Le Neuvième naufragé

Si seulement il l'avait rattrapé, s'il s'était excusé, s'il l'avait supplié de lui pardonner. Mais non, elles avaient claqué la porte. Il entendait encore les cris de sa fille, terrorisée par la violente dispute. À moins que ce ne soit la violence du choc. Il avait bu ce soir-là, ses souvenirs étaient embrouillés, contradictoires. Parfois, il voyait sa femme et sa fille fuir leur domicile et d'autre fois, il se voyait au volant percutant ce putain de platane.
Waldeck Moreau - Cavale hongroise
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Loup d'Hiroshima
Premier roman japonais publié par l'Atelier Akatombo lancé par l'auteur de polars Dominique Sylva...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 16 août

Contenu

Roman - Policier

Le Neuvième naufragé

Psychologique - Huis-clos - Assassinat MAJ mercredi 04 avril 2018

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

Philip Le Roy
Monaco : Le Rocher, avril 2018
332 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-268-09925-5
Coll. "Noir"

Tenir dans sa main

Toute écriture est une manipulation. Tout écrivain passe son temps à faire des plans pour embrouiller le lecteur et l'entrainer là où il veut. C'est sans doute pour cela que les auteurs sont souvent intéressés par le monde policier car c'est là aussi l'art de la manipulation, de la possibilité de détourner les soupçons, de monter des plans machiavéliques pour cacher ses turpitudes. Au départ de cette histoire, neuf amis sur Internet se retrouvent sur un bateau pour une superbe croisière en Méditerranée. Mais au fil des jours, l'ambiance devient lourde, se dégrade, l'un des membres ayant le mauvais goût de coucher avec les filles, parfois sans même trop être assuré de leur accord. Au dernier moment, leur bateau prend l'eau de manière réelle et non plus métaphorique, et les passagers se retrouvent sur un îlot battu par les vents, le personnage le plus "lourd" étant retrouvé mort. Accident lors du naufrage ou bien meurtre ? La présence de cannabis dans l'épave du bateau complique quelque peu les choses. Tout ça provoque des ennuis à la pelle car l'îlot est revendiqué par plusieurs pays, et les participants à la croisière funèbre sont d'origines nationales diverses. On envoie alors sur l'île une jeune femme, membre d'Interpol, spécialiste en psychologie et capable de faire parler les coupables les plus récalcitrants. Les ennuis sont doublés par la personnalité du mort, fils d'un homme politique et milliardaire important, qui était habitué à couvrir les frasques de son fils et qui débarque au plein milieu de l'enquête pour le venger. Mais en interrogeant les participants, la jeune inspectrice se pose de plus en plus de questions : les autres passagers auraient-ils joué une version moderne du Crime de l'Orient-Express ? Le portrait psychologique du mort brouille les cartes. Et si le mort était quelqu'un d'autre ? Pourquoi le père se sauve-t-il en hélicoptère rapidement ? Et quand une des suspectes hurle car elle a vu le mort la regarder par la fenêtre, cela ne va pas s'arranger. L'inspectrice essaye de démêler les fils complexes de cette intrigue tout en regardant avec des yeux doux un policier espagnol censé la seconder. Mais la vérité sera encore plus étrange que cela...
Philip Le Roy s'est constitué au fil des années une œuvre singulière, alternant les romans plus axés sur l'aventure et ceux qui développent une intrigue autour de la psychologie des personnages. C'est plus le cas ici, dans une version hommage d'une histoire à la Agatha Christie : un lieu clos, un crime étrange, de multiples coupables potentiels. Plus ancré dans son monde (les personnages jouent avec Facebook, la drogue et les pulsions sexuelles), le récit offre plusieurs retournements de situation, tous imprévisibles mais éminemment logiques jusqu'au final, pour un petit bijou de manipulation.

Citation

Lors d'un interrogatoire, Eva préférait surprendre, déstabiliser, oser beaucoup de questions anodines dont les réponses étaient souvent lourdes de sens pour elle.

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 03 avril 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page