18, "Grands détectives")
    Dunkerque sous le signe d'Othmane, de Jean-Pierre Bocquet (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Zone de tir libre, de C. J. Box (Points, "Policiers")
    Le Chat qui mangeait de la laine, de Lilian Jackson Braun (10-18, "Grands détectives")
    Le Chat qui voyait rouhe, de Lilian Jackson Braun (10-18, "Grands détectives")
    Presque mort, de Åke Edwardson (10-18, "Domaine policier")
    Le Carré des papillons, de Guy Goutierre (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Increvable, de Charlie Huston (Points, "Thriller")
    Élysée noire 666, d'Alex D. Jestaire (La Tengo, "Mona Cabriole")
    L'Année brouillard, de Michelle Richmond (Pocket, "Best")
    Fakirs, d'Antonin Varenne (Points, "Policiers")
    Liens : Duel |Jean-Pierre Bastid |Ken Bruen |Maurice Gouiran |Russell James |Craig McDonald |Janis Otsiémi |Alain Pucciarelli |Alain Seyfried |Cathi Unsworth |Brigitte Aubert |C.J. Box |Åke Edwardson |Antonin Varenne |Jack Narval

Polar piquant

En disgrâce du 36 quai des orfèvres, le lieutenant Guérin est en exil à la brigade des Suicides. Brigades, le mot est fort, disons qu'il est seul, avec un assistant, l'élève officier Lambert, une bien curieuse nature, pourrait-on dire par euphémisme… Ils se partagent un bureau minable et des affaires sordides, dans une bien étrange relation : "un chien et un maître qui n'avait plus besoin de laisse", ça, c'est pour le côté ville. Côté champs, John Nichols, franco-américain de trente-trois ans, installé dans un tipi depuis six mois, retour aux sources, assez étroitement surveillé par les RG quand même car, hein, ce genre de comportements… Nichols, va voir les flics débarquer – avec appréhension – chez lui : son ami Alan Mustgrave est décédé pendant un de ces shows si particulier. John va tout lâcher et monter à Paris… "Je veux juste comprendre"… C'est souvent ce genre d'entêtement qui amène les gens à leur perte, et Nichols va en faire les frais, et croiser la route de Guérin et son acolyte…
Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu un nouvel auteur dans la collection noire de Viviane Hamy et Antonin Varenne ne dépareille pas chez "Chemins nocturnes". Il y a peut-être un peu trop de folklore (le personnage de Bunker par exemple) serait-on tenté de dire, mais cela permet de faire passer le noir (les exactions en Irak) de certains passages. Les personnages sont bien trouvés et travaillés (pas facile de s'en tirer avec des Guérin and Co), la relation Nichols/Mustgrave et la tranche de vie qui l'accompagne avec leurs vie se dévoilant est toute en finesse. C'est du bel ouvrage, beau roman… On attend la suite.


On en parle : 813 n°105

Récompenses :
Prix du meilleur polar des lecteurs de Points 2010

Nominations :
Prix Nouvel Obs BibliObs du roman noir français 2010
Prix des Lecteurs Quais du Polar 2010
Grand Prix des Lectrices de "Elle" Policier 2010
Prix "Saint-Maur en poche" catégorie polar 2011

Citation

Quand il prenait la peine de séduire quelqu'un, Alan devenait un monstre.

Rédacteur: Christophe Dupuis mardi 23 mars 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page