The Offence

Mais Rembrandt ne m'émeut pas. Il pèse des tonnes. Moi, ce que j'aime, c'est un pinceau qui bouge, pas un pinceau qui touche. Un pinceau qui tire une pâte ductile et onctueuse, pas un pinceau qui superpose, amasse, accumule, grumelle des petites touches jusqu'à en maçonner la toile.
Patrick Weiller - Saisis au vol
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 26 septembre

Contenu

DVD - Policier

The Offence

Disparition MAJ mardi 02 février 2010

Note accordée au livre: 5 sur 5


Inédit

Public averti

Prix: 15 €

Sidney Lumet
The Offence - 1973
Pamiers : Wild Side, septembre 2009
1 Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Le côté obscur de Sean Connery

Ne cherchez pas la version française dans le menu, il n'y en a pas. Ce film de Sidney Lumet est resté inédit en France. Les raisons ? On les imagine. The Offence est un film noir, très noir, dont le premier rôle est tenu par un certain Sean Connery plus connu comme souriant et décontracté James Bond. À l'époque (1973), le distributeur a préféré renoncer plutôt que proposer au public français cet acteur dans une prestation et des décors aux antipodes de ce qu'on connaît de 007. Car The Offence n'est pas une distraction légère.

The Offence vous plonge dans la fange de nos sentiments inavouables à travers ce portrait de policier confronté à un violeur d'enfants dans une banlieue ouvrière britannique. Un homme est arrêté. L'inspecteur Johnson (Sean Connery à poigne et à moustache) est persuadé qu'il est le coupable. Pour le faire avouer, il ne va pas hésiter à user de la violence… Flic poussé dans ses retranchements par la violence de son quotidien, homme torturé par des années de service et d'exposition à la misère du monde, mari perturbé par une vie conjugale peu satisfaisante et envahie par son métier, Sean Connery incarne tout ça à la fois. Personnage central d'un psychodrame douloureux, pétri de contradictions et de haine refoulée, il signe là une grande prestation qu'il aura donc fallu attendre trente-six ans pour découvrir de l'autre côté du Channel

The Offence : 107'. Avec Sean Connery, Trevor Howard, Vivien Merchant...
Bonus. The Offence dans le cinéma policier des années 70 avec Jean-Baptiste Thoret et François Guérif (26').

Citation

- Tu n'es même pas jolie...

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mardi 15 décembre 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page