Le Secret de la clef d'acier

Puisque rendez-vous était pris pour le lendemain, il pouvait remettre à plus tard le petite conversation qu'il comptait avoir avec cette jeune femme, fascinante il est vrai, mais habile fabulatrice.
Vivianne Perret - La Reine de Budapest
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Le Secret de la clef d'acier

Ethnologique - Historique - Énigme MAJ lundi 02 avril 2018

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,9 €

David Glomot
Riom : De Borée, mars 2018
342 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-8129-2280-0
Coll. "Vents d'histoire"

Au milieu de mille dangers

Nous sommes en 1520. Magellan est en train de faire son tour du monde, mais la révolte gronde parmi les matelots de son équipage. Trois d'entre eux vont prendre la tête de la révolte, mais la mutinerie échoue et les trois meneurs sont débarqués sur une île (ou peut-être le bout du continent sud-américain). Voici donc un chevalier, un prêtre et un cartographe abandonnés, seuls, sur une terre inconnue et peu fertile, se mettant en route pour rejoindre la civilisation, à supposer qu'il y ait quelque chose qui ressemble à la civilisation ! Peu à peu, ils découvrent que si quelques tribus se promènent dans le coin, elles sont plutôt sauvages et cannibales, et qu'une bande de marchands d'esclaves sillonne également la région à la recherche de proies potentielles. Portant un grand coffre et leurs espoirs déçus, les trois hommes multiplient les discussions pour apprendre à mieux se connaître. Voyager forme la jeunesse, peut-être, mais dans le cas qui les préoccupe, ça use quand même la santé et ça déforme les bagages.
Récit historique picaresque, Le Secret de la clef d'acier narre les aventures koh-lantesques de trois personnages improbables au milieu d'un environnement très hostile. Les marchands d'esclaves sont vraiment patibulaires, et les déplacements au sein de tribus peu sympathiques et de dangers permanents incitent les trois hommes à converser pour en apprendre plus les uns sur les autres. Chacun représente bien, mentalement, sa "classe sociale" : le cartographe veut découvrir et explorer le monde, le prêtre est fermé sur sa foi et le chevalier ne rêve que de plaies et de bosses, à la Don Quichotte dans un monde qui a perdu cet esprit. Bizarrement, il y a sous-jacente une intrigue policière. En effet, tout au long du roman, on comprend que le coffre du prêtre contient un secret dans son double fond. Or ce secret n'est pas la carte d'un monde nouveau ou les mystères d'une secte, mais juste un document simple qui va permettre au cartographe de revoir toute l'histoire que l'homme d'église a raconté depuis leur long périple pour lui donner un autre sens, révélant un crime, une suite même de meurtres et dévoilant un coupable. Ce renversement final donne une autre perspective au roman de David Glomot, même s'il reste principalement un roman d'aventures, sur la tentative de survie de trois personnages en milieu hostile

Citation

Nous allons mourir ici, souffla-t-il. Mais ce qui me rassure, c'est qu'ils n'y arriveront pas, eux non plus. Il va crever, ce fils de chienne, avec tous ses marins.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 02 avril 2018
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page