Ristretto

Un salarié, ça ferme sa gueule ; c'est même pour ça qu'on les recrute.
Christian Gouy - Le Soleil se lève à l'est
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 05 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Ristretto

Vengeance - Trafic - Finance MAJ lundi 09 décembre 2019

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Bertrand Puard
Paris : Fleuve, juin 2019
376 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-265-11803-4
Coll. "Fleuve noir. Thriller"

Vengeance corsée

Lorsque le président de la République échappe de peu à une tentative d'empoisonnement et, que l'une de ses conseillères est retrouvée pendue chez elle on se pose quelques questions. Lorsqu'il s'avère que ces deux personnages sont liés, avant leurs activités politiques, au groupe Premium, on commence à entrevoir des réponses. D'autant que le groupe Premium trafiquote en bourse sur les cours des matières premières et notamment sur celle du café, et que d'autres membres du même groupe sont assassinés. Dans le même temps des lanceurs d'alerte font paraître des articles qui font basculer le cours mondial du café et risquent de faire s'effondrer le groupe. On a découvert près des victimes un grain de café frappé d'une esperluette (vous savez le fameux & de votre clavier). Le rapprochement entre les assassinats et le café ne permet aucun doute. C'est alors qu'un autre dirigeant du groupe Premium est découvert mort juste derrière la maison où séjourne Clara, ex-membre du consortium. Cette maison prend même feu, et son fils ainsi qu'un ami sont enlevés. Il y a un forcément complot contre le groupe. Comme le premier chapitre évoque un petit agriculteur du café mort tué par des puissants groupes qui ne supportaient pas qu'il prépare la création d'un syndicat, et que le seul survivant est un petit garçon qui a pu fuir en emportant sous le bras le livre qu'il était en train de lire, intitulé Le Comte de Monte-Cristo, on se doute bien qu'il va être question d'une vengeance.
Le roman de Bertrand Puard raconte de manière classique, dans un style classique également, cette histoire de vengeance à travers principalement le regard de Clara qui, suite à un burn-out et une tentative de suicide, essayait de se reconstruire. Avec l'aide d'un policier-garde du corps du président, elle doit mener l'enquête pour à la fois découvrir les coupables et retrouver son fils. Cet aspect est bien reconstitué, et l'auteur se permet, comme dans tout thriller qui joue sur un "thème" mondial (la prédation des ressources naturelles et l'enrichissement par le jeu boursier sur les dites ressources) du café. Ce point permet de décrire de manière documentée ces capitalistes qui boursicotent avec les réserves de la nature à travers les déplacements de l'héroïne d'un petit producteur aux réseaux complexes des acheteurs. Le roman est enlevé, allègre et déplace sans cesse ses personnages, à la fois pour décrire cet univers du café et pour évoquer une vengeance qui, comme un café, se déguste plutôt chaud. Bien menée et rapide, Ristretto est une bonne balade, sans prétentions, mais construite avec soin et métier.

Citation

Clara entendit plusieurs cris s'enchaîner, en vietnamien. Elle s'approcha de Thai, non pour trouver une quelconque protection mais pour connaître la raison de ce qui semblait être une attaque du poste de police.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 09 décembre 2019
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page