Meurtres dans un village anglais

Il marche, les mains dans les poches de sa veste en daim — un cadeau de sa sœur du temps où elle lui adressait la parole —, à la recherche d'une foutue raison de se battre encore. Se battre contre qui, contre quoi ? Il n'a jamais vraiment su.
Cloé Mehdi - Rien ne se perd
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 26 mai

Contenu

Roman - Policier

Meurtres dans un village anglais

Assassinat - Whodunit - Cosy crime MAJ vendredi 18 juin 2021

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 17,9 €

T. E. Kinsey
In The Market For Murder - 2016
Traduit de l'anglais par Karine Forestier
Montesson : City, avril 2021
348 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-8246-1852-4
Coll. "Romans"

Thé réchauffé

L'ex-aventurière internationale Lady Hardcastle et Florence Armstrong, sa fidèle dame de compagnie et narratrice, se remettent des péripéties de leur aventure précédente en se faisant peu à peu à leur vie provinciale... lorsque le destin frappe encore. Spencer Caradine, un fermier du coin, tombe raide à la taverne locale. Mort naturelle ? Difficile à croire vu l'état du corps. Le légiste pencherait plutôt pour un empoisonnement. L'inspecteur Sunderland, de la PJ de Bristol, charge Lady Hardcastle de mener l'enquête, en raison de son succès précédent. Mais celle-ci s'avère difficile car, de l'avis général, tout le monde détestait la victime qui aurait pu déclencher une bagarre dans une pièce vide ! Puis un curieux vol a lieu au club de rugby local : le cambrioleur, qui avait la clé, a laissé de côté tous les objets de valeur pour prendre juste quelques coupes symboliques. Enfin, Lady Hardcastle décide d'aller voir Madame Eugénie, la médium de la région. Le fantôme qu'elle invoque accuse de meurtre un des participants, un des notables du village qui bien sûr clame son innocence ! Mais Lady Harcdcastle va recevoir un coup de main inattendu pour résoudre tous ces mystères...
On avait bien apprécié Petits meurtres en campagne, le premier roman de la série, mais là on déchante quelque peu. Les deux personnages centraux qui évoquent le grand P. G. Wodehouse sont tels qu'ils ont été posés dans le premier tome et donc sans surprises pour le lecteur, d'autant qu'ils ne semblent guère évoluer. Enfin, il faut toujours noircir de la page, et cette obsession pour une tasse de thé toute les deux pages finit par évoquer un auteur américain cherchant à faire British... Le décor de la campagne anglaise est toujours sympathique, mais l'empilement de mystères finit par noyer le pois(s)on, d'autant qu'après de multiples révélations à la Scooby-doo, la résolution est bien sûr beaucoup plus simple que ce qui l'a précédé. Il faut espérer que le prochain volet soit meilleur...

Citation

Chipping Bevington est l'un de ces petits bourgs qui parsèment l'Angleterre depuis le Moyen Âge et qui servent de foyer au commerce local. Ces endroits ont généralement une large rue principale ou, dans ce cas, un vaste espace à une extrémité où les étals apparaissent comme par magie les jours de marché. Lady Farley-Stroud nous expliqua non sans fierté que la ville organisait son marché au bétail tous les jeudis depuis 1473.

Rédacteur: Thomas Bauduret vendredi 18 juin 2021
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page