La Coupure

Aaah... Pour vivre tranquille, vivons sans arme !
Mathis - Boris. Et pan !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 17 novembre

Contenu

Roman - Policier

La Coupure

Disparition - Procédure - Faits divers MAJ vendredi 14 septembre 2018

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 0 €

Fiona Barton
The Child - 2017
Traduit de l'anglais par Séverine Quelet
Paris : Fleuve, septembre 2018
480 p. ; 21 x 14 cm
ISBN 978-2-265-11457-9
Coll. "Fleuve noir. Thriller"

Lorsque l'enfant disparaît

Le roman de Fiona Barton, c'est un peu l'histoire du papillon qui d'un battement d'aile sur une île lointaine parvient à changer le climat et créer une tempête. Tout commence par un petit fait divers sans grande conséquence : lors de travaux pour construire de nouvelles infrastructures pour les jeux Olympiques de Londres, l'on met à jour sur un chantier, la "tombe" d'un bébé. L'affaire s'avère délicate pour les policiers car avec ce cadavre de bébé, il est difficile de savoir de quoi il est mort et il apparaît même compliqué de connaître la date exacte, voire approximative à laquelle il a été enterré. Il faut donc se livrer à un travail de fourmi dans une enquête de voisinage fastidieuse car le quartier était surtout un lieu de passage, et il est impossible de se rappeler de la masse de voisins que l'on a croisée, sans même parler des résidents épisodiques. À côté de l'enquête officielle, il y a Kate, une journaliste dans un quotidien en proie aux tourments de la restructuration et qui espère profiter de l'occasion pour conserver son poste. Elle décide de mener ses propres investigations tout en essayant de ménager les forces de police. Pendant ce temps, l'annonce de la découverte du bébé va secouer des femmes et plus spécialement deux d'entre elles. D'une part, Angela dont l'enfant a été kidnappé en plein hôpital et qui veut toujours savoir la vérité, d'autant qu'elle s'estime responsable de l'enlèvement, s'étant absentée de la chambre quelques instants au moment de l'enlèvement. De l'autre, Emma, jeune femme qui a bien des choses à se reprocher et qui est peut-être celle qui s'est débarrassée de son enfant à la naissance. Tout semble se vérifier lorsque l'analyse ADN montre que l'enfant retrouvé est bien en lien de parenté avec Angela. Mais la vérité est bien loin d'être aussi simple d'autant qu'Emma a acquis la certitude d'avoir enterré son bébé justement à l'endroit où le cadavre a été découvert...
La résolution de l'énigme réservera quelques surprises logiques mais bien amenées. Pour le reste l'auteure sait alterner entre ses trois personnages féminins, plus la mère d'Emma qui sait, peut-être, elle aussi, une part de la vérité. C'est autour de la façon dont la découverte du bébé va provoquer des remous psychologiques, et sur ce qui a précédé l'affaire, que se concentre le roman. Jouant délibérément sur ces aspects plus axés sur les personnages que sur une intrigue focalisée sur un cold case qui avance de manière légère, ponctuée de quelques éléments sur la façon dont fonctionne une enquête policière ou journalistique, La Coupure est un récit bien mené, de facture classique bien dosée et bien calibrée, intéressant à lire même s'il ne bousculera pas le genre.

Citation

Tout n'était que mensonge. Les mensonges de Will, les siens. Elle ne pouvait plus rejeter la faute sur Emma ou sur Barbara. C'était elle qui avait fait entrer cet homme dans leurs vies.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 14 septembre 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page