Madame B.

J'ai appris un truc aujourd'hui. Un Glock quarante, tu peux l'enfoncer dans les narines d'un mec.
Elmore Leonard - Mr Paradise
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 29 mai

Contenu

Roman - Thriller

Madame B.

Tueur à gages - Procédure - Complot MAJ jeudi 26 mars 2020

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,95 €

Sandrine Destombes
Paris : Hugo, mars 2020
332 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-7556-4725-9
Coll. "Thriller"

Nettoyage express

Blanche Barjac ne cesse de redouter une maladie mentale comme celle qui a poussé sa mère au suicide, et repousse l'échéance à coups de cachets. Avec son beau-père Adriano Albertini, dit Adrian, maintenant septuagénaire, ils s'occupent de RécureNet & Associés, une entreprise un peu particulière, puisqu'il s'agit de nettoyer des scènes de crime avant l'arrivée de la police. Dans ce milieu, elle est Madame B., une professionnelle reconnue, même si en guise de précaution, elle ramène un indice de chaque contrat. Lorsqu'elle est contactée par un inconnu portant le surnom du Limier pour faire disparaître sa victime, c'est une consécration, tant cet homme mystérieux est réputé. Mais un grain de sable s'est glissé dans l'engrenage : d'abord, sur les lieux du crime, elle découvre un foulard qui s'avère être celui que portait sa mère le jour de son suicide. Un foulard qui se cache depuis des années au milieu d'autres dans la maison d'Adrian. Comment le Limier aurait-il su où le trouver ? Puis ce même Limier la contacte fort mécontent : la maison du crime et du nettoyage a brûlé, contrairement à ses ordres, et il en tient Madame B. pour responsable. Avec l'aide de Cédric, un informaticien de ses connaissances, elle va découvrir qu'on a piraté sa boîte mail. Mais lorsqu'au moment de se débarrasser du cadavre de la victime du Limier, enfermé dans leur congélateur, elle découvre qu'on l'a mutilé. Quelqu'un veut lui faire passer un message, quelqu'un qui est très près d'elle et semble connaître tous ses faits et gestes. Puis Adrian disparaît...
Voilà donc un roman qui semble être dans la mouvance du film Cleaner avec Samuel L. Jackson, au thème semblable (mais au traitement différent). Intéressante est la description de ce milieu souterrain fait de faux semblants qui rappelle l'univers des tueurs, souterrain et tentaculaire, de la série des "John Wick". Le tout à travers une histoire alambiquée où comme souvent, au final, le mobile est assez basique. Que du bon donc ? Non, car toujours, quelque chose empêche de rentrer pleinement dans l'histoire. Peut-être à cause de l'héroïne qui, vu le milieu dans lequel elle évolue, fait un peu figure d'oie blanche sans tomber dans les écervelées peuplant les anciens romans de type "had-I-but-known" ("Si j'aurais su"). Il y a aussi ce style pas vraiment relâché, mais qui manque un peu de mordant et échoue à souligner les articulations du récit. Sans forcément les effets énormes du thriller industriel, on eût souhaité un peu plus de punch dans cette histoire qui aborde tout de même des thèmes graves. Un cas typique du verre à moitié vide ou à moitié plein...

Citation

Recevoir un mail du Limier lui faisait toujours le même effet. Une décharge électrique suivie d'un emballement du cœur. Blanche espérait ses messages plus qu'elle ne les attendait, car être contactée par le limier était en soi une gratification.

Rédacteur: Thomas Bauduret jeudi 26 mars 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page