Un dîner chez Min

Manny, mes dimanches sont à Dieu, mes samedis à ma femme, et cinq jours par semaine, je trime pour le billet vert.
Larry Beinhart - L'Évangile du billet vert
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Leur domaine
À Os, en Norvège, Roy gère l'unique station service de cette petite ville désertée qui ne vit plus qu...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 04 décembre

Contenu

Roman - Policier

Un dîner chez Min

Enquête littéraire - Assassinat - Corruption MAJ mardi 20 juillet 2021

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18 €

Qiu Xiaolong
Inspector Chen And Judge Dee - 2020
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Adélaïde Pralon
Paris : Liana Levi, février 2021
248 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 979-10-349-0364-1
Coll. "Policier"

Abyme littéraire

L'inspecteur Chen est sans doute l'un des meilleurs policiers de Chine. En plus de son flair de détective, c'est aussi un écrivain érudit. Dans l'actualité de ce roman, comme le juge Ti revient à la mode et est adapté en film, il lit ou relit les aventures écrites par Robert Van Gulik. Il découvre une intrigue qu'il ne connaissait pas et dont les éléments pourraient renvoyer à une enquête contemporaine. Il a surtout le temps de lire et d'écrire car ayant trop bien réussi dans ses enquêtes précédentes, il a pu mettre en délicatesse certains princes rouges (c'est-à-dire les enfants des hauts dignitaires du parti qui profitent des relations et influences de leurs parents pour mettre le pays en coupe réglée). Du coup, il a été placé dans un poste honorifique (à la tête du nouveau Bureau de la réforme judiciaire), mais peu dangereux et surtout invisible, d'où il pourra être disgracié sans que tout ça se voit. C'est alors qu'un nouveau scandale apparait : une femme de quarante ans dont la famille a été liée aux républicains (ceux qui installèrent la république en Chine avant d'être renversés par les communistes) avait retrouvé un peu de lustre et organisait des soupers payants, un peu comme le faisaient les courtisanes antiques. À la fin de l'un de ses repas, sa cuisinière qui allait la quitter a été retrouvée morte dans l'appartement, elle-même dormant à quelques mètres et seule suspecte. Enfermée, elle a été victime d'une tentative de meurtre, et un riche inconnu a chargé un ancien policier, qui connait bien Chen, d'enquêter. Ce policier a donc demandé l'aide de Chen, qui, trouvant frappante l'analogie avec l'histoire arrivée au juge Ti, mène une enquête discrète. Quand un client de madame Min est lui aussi découvert mort, les soupçons se rapprochent mais Chen est surveillé par le régime qui ne veut pas que son enquête soit trop approfondie.
Série qui possède de nombreux titres à présente, les enquêtes de l'inspecteur Chen, de Qiu Xiaolong, est un mélange toujours réussi et abouti, comme une recette de cuisine mijotée de belle façon. Il y a une enquête intéressante et qui présente les rouages de la police et des contradictions avec la politique, tout l'aspect social et totalitaire de la société chinoise, et des références culturelles et érudites à la Chine. Tous les éléments se conjuguent pour un texte réussi qui appelle le lecteur à la réflexion à la fois sur le modèle chinois, sur comment fonctionner dans un système particulier et totalitaire, et qui ouvre des horizons culturels. Et c'est sans doute, même si elle est très classique, une des meilleures séries policières sur la durée.

Citation

Cette fois, il prit un livre : une enquête du juge Ti en anglais. Après tout, il pouvait bien passer la journée à lire. La tête calée contre deux oreillers, il ouvrit le roman, comme un vrai flic en vacances.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 20 juillet 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page